Suisse : « Les centre médico-sociaux se préoccupent de plus en plus de la sécurité de leurs employés. Des cours de self-défense font leur apparition. »

centre médico-sociaux

Les centres médico-sociaux se préoccupent de plus en plus de la sécurité de leurs employés. Des cours de self-défense font à présent partie de la formation continue dans certains établissements

 

 

Source

 

Rappels:

Fribourg: Une Tunisienne sera expulsée pour abus d’aide sociale. Entrée avec ses 4 enfants, elle avait reçu près de 300’000.- et refusait de travailler.

Suisse: Malgré la loi, les fraudeurs de l’aide sociale ne sont pas expulsés. La grande majorité des fraudeurs sont des étrangers.

Argovie. Aarburg: 1/3 du budget part dans l’aide sociale. 580’000.- pour une famille irakienne. 402’000.- pour une famille turque.

Bienne: Un couple de Macédoniens vole 244’000 francs à l’aide sociale

Malgré ses nombreuses condamnations et sa dépendance de l’aide sociale, un réfugié Turc restera en Suisse

8 commentaires

  1. Posté par Lucide le

    J’ai jamais compris et ne comprendrai jamais comment un mec qui vient se faire soigner dans une permanence ou autre en arrive à agresser les gens qui justement vont le soigner. Un grand geste de reconnaissance et un grand merci devraient être de mise envers ces gens qui sont là justement pour prendre soin de nous. Que ceux qui agressent s’en aillent et aillent se faire voir ailleurs. Sales gens.

  2. Posté par Fleeps le

    Est ce que les travailleurs sociaux ne votent ils pas massivement à gauche? et traite l’UDC et les patriotes de fasciste?….alors après ce constat….j’attend comme devant un bon film d’action….que ça se rentre dedans.

  3. Posté par Claire le

    En France, il y a de plus en plus de violence à l’égard des personnels hospitaliers (entre autres). Bien entendu, on ne mentionne pas l’origine des individus violents, alors que tout le monde sait bien d’où ça vient. Solution préconisée par les pouvoirs publics: la surveillance vidéo! Quand on connaît le laxisme des juges rouges, en particulier vis-à-vis de certaines populations, ça va sûrement être très efficace!
    Chirac a supprimé le service militaire, donc on a deux générations d’hommes qui ne savent plus se défendre, et encore moins défendre leur compagne ou leurs enfants. Les armes sont interdites pour ceux qui auraient encore quelques velléités de ne pas se laisser faire. Pour couronner le tout, de nombreuses lois liberticides condamnent les victimes ou les gens dont la pensée est « déviante ». Résultat, on nous livre pieds et poings liés aux barbares, qu’on fait entrer intentionnellement. Ce n’est pas du laxisme, c’est une volonté délibérée de détruire notre civilisation.

  4. Posté par pepiou le

    Petit à petit l’Europe fait son nid … et nous envoie ses coucous.

  5. Posté par Camp d'Arue le

    C’est bien ! Il faut redonner aux celtes leur vertu guerrière qui n’est qu’endormie .

  6. Posté par fabiola le

    Apprendre à se défendre pour être en sécurité au travail… aie aie aie, on en est là ! Merci qui ?

  7. Posté par Nicolas le

    D’abord on prétend supprimer les armes à feu légales pour lutter contre le terrorisme, ensuite on prétend enseigner le kung fu aux assistantes pour se défendre contre les attouchements d’un vieux diabétique grabataire. Bravo la rts, on progresse dans la démagogie.

  8. Posté par Antoine le

    Notre personnel soignant est aux premières loges lorsque ça dérape … et ces temps cela dérape de plus en plus !! La violence contre les infirmiers/ères est courant !
    Cela a débuter insidieusement par de petites incivilités dans la rue, puis les attaques contres les citoyens/nnes et les policiers …
    On en a MARRE de subir ! Réagissons et défendons-nous !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.