#BalanceTonPorc : Catherine Deneuve et un collectif de femmes provoquent l’ire de féministes

post_thumb_default

 

«Nous sommes conscientes que la personne humaine n’est pas monolithe : une femme peut, dans la même journée, diriger une équipe professionnelle et jouir d’être l’objet sexuel d’un homme, sans être une "salope" ni une vile complice du patriarcat», expliquent les auteurs d'une tribune publiée dans Le Monde ce 9 janvier 2017.

Un collectif d'une centaine de femmes, qui comprend Catherine Deneuve et l'écrivain Catherine Millet, dénonce ce qu'il considère comme une dérive puritaine faisant suite aux révélations et accusations d'agression sexuelles à l'encontre du producteur américain Harvey Weinstein. «De fait, [la campagne sur Twitter] #metoo a entraîné dans la presse et sur les réseaux sociaux une campagne de délations et de mises en accusation publiques d’individus qui, sans qu’on leur laisse la possibilité ni de répondre ni de se défendre, ont été mis exactement sur le même plan que des agresseurs sexuels», déplorent les signataires de la tribune.

Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste

«En tant que femmes, nous ne nous reconnaissons pas dans ce féminisme qui, au-delà de la dénonciation des abus de pouvoir, prend le visage d’une haine des hommes et de la sexualité», argumentent-elles encore après avoir pris soin de distinguer drague et agression sexuelle. «Le viol est un crime. Mais la drague insistante ou maladroite n’est pas un délit, ni la galanterie une agression machiste», prennent-elles le soin de préciser.

Volée de bois vert sur Twitter

Néanmoins l'exercice délicat ne semble pas avoir convaincu nombre d'utilisatrices de Twitter, lesquelles ont vivement réagi. La féministe Caroline de Haas dénonce ainsi une défense, d'après elle, du «droit d'agresser sexuellement» les femmes. «2018 s'annonce bien», ironise-t-elle encore.

Une journaliste d'Europe 1 pointe quant à elle la catégorie sociale des signataires de la tribune, souvent des artistes et des personnes de profession libérale, évoquant une «complainte des femmes riches».

Catherine Deneuve, figure la plus connue des signataires, se retrouve souvent en première ligne des commentaires critiques. Une internaute outrée a repris un hashtag peu usité, #BalanceTaFausseFeministe, pour dénoncer la tribune.

Une utilisatrice qualifie de «greluches» les signataires de la tribune...

... tandis qu'une autre suggère avec ironie que Catherine Deneuve ne serait pas dérangée d'être harcelée.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

13 commentaires

  1. Posté par SM le

    Rien que le #BalanceTonPorc est une aberration et une insulte à tous les hommes non-violeurs.
    Il y a une grande différence entre une viol, une contrainte sexuelle, la violence gratuite et quelques gestes de drague souvent maladroits. Ne les mettons pas tous dans le même sac et contre nous.
    Alors, ainsi les signataires de la Tribune « sont toutes des femmes riches ». Il faut être néo-féministe d’extrême gauche pour exprimer des inepties de la sorte. Franchement, ces pseudo-féministes se discréditent totalement. A la même occasion, elles discréditent les femmes.

  2. Posté par Dulcinée le

    Soit belle et tais toi !

  3. Posté par bdr le

    Forcément quand les débiles ont le porte voix, le bon sens et l’intelligence sont mis à mal.
    En terme de femmes, madame Deneuve est ce qu’on a vu de plus classe dans les médias depuis 40 an.
    Peut-être qu’intelligence et féminisme ne sont pas compatibles…allez savoir.
    En tout les cas, il est bon que toutes les femmes n’en soient pas, des féministes.

  4. Posté par aldo le

    @bigjames le 10 janvier 2018 à 12h04 c’est vraiment intéressant. Avec ce volume on peut réfléchir à y incorporer un complément biologique ou un déclencheur à son l’extrémité, susceptible d’en booster l’efficacité.

  5. Posté par Heradote le

    La solution pour ne plus être harcelée ? La burka, les gants, le voile intégral et les lunettes noires!
    Alors, mesdames, assumez ! Y compris la lapidation, au cas où …

  6. Posté par bigjames le

    @damienfrancois
    Sympa votre nom de code.

  7. Posté par aldo le

    @Anne Lauwaert le 10 janvier 2018 à 09h19 Merci pour cette terminologie d' »alloctone » que vous avez déjà utilisé sans que je m’interroge sur son véritable sens. L’ire des féministes démontre qu’il ne s’agit que d’un syndicat de l’homosexualité exclusivement femme.Dans ce « rayon » JE VOUS INVITE A ANALYSER LES METHODES DE GOOGLE. Si vous tapez « homos condamnée blanchie » vous avez droit au prédateur pédophile Morandini présumé innocent ?, qui a disparu des radars, mais qui continue, protégé par son milieu médiatiques (comme pour la RSR SSR) et naturellement que son site montre la condamnation de Christine Boutin. Si vous ajoutez Figaro, en tête ce sont encore que des vieilleries. Si vous tapez « figaro christine boutin libérée homophobie » vous tombez encore sur une vieillerie et sur sa condamnation. Il faut aller chercher dans le Figaro pour trouver l’article le plus récent: http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2018/01/09/97001-20180109FILWWW00240-propos-sur-l-homosexualite-la-condamnation-de-boutin-annulee-en-cassation.php

