La science prouve que le communisme rend les nations plus pauvres et moins saines

Marx,_Engels,_Lenin,_Stalin_(1933)

Vivre sous le communisme rend les pays plus pauvres et moins sains pendant des décennies, selon une nouvelle étude historique.

Les chercheurs qui ont testé les relations historiques entre les cultures ont constaté que le fait qu'un pays ait été sous le communisme était le facteur le plus important pour ceux dont les niveaux de santé, de revenu et d'éducation étaient plus bas.

Dans un article publié dans la revue Royal Society Open Science, ils ont comparé ces facteurs à l'indice de développement humain des Nations Unies, qui mesure le revenu par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le nombre d'années que les citoyens consacrent à l'éducation.

La plupart des points qu'ils ont examinés semblaient avoir peu ou pas d'effet sur les disparités entre les pays, à l'exception des pays islamiques qui ont un peu moins progressé en matière d'éducation.

Au lieu de cela, l'indicateur le plus fort pour la santé d'un pays, et le deuxième plus fort pour sa richesse, s'est révélé être si ses dirigeants avaient embrassé le communisme.

L'étude indique qu'après la Seconde Guerre mondiale, la croissance économique dans l'Europe de l'Est communiste a été plus lente qu'en Occident, mais malgré l'effondrement de l'Union soviétique il y a près de 30 ans, les effets se font toujours sentir.

L'étude indique que le communisme était également à l'origine de la stagnation de l'espérance de vie derrière le rideau de fer durant les années 1970 et 1980, ce qui fait prendre du recul à ces pays encore aujourd'hui.

Les chercheurs déclarent: "Les causes immédiates de cette faible espérance de vie sont complexes, mais une consommation élevée d'alcool, le tabagisme et une mauvaise sécurité au travail, ainsi qu'un régime alimentaire et des conditions de vie de faible qualité sont impliqués."

Source Traduction libre Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Alain Jean-Mairet

 

 

10 commentaires

  1. Posté par Dominique Schwander le

    Depuis belle lurette, on sait que le capitalisme lui a eu du succès pour diminuer la pauvreté et améliorer la santé, même bien plus que les religions!
    Cela n’empêche pas qu’il y a tant de nostalgiques idiots utiles du communisme et de toutes les dictatures passées, tant à Moscou qu’à Bejihn, au Panama, etc.

  2. Posté par Maurice le

    @ Ilmryn – Lorsque les libéraux imposent sans rien demander aux peuples leur vision de l’économie, ils se montrent bel et bien totalitaires. Imposer la destruction des frontières, et par conséquent celle de l’économie des pays, ainsi que de leurs peuples, par la libre circulation des marchandises et des personnes, ne bénéficiant qu’à une toute petite minorité d’ultra-riches, est bel et bien un totalitarisme.
    Ce sont les libéraux qui nous imposent une immigration démente qui va nous détruire, parce qu’elle est surtout formée de musulmans bien décidés à s’organiser en sociétés parallèles avant de prendre toute la place. Et en cela, les libéraux mondialistes sont effroyablement proches des socialistes internationalistes, surtout lorsque les conséquences de leurs décisions présentent les mêmes effets destructeurs.
    Je comprends très bien que Miranda ait compté les libéraux dans sa liste des totalitaires néfastes.

  3. Posté par Thomas le

    Quel plus bel exemple que la ville de Lausanne!!!!!!!!!!!!!!!!!

  4. Posté par JeanDa le

    Permettez-moi de citer Winston Churchill :
    « [i]Socialism is a philosophy of failure, the creed of ignorance, and the gospel of envy, its inherent virtue is the equal sharing of misery.[/i] »

    Traduction: Le socialisme est une philosophie de l’échec, le credo de l’ignorance, et l’évangile de l’envie, sa vertu inhérente est le partage égal de la misère.

  5. Posté par JeanDa le

    Et il y avait besoin besoin de « La Science » pour le démontrer ?
    J’appelle ça « enfoncer une porte ouverte » ! Bravo Monsieur de la Palice !

  6. Posté par G. Guichard le

    Oh ben alors ça, c’est nouveau! :):):) Les communismes, c’est toujours et partout la misère et le chômage!

  7. Posté par Ilmryn le

    miranda « LES LIBERAUX »

    Pour le reste d’accord, mais la vous DÉGANTEZ grave et répétez la propagande des régimes totalitaires ou coercitifs , communistes et socialistes en tête justement.
    Le libéralisme c’est en gros la DÉCLARATION DES DROITS DE L’HOMME DE 1789. Il n’a jamais et ne peut jamais avoir été impliqué dans quoi que ce soit comme totalitarisme. Il faut bien violer les droits fondamentaux des hommes pour avoir un totalitarisme.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lib%C3%A9ralisme

    De plus les nations les moins riches, les moins développées sont celles qui sont le moins ouvertes a la liberté des échanges entre humains de toute la planète et celles qui violent les droits fondamentaux de l’homme. La liberté et les droits fondamentaux ça marche, c’est même la seule chose qui marche.
    Comparez:
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Indice_de_libert%C3%A9_%C3%A9conomique
    Vous comprenez en lisant ce classement pourquoi la France, la Grèce et l’Italie se cassent la gueule alors que la Suisse va très bien ?

    Pour rappel sur l’IMMIGRATION: Milton Friedman théoricien du libéralisme disait qu’on ne pouvait PAS avoir un état social ET des frontières totalement ouvertes. Le « droit » pour des immigrés d’arriver dans un pays et de sucer l’argent des autres sans contrepartie est un FAUX DROIT qui VIOLE la liberté des autochtones de disposer librement de leur propriété et des fruits de leur travail.

    Les Suisses ont d’ailleurs voté pour limiter l’immigration et bien d’autres pays en Europe AIMERAIENT faire pareil, mais des élites de moins en moins libérales dans les faits VIOLENT le droit des peuples de décider qui ils accueillent sur les terres qu’ils ont bâties et a qui ils donnent leur argent.

  8. Posté par conrad.hausmann le

    Sauf pour la Chine ? Mais elle est communiste que sur le papier, comme le socialisme ces deux « religions  » ne fonctionnent que dans des…bouquins .

  9. Posté par coocool le

    Une simple observation empirique de l’histoire aurait suffi à le prouver…

  10. Posté par miranda le

    LE DESIR MAJEUR DES TOTALITARISMES C’EST DE FABRIQUER DE LA MASSE, DE LA MASSE, DE LA MASSE. Il ne s’agit pas pour eux d’individus avec des compétences différentes, compétences qui seraient utiles à la société, mais l’obsession de MASSIFIER.

    AUJOURD’HUI CETTE OBSESSION EST REMISE AU GOUT DU JOUR, par les camps mondialistes, LES LIBERAUX , LES SOCIALISTES ET L’ISLAMISME. Chacun empruntant au MARXISME quelques petites recettes qui leur permettraient de réussir la recette du grand gâteau planétaire QU’UN SEUL GAGNANT aurait le droit de « dévorer »..

    Si ces totalitarismes se représentent à chaque siècle, c’est que nos civilisations commettent une ERREUR MAJEURE. Celle de ne pas admettre qu’une civilisation ne peut durer que si elle accepte que la COEXISTENCE des trois classes qui la composent est indispensable et doit se passer dans un respect mutuel. Chacune doit retenir l’utilité de l’autre. Mais hélas, elles sont toujours dans l’affrontement, PAR EGOISME ET CUPIDITE.

    Alors peut-être que les sociétés du futur feraient mieux de redevenir, celles des chasseurs cueilleurs et des éleveurs nomandes. Ca reposerait la planète.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.