Venezuela : multiplication des pillages suite à une inflation record

post_thumb_default

 

Au Venezuela, des commerces de proximité ont de nouveau été pillés et vandalisés ce week-end à San Felix, dans la province de Bolivar. Les pillages se multiplient ces dernières semaines dans le pays en raison des rationnements et de la hausse des prix sans précédent qui sévit jour après jour.

Alors que le pays s’enfonce d’une crise économique sévère, l’inflation a dépassé les 2610 % en 2017 et pourrait atteindre les 10 000 % cette année.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

3 commentaires

  1. Posté par Michel le

    Bravo, bravo ! Le Vénézuela, puissance énergétique majeure, premier pays du monde dans le classement par réserves de pétrole prouvées est ruiné.
    D’un pays riche, le néolibéralisme et le socialisme -le machin à fabriquer des pauvres- ont réussi à le ruiner !!!
    A qui le tour ? Nous n’avons pas de Chavez en Europe mais on fera avec, avec des Macron, Mélenchon, Merkel , Juncker etc., nous sommes en marche vers le déclin , puis ce sera le saut dans l’abîme.

  2. Posté par Hacquin le

    Maduro à complètement ruiné le Vénézuéla,les camions sont arrêtés et pillés le long des routes,l exode s accélére vers la Colombie et le Brésil,les gens ont faim,il n y a rien à manger dans les supermarchés,le Bolivar ne vaut plus rien,c est la fin.

  3. Posté par Loulou le

    La politique socialiste de Levrat pleinement appliquée. Avec une des trois plus grandes réserves d’hydrocarbures au monde en sus…

    N’oublions pas que nos socialistes et journalopes gauchistes pompaient et louaient la « révolution bolivarienne » de Chavez, que le monde allait voir les effets du socialisme triomphant: quinze ans après la ruine, la misère et la mort. Bravo les gars!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.