Lausanne : en abusant de la loi, le Collectif R a permis à 43 clandestins de rester

IMG_20180310_132542

Simples militants, ils ont permis à 43 exilés de rester

Asile : Le Collectif R est arrivé à un résultat très concret en exploitant une faille du système.

Mikile se dit chrétien. (Etre homo, apostat de l’islam ou chrétien, cela rapporte gros lorsqu’il s’agit d’obtenir les papiers pour pouvoir rester en Suisse, mais personne n’est dupe : l’écrasante majorité de ces envahisseurs sont des parasites qui ne feront que nuire à notre pays. Et indépendamment des raisons et des prétextes que les envahisseurs peuvent évoquer, le peuple suisse n'en veut pas. Une minorité agissante nous a imposé ce fléau mortel sans demander l'avis du peuple. Nous sommes saturés, envahis, exploités, violentés, en danger de disparaitre, tout comme notre civilisation.)

Le quotidien 24 heures nous raconte le trajet de Mikile. Érythrée, Soudan, Libye : un an de périple pour arriver au paradis suisse, où les autorités mettent les contribuables en esclavage pour entretenir à vie des envahisseurs venus d’un autre monde avec d’autres mœurs. Deux de ses compagnons auraient perdu la vie durant le voyage. Mikile serait resté un mois en Libye, où il ne mangeait et ne buvait  qu’une fois par jour (sniff, sniff...). Puis la traversée de la Méditerranée, à 115 sur un zodiac (remarquez la pudeur de 24 heures, qui évite de nommer l’ONG trafiquante de clandestins, trempée jusqu’au cou dans cette mafia). Rome, Milan, Chiasso, Vallorbe, Lausanne, foyer à Sainte-Croix, Leysin... où Mikile est arrêté en vue d’un renvoi. Rétention administrative à Genève, renvoi en Italie.

Mikile rencontre Valentina, une belle jeune femme blanche du Collectif R. La photo glamour du couple a déjà paru dans 24 heures. Ensuite, depuis 2015, le collectif R le protège contre tout renvoi durant 6 mois à l’église de Saint-Laurent puis dans un autre refuge. 6 mois, c’est le « délai Dublin » après lequel on ne peut plus être renvoyé. Une nouvelle demande d’asile pouvait être déposée.

Nous apprenons également que depuis 2015, date où ce parasite a foulé le sol suisse, il a également été inscrit à l’Université de Lausanne en math-physique, ce qui lui a permis d’avoir un permis d’étudiant. A présent, il veut faire un apprentissage. Il aurait même travaillé comme mécanicien en parallèle de ses études. Il continue les cours de français et se destine à devenir électricien. (Alors qu'il a étudié une année à l’université et qu’il est depuis trois ans sur notre sol, on lui paie encore des cours de français !) Le journal dit que Mikile aurait de bonnes chances de s’intégrer.

 

24 heures nous rappelle aussi qu’en 2000, 523 clandestins africains et musulmans de l’ex-Yougoslavie ont été régularisés sous la pression des gauchistes.

Le peuple suisse n’a jamais su combien d’entre eux s’assument depuis ces 18 ans et combien dépendent de l’aide sociale, ni ce que les 523 régularisés sont devenus maintenant en termes de population, compte tenu des regroupements familiaux et des naissances. Le peuple suisse subit l’invasion imposée par une minorité hors sol, invasion accompagnée de pressions psychologiques constantes et d’une propagande multiculturaliste qu’il n’a pas le droit de contester.

Nous parions que la majorité de 523 ne s’est jamais totalement assumée financièrement (tous sont assurés pour la maladie, aucun paie sa prime), qu’ils ne font qu’aggraver le communautarisme et que plusieurs d’entre eux ont sans doute commis les délits.

De toute évidence, l’Office fédéral de la statistique est inféodé aux causes de la gauche, il nous recrache sans cesse des statistiques du genre « toujours x% d’écart entre les salaires des femmes et des hommes en Suisse malgré la loi sur l’égalité », sur la présence insuffisante des femmes dans les conseils d’administration et autres sujets qui ne font partie des préoccupations que des militants de la gauche... alors que le bateau SUISSE prend l'eau de toutes parts.

Le journal ajoute que le Collectif R a traité 391 cas de clandestins. En tout, 514 personnes ont été « aidées ». 41% étaient parrainées par des élus de gauche ou des figures universitaires ou du monde de la culture (ndlr : un monde que le secteur privé et les contribuables entretiennent).

