Belgique: Un réfugié syrien coupable de viol. Il invoque la différence culturelle.

Verviers

Mouanes, un réfugié syrien de 26 ans, était poursuivi détenu devant le tribunal correctionnel pour viol sur une jeune femme de 27 ans. Il invoquait la différence culturelle. Il risquait 3 ans de prison, mais la peine prononcée par le tribunal est bien moindre.

(...)

Il avait invoqué la différence culturelle par rapport à son pays pour expliquer les faits.

Il a été condamné, mais à une peine moindre que celle réclamée par le parquet.

Source

11 commentaires

  1. Posté par Dominique Schwander le

    Allez expliquer à un juge droit-de-l’hommiste soumis aux minorités la différence entre la culture occidentale et l’inculture de l’islam-idéologie ersatz de religion à laquelle fait référence ce musulman pratiquant violeur!

  2. Posté par mc le

    Pouquoi oublier l histoire de Charles Martel?

  3. Posté par bonardo le

    Hallo Celsa ,Ada ,Micheline ,Martine ,pas de réactions Mesdames ??????

  4. Posté par Thomas le

    Les féministes doivent être ravies!!!!

  5. Posté par pépé le moko le

    Et je vous le dis: ce réfugié syrien a raison nous n’avons pas les mêmes cultures !
    Pourquoi la nôtre serait-elle la meilleure ?
    Du moment que nous acceptons sur notre sol d’autres cultures il nous faut accepter leurs coutumes, aussi barbares soient-elles !

  6. Posté par JeanDa le

    PS: Je regrette d’avoir généralisé. Je connais quelques musulmans, bien intégrés en Suisse depuis de longues années, dont les épouse ne portent pas le voile car ce n’est pas une tradition ici, auxquels je fais une confiance absolue, et dont les enfants jouent avec les miens, alternativement chez eux et chez moi. Cela peut arriver, cela arrive.
    Par contre, eux sont arrivés avec la volonté de s’intégrer, la volonté de vivre « à la suisse ». Ce sont les étrangers qui respectent mon pays, ils y sont bienvenus.

  7. Posté par JeanDa le

    Il a raison ! C’est exactement la même différence culturelle dont parle ce monsieur sympathique, qui me fait VOMIR l’ISLAM ET LES MUSULMANS.
    Ce n’est pas de l’islamophobie, c’est une totale et viscérale intolérance.
    … bon … ça ne me fait pas pour autant sauter sur toutes les femmes que je croise, même pas les bâchées. C’est une des différence entre les animaux et les hommes.

  8. Posté par Antoine le

    Je cite :  »Il invoquait la différence culturelle ».
    Nous devrions l’évoquer aussi pour NOUS la différence culturelle !!

  9. Posté par Jean Durand le

    S’il fait recours à la CEDH il va avoir gain de cause pour discrimination, on parie ?

  10. Posté par jsg le

    Ah, c’est comique, et il vont nous répondre quoi tous ces idiots de gouvernants qui prônaient le vivre ensemble, le multi-culturalisme, le brassage des cultures, l’intégration, ces cerveaux de colibri ?

  11. Posté par miranda le

    Il a voulu dire peut-être, « je croyais être dans une TOTALE SOCIETE DE CONSOMMATION. Consommer de tout à gogo.
    Il faut dire que dans certains pays musulmans, pas tous, une femme qui regarde un homme, c’est une invitation à……
    Quand les mondes se rencontrent grâce au »désir » de notre superclasse mondiale.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.