    GOOGLE TROMPE ET MANIPULE L’OPINION ET NOUS DIRIGE SUR LES NOUVELLES A CHARGES JUDICIAIREMENT MAIS ANNULÉES PAR L’ACTUALITE RÉCENTE, EN PLUS FORTEMENT TÉLÉGUIDÉS PAR LES GAUCHISTES. On voit là le résultat des chantages aux amendes exercés par les gouvernements français et européens. GOOGLE EST DEVENU UN VERITABLE GENERATEUR DE FAKE-NEWS au service de la propagande gauchiste. Et son maintien de références à des sites de toute nature qui n’indiquent même pas la date de parution en fait un instrument de moins en moins fiable. Et chez Microsoft on attend quoi pour profiter de cette gabegie pour présenter un moteur fiable ? http://www.lemonde.fr/idees/article/2017/07/05/google-condamne-par-la-commission-europeenne-assiste-t-on-a-une-offensive-contre-les-multinationales_5155942_3232.html
    L’ABUS DE POSITION DOMINANTE, C’EST SURTOUT CELUI DES GAUCHISTES DANS UNE MAJORITE DE MEDIAS A LA BOTTE. NO-BILLAG S’IMPOSE !

  8. Posté par Damien Francois le

    Merci, BigJames… Vous savez, Nietzsche l’avait déjà compris et décrit il y a plus de 130 ans: tout est là, devant nos yeux, et les « arrières-mondes » auxquels on veut nous faire croire – muTTiCULturalisme, consommation, société du loiri et de l’information, i tutti quanti -, sont nos faucheuses. J’ai publié THE SELF-DESTRUCTION OF THE WEST (Publibook, 2007), sur 600 pages, il y a 10 ans ans déjá… Nous sommes sur ces rails depuis au moins 60 ans – la culture populaire. Nous sommes le dernier homme (Nietzsche), celui qui n’a plus de force vitale, la pire chose qui puisse arriver à toute forme de vie… Comme j’en ai encore un peu, de force vitale, je m’en vais aller voir sur le Toit du Monde, le BIG E, ce printemps, respirer un peu d’air frais viviifiant, avant de redescendre sur le plancer des vaches, en Ostbelgistan (Belgique de l’Est). Les temps qui déferlent vont être plus « hard » que l’Everest, je le crains. Je suis prêt, tant pour l’Everest que pour le « showdown » ici. Mon nom de code: Brenneke 12/70. Je vous souhaite bonne chance! Tashi delek!

  9. Posté par bigjames le

    @damienfrancois
    Exact. Tout est dit.
    Excellente analyse et conclusion.

  10. Posté par Damien Francois le

    Merci, Madame. Vous et Madame Polony êtes de vrais dames… Je n’ai jamais harcellé une femme, car, les femmes, je suis contre! tout contre! comme disait Guitry. Toute la mouvance « progressiste », du grand remplacement et l’hypersexualisation (schizophrène, puisqu’un d’un autre côté, on robotise, on restreint… ), à la pédophilie, à l’inversion de tout, est un crime comme le bon sens commun, la Nature, la biologie et la vie. Elle nous pousse au suicide. Seule une grève générale qui montrera à l’ « élite » que sans les masses, et bien, fini les $$$$ Mais, voilà le problème, en Occident, les gens sont mous – « bequem », comme on dit en allahmand. Ils préfèrent penser à la cuisine équipée que… madame veut acheter, ou aux jantes que monsieur veut pour son ancêtre. Au lieu de se rebeller à la pensée que dans 5 ans, leur fils devra être rebaptiser en « Mohammed » et leur fille en « Fatima ». Triste. Inéluctable. Nous sommes faits comme des larves – les rats, eux, sont des survivants…

  11. Posté par Anne Lauwaert le

    Qu’est ce qui se cache derrière toute cette affaire ? Faut-il démontrer que les mâles blancs aussi sont des violeurs pour contrebalancer les viols commis par les allochtones ?
    Ben oui, le viol est un crime. Les harceleurs blancs sont vilipendés, mais les violeurs allochtones sont-ils condamnés ? Harcèlement n’est pas viol. MAIS ! ce qui est beaucoup plus dangereux que les mains baladeuses auxquelles on peut répondre par une baffe ou un coup de genou, c’est le retour des bigots et des puritains de tous bords mais surtout de ceux qui enferment les femmes sous des burqas.

  12. Posté par pepiou le

    Pour une femme victime d’agression sexuelles, combien d’hystériques montent en épingle des comportements certe pas recommandables mais que l’on ne peut pas qualifiés d’agression. Ces ultras féministes se discréditent elles-mêmes ; il était temps …

  13. Posté par Bussy le

    Trop beau, les bobos se bouffent entre eux !
    A la cérémonie des Golden Globes aux USA, dirigée par la grosse Oprah Winfrey qui n’assume pas sa condition avec sa perruque de cheveux lisses, toutes les vedettes bobos étaient en noir pour manifester contre les Weinstein, mais un actrice, Rose McGowan, la courageuse première à dénoncer Weinstein, les a remises en place en disant : « Aucune de ces personnes habillées de noir n’aurait levé le petit doigt si je n’avais pas parlé… ».
    Et ce sont tous ces ploucs qui donnent des leçons à Trump et au monde ! Pas étonnant que tout marche de travers !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.