Il y a 108 Érythréens parmi eux, d’autres viennent d’Afghanistan, d’Irak, d’Éthiopie, de Gambie, du Sénégal, et quelques-uns de Syrie (ndlr : l’article précise que la liste est par ordre d’importance et n’est pas exhaustive).

Environ 200 bénévoles ont formé le Collectif R pour tenir les refuges de Saint-Laurent et de Mon-Gré et ils ont « une nuée de donateurs ».

 

Source : https://www.24heures.ch/vaud-regions/simples-militants-permis-43-exiles-rester/story/31697170

via https://www.facebook.com/Parti.Nationaliste.Suisse/posts/789462804576433

Sur les statistiques :

https://www.rts.ch/play/radio/forum/audio/quel-role-donner-aux-statistiques-publiques-dans-la-lutte-contre-les-fake-news?id=9445133

Photo : manifestation Black Lives Matter, Lausanne, 10 mars 2018

Commentaires et photo : Cenator

20 commentaires

  1. Posté par Aude le

    Je ne comprend pas pourquoi des gars qui couvrent les dealers et empêchent les expulsions prononcées par l’Etat, puissent encore siéger au Conseil Communal de Lausanne?
    Où ils sont pour l’Etat et représentent l’Etat, ou ils sont contre et dans ce second cas ne doivent avoir aucune responsabilité politique dans les institutions.
    Les hors-la-loi n’ont rien à faire à la Municipalité ni même au Grand Conseil Vaudois!

  2. Posté par Tommy le

    Tous ces opportunistes de gauche, que j’ai côtoyés , par hasard et dans les bistrots de Lausanne, dans les années 70 et 80, présentaient des similitudes:

    Étudiants éternels, alcooliques souvent, mariages multiples, enfants mal éduqués et délaissés, de bonne famille, enragés contre toute forme d’ autorité, vivant dans les beaux quartiers, au compte bancaire vide- mais assumé par les parents- agressifs et dépressifs, rejetant l’ origine de leurs problèmes sur la société fasciste et occidentale.

    Actuellement, ils sont revenus à meilleure fortune, ou à l’AI, mais vivent toujours hors des quartiers non- résidentiels.
    Il leur faut du calme pour pouvoir continuer à fustiger l’ homme blanc….

  3. Posté par Marcel le

    On s’en fiche de leur parcours, on a d’autres problèmes pour survivre en Suisse!

  4. Posté par Antoine le

    Puisqu’il y a abus de la loi, qui déposera plainte contre ce collectif  »R » ??
    Il faut du temps, de l’argent et surtout un/des avocat(s) hors norme !!

  5. Posté par conrad.hausmann le

    Collectif R cela veut bien dire Collectif Racaille ?

  6. Posté par Le Taz le

    Et 43 parasites de plus à notre charge à cause d’une bande de gauchistes d’origine inconnue!!! Chers compatriotes, n’en avez-vous pas marre de vous faire voler???

  7. Posté par Antoine le

    J cite :  »Ensuite, depuis 2015, le collectif R le protège contre tout renvoi durant 6 mois à l’église de Saint-Laurent puis dans un autre refuge. 6 mois, c’est le « délai Dublin » après lequel on ne peut plus être renvoyé »
    Contre ce genre d’ABUS caractérisé, le contrôle systématique aux frontières et renvois IMMÉDIAT de toute cette racaille issue de l’immigration de masse illégale !

  8. Posté par Fleeps le

    Vous voulez que l’on cause des écoliers qui sortent de l’école en recherche d’apprentissage, mon garçon est en concurrence avec les derniers venus en Suisse, il n’a pas trouvé de place encore, les patrons ont le choix, toute l’Europe peut venir en Suisse et pour les métiers manuels c’est la galère…tout ça me dégoûte, la Suisse n’est pas un pays c’est un conglomérat de personne destiné à servir l’économie, « SWISS MADE » mon cu… oui, c’est quoi l’identité Suisse….le PIB….la masse d’argent fraudée au fisc…..la BNS….c’est devenu de la merde comme Paris…des routes bouchonnées, des trains bondés, une société désagrégée…multi tout ce que vous voulez.

  9. Posté par Tommy le

    Donc 43 assistés à vie!
    Et attendons qu’ils se reproduisent!
    De toute manière, le respect des lois est maintenant facultatif, pour autant qu’on soit de gauche.

