UE-Suisse. Nos lecteurs nous écrivent

Soumission I Love EXC

Panégyrique de l'UE chaque soir à la RTS :

Sous le titre cocasse "L'Europe de retour", chaque soir, le 19:30 de la RTS nous impose une série de panégyriques concernant l'UE. Le ton est celui de clips de promotion touristique. Il s'agit en fait d'une nouvelle propande éhontée en faveur de cette dictature (suivant un sujet à la gloire de sa Sainteté Macron leader de l'UE), en vue de préparer les moutons de votants à accepter le futur "accord cadre" colonial.

Un exemple supplémentaire d'attitude de la RTS visant à détruire la Suisse, alors qu'elle prétend, sans rire, oeuvrer à sa cohésion.

Conclusion : Un OUI nécessaire à NoBillag !

 

Lundi, Portugal : http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/le-portugal-connat-un-redressement-economique-surprenant?id=9230103

Mardi : Roumanie : http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/la-roumanie-peut-esperer-un-reel-essor-economique?id=9234306

Mercredi, Estonie : http://www.rts.ch/play/tv/19h30/video/estonie-lexemple-des-services-publics-entierement-numerises?id=9237421

 

et la "série" n'est pas finie...

merci à Proton.

3 commentaires

  1. Posté par My Suisse le

    Hier soir c’était la Grèce…..heureusement que le ridicule ne tue pas (je veux être polie)!
    Un grand OUI à no billag!

  2. Posté par Dominique Schwander le

    Depuis une génération, l’UE supranationaliste et ses technocrates, qui bataillent pour que l’identité européenne, de plus en plus allemande avec sa « pax germanica », se substitue aux identités nationales, est en crise. Se voulant politique, supra-nationaliste, multiculturaliste-multiconflictuelle et pas seulement économique comme cela avait été justement propagé et comme cela devrait être, l’UE est en plein milieu d’une crise universaliste, d’endettement endiablé et d’une déconfiture économique, ce qui convient fort bien aux USA, à l’islam, à la Chine et à l’Allemagne conquérante. La démocratie dépérit en UE, d’autant plus que l’impérialisme européen promet à la populace, aux faux réfugiés et aux immigrants illégaux, sécurité et survie matérielle. Vu les conflits et les crises économiques et sociétales qui traversent l’UE, sa faible audience, ses dépenses démesurées et ses piteux résultats en matière de politique étrangère, sécuritaire et économique, l’hostilité vis-à-vis de l’UE ne va pas disparaître par magie ou parce que des journalistes suisses partiaux et gauchos font des émissions de propagande pro UE, copiées-collées évidemment. En Europe ce qui était difficile à 28 deviendra encore plus difficile à 36. Citoyens suisses, le temps gélatineux des discours et des utopies politiques est passé, ne vous laissez plus être désinformés et manipulés et, ce qui est pire encore, à vos frais tant que vous payez Billag.

  3. Posté par leu fro le

    C’est pourquoi il faut vôter OUI « no billag » !!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.