Gaza : le poignant témoignage d’un soldat israélien : « j’ai tout vu »

960x614_moins-52-palestiniens-tues-lors-heurts-armee-israelienne-bande-gaza-14-mai-2018

Publié par Jean-Patrick Grumberg le 15 mai 2018

J’ai vu des centaines de Palestiniens, la haine dans les yeux, essayer de traverser la barrière dans l’espoir de me lyncher

«Je viens de rentrer à la base dormir un peu avant d’y retourner… Je suis tellement écœuré par la France, j’ai tellement envie de vomir quand je lis les articles… aujourd’hui, j’y étais, j’étais à la barrière de Gaza, j’ai tout vu.

J’ai vu les Palestiniens manifester « pacifiquement » je les ai vus me jeter des pierres, non pas avec les mains, mais avec des frondes. J’ai vu des enfants de 10 ans, au milieu de la fumée provoquée par les pneus brûlés, du gaz, dans l’espoir d’être blessé pour pouvoir m’accuser.

J’ai vu un homme, qui aurait pu être mon grand-père, peut-être 80 ans, pousser les femmes et les enfants vers la barrière avec des pierres, dans l’espoir qu’un d’entre eux soit tué

J’ai vu des centaines de Palestiniens, la haine dans les yeux, essayer de traverser la barrière dans l’espoir de me lyncher, de me kidnapper, ou de faire un attentat dans une des villes derrière moi

J’ai vu un Palestinien essayer de me tirer dessus avec une Kalashnikov,

  J’ai vu les Palestiniens essayer de transporter par le biais de cerfs volants, des explosifs, des cocktails Molotov, où des objets enflammés dans le but de m’atteindre, d’atteindre des civils, ou brûler ma Terre…

Et moi avant ça, je les ai prévenus, j’ai envoyé des tracts dans tout Gaza pour leur demander de ne pas faire ça, j’ai passé en boucle au microphone un enregistrement, en arabe, pour leur demander de ne pas faire ça, je les ai presque suppliés de ne pas m’obliger à tirer sur eux, mais eux l’ont quand même fait… et pire, m’ont envoyé leurs femmes et les enfants…

Et après tout ça, c’est eux qui « manifestent pacifiquement » et moi le terroriste.»

Ce témoignage* ne sera pas publié dans les médias français qui rapportent les événements.

Je m’interroge, je ne sais pas pourquoi. Les médias ne sont-ils pas neutres ? Dans journalisme d’information, il y a le mot information, pas désinformation.

Les journalistes font témoigner des Palestiniens, ils interrogent des Israéliens d’extrême gauche anti-israéliens, jamais des Israéliens pro-Israéliens.

Les témoignages de soldats israéliens qui dénoncent l’armée israélienne sont partout, jamais ceux de soldats israéliens qui décrivent la barbarie des islamistes de Gaza.

Pourquoi ?

J’ai trouvé la réponse, elle m’a été apportée par le Nouvel Obs.

Hadrien Gosset-Bernheim, correspondant de l’Obs en Israël, explique comment l’envoyé spécial du Monde en Israël rapporte l’information :

  « mon confrère du Monde, Piotr Smolar… [qui] pond des articles systématiquement hostiles à Israël… a dépassé toutes les limites de la dégueulasserie »

Ce conflit est si complexe, comment les journalistes peuvent-ils le faire comprendre aux Français en appliquant un tel parti-pris ?

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

* Ce message a été publié sur le fil d’information RSB News.

Source

9 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    @ UnOurs

    Israël n’est pas responsable des perversions de la licra et du crif.

  2. Posté par Colérix le

    Qui n’aurait pas la haine , obligé de vivre dans un camp et de voir ceux qui ont volés la terre de tes parents te garder comme une bête ?

  3. Posté par Marylin le

    Et dire que la Suisse verse 44 millions de francs par année à l’UNRWA (fond palestinien). Mon écoeurement est total.

  4. Posté par HCR le

    Il faut se rendre sur un site de réinformation pour recevoir une information de la part de l’autre camp.Cette situation est « normale » en temps de guerre. De plus je ne peux pas transmettre l’article sur facebook.

  5. Posté par UnOurs le

    Je compatirai le jour où la Licra, le Crif et compagnie cesseront de semer les graines de la désolation identitaire dans nos pays.

  6. Posté par Dominique le

    Méthode islamique : provoquer, et quand les autres se défendent les accuser d’être violents.

    Mahomet a montré le chemin en utilisant cette méthode : il a attaqué les caravanes des Mecquois pendant les mois de trêve, et quand ceux-ci ont décidé de riposter, il a considéré que cette bataille était une bataille de légitime défense, pour lui évidemment. Avec l’islam il faudrait se soumettre car la violence islamique est pour l’islam toujours légitime, mais celle des autres est toujours illégitime. Et ils sont très forts pour mettre en scène de façon à discréditer l’adversaire. Malheureusement nos journalistes tombent toujours dans le panneau. J’admire Israël qui est avec la Birmanie, le seul pays du monde à ne pas se laisser intimider par l’islam, quitte à se faire diaboliser par les journalistes du monde entier. Si un jour l’Europe se réveille et commence à se défendre, nous devrons subir aussi des accusations insupportables.

  7. Posté par Antoine le

    Complément d’information :
    Le Hamas paie les manifestants !
    – Pour manifester
    – En cas de mort ou de blessure !!
    Cessons de donner de l’argent aux soi-disant  »bonnes oeuvres » …

  8. Posté par Antoine le

    Très bonne description des sentiments et émotions qu’un soldat israélien peut avoir face à des manifestants  »pacifistes » palestiniens …
    RTS (Radio TV Socialiste) est pro-palestinien à 100% !! Il faudra revoit ta copie Darius !!
    La neutralité de notre information est passée depuis très longtemps aux oubliettes !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.