  10. Posté par toyet le

    Je vais me faire noir pour avoir une impunité judiciaire, franchement le blanc n’est plus à la mode.

  11. Posté par Loulou le

    C’est fou ce que l’on exige à nos enfants pour pouvoir entrer à l’uni en math-physique: une maturité scientifique, des notes à la hauteur, un examen d’entrée. Et des papiers d’identité, bien entendu. En sus, des années d’allemand, d’anglais.
    Et là, Mikile le d’on-ne-sait-où s’inscrit en math-physique à l’Uni, avec au pire un bac obtenu dans un shithole, papier absolument pas reconnu comme équivalent par notre système académique.
    Et ce n’est pas gratuit: un cursus à l’Uni coûte entre 120’000.- à 400’000.- aux contribuables!

  12. Posté par SM le

    Former des universitaires coûte très cher à la collectivité publique. Dès lors, il est grotesque voire inadmissible que des représentants de nos hautes écoles s’adonnent à mobiliser des foules dans le but de piétiner nos lois et nos institutions et, de plus est, de participer à la désacralisation d’un lieu de culte.

  13. Posté par Christian Hofer le

    Une amie était allée dans le cabinet d’un médecin. Dans la salle d’attente se trouvait une femme érythréenne avec son enfant. Elles discutent ensemble et l’Érythréenne qui se prétend chrétienne soutient qu’il n’y a pas assez de musulmans en Érythrée (avez-vous déjà vu un chrétien dire cela?).

    Dans le doute, mon amie lance un « MachAllah vous avez un bel enfant » (expression arabe coranique qu’on peut employer pour dire « félicitations ») et l’Érythréenne lui répond « Inch’Allah ».

    Elle était sans aucun doute musulmane et prenait nos autorités pour des cons. C’est ainsi que cela se passe. Il n’y a aucune vérification. Et Sommaruga elle-même l’a dit:

    https://lesobservateurs.ch/2018/01/11/simonetta-sommaruga-il-est-impossible-de-determiner-la-veritable-identite-de-9-demandeurs-dasile-sur-10/

  14. Posté par seb le

    le peuple n est pas dupe, il se réveille petit a petit et se prendra en main !!

  15. Posté par miranda le

    CES ASSOCIATIONS VIVENT GRACE AUX MIGRANTS
    Donc elles seront toujours actives.
    Toutes les assocations qui vivent grâce aux migrants ne cherchent qu’à sauver leurs emplois, leurs portefeuilles et à convaincre les radios, les télés de leur belle mission, et elles y sont toujours invitées.
    Elles ne créeront pas une cellule supplémentaire venant en aide aux ETUDIANTS autochtotones, sans ressources, qui bossent dans les super marchés et qui n’ont pas assez de temps pour se consacrer à leurs études. ET ILS SONT NOMBREUX (j’ai été cette étudiante travailleuse et personne ne m’a aidée).

  16. Posté par Matelot le

    En math-physique à l’uni? Il ne doit même pas maîtriser l’arithmétique!
    Un foutage de gueule de plus de Lausanne-la-pourrie.

  17. Posté par SM le

    Il est particulièrement écoeurant que des enseignants universitaires se trouvent parmi ces gaucho-fascistes !

  18. Posté par Tommy le

    Si ce type âgé de 25 ans(?) peut aller à l’ Uni en math- physique, alors moi je suis Prix Nobel !!
    Et commencer un apprentissage à 25 ans….
    A part être apte à charger son smartphone, le monde de l’ électricité doit lui être totalement étranger.

  19. Posté par bonardo le

    SUPER ,CELA FAIT PLAISIR ,RESPECTER LES LOIS UNIQUEMENT POUR NOUS LES SUISSES ,CE COLLECTIF EST DANGEREUX ET NE RESPECTE PAS LES LOIS ,DONC CONCLUSION FERMER CETTE ASSOCIATION QUI FAIT HONTE A NOTRE PAYS ,IL Y A ASSEZ DE SUISSES DANS LA MERDE ,MERCI DE PENSER A CES GENS LA ,CAR IL EST SIMPLE D`AVOIR DU COEUR AVEC L`ARGENT DES AUTRES NON ?

  20. Posté par Peter K le

    Un ramassis d’islamos-gauchiasses surement employes dans l’admin ou des assocs se gavant de fonds publics, menant un travail de sape a l’encontre de notre nation, de vrais collabos, a eliminer des que possible!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.