Seul un tiers des Suisses touchent l’AVS maximale

poches

De nombreux salariés déchantent une fois arrivés à l'âge de la retraite car ils ne toucheront pas une rente maximale du 1er pilier.

(...)

Le montant de la rente découle du revenu annuel moyen. Et il faut avoir gagné en moyenne 84'600 francs par année en ayant cotisé sans interruption depuis ses 20 ans pour toucher la rentre maximale de 2350 francs. Raison pour laquelle seul un tiers des Suisses perçoit une rente maximale. Ce qui n'est pas surprenant puisque le salaire moyen à temps plein est 74'000 francs par année, rappelle le Tagi.

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à notre lectrice

Rappels:

Imam haineux: Après avoir bénéficié de 600’000.– d’aide sociale, il est à l’AVS sans jamais avoir travaillé!

Suisse: Les étrangers à l’aide sociale envoient des milliards de francs chaque année dans leurs pays

Suisse: 9 réfugiés sur 10 bénéficient de l’aide sociale. Le taux a augmenté dans 20 cantons.

Suisse. Nidau: 75% des bénéficiaires de l’aide sociale sont des étrangers.

Suisse: L’islamiste bosniaque et son épouse ont bénéficié entre 150’000.– et 200’000.– d’aide sociale. A cela s’ajoutent les primes de caisse maladie également payées.

6 commentaires

  1. Posté par leone le

    @Sergio
    Berset ne lit certainement pas lesobservateurs. Conseil: Si vous voulez avoir une petite chance d’être plus efficace adressez-vous directement à lui à Berne. La probabilité que vous receviez une réponse est pratiquement nulle mais si on inonde les CF de lettres ils vont forcément commencer à se poser des questions.
    La lettre que j’avais envoyée à Sommaruga est restée sans réponse. Celles à Levrat et Marra de même. Les seuls ayant pris la peine de répondre sont Albert Rösti, Oskar Freysinger, Yves Nidegger et Jean-Luc Addor. Tous UDC comme par hasard.

  2. Posté par Sergio le

    Monsieur le président de la confédération Berset, vous qui êtes un spécialiste AVS/LPP, que dites-vous à ces milliers de Suisses qui ont travaillé toute leur vie dans leur pays et qui doivent s’expatrier pour survivre quand vient l’âge de la retraite ? Vous n’êtes qu’un costard vide.

  3. Posté par Dominique Schwander le

    Une fois de plus, le mépris des siens a remplacé la préférence nationale et le principe les Suisses d’abord. A cela s’ajoute que les couples mariés, qui ont fait l’effort de bien se former, de travailler dur, de payer leur AVS et d’être de fidèles époux, touchent chacun bien moins que ces 2350 CHF; autre injustice qui n’est toujours pas corrigée, justement parce tous ces autres profitent.

  4. Posté par Bernard le

    Il devient quoi ce salopard d’imam ?

  5. Posté par Antoine le

    On se rend compte, mais un peu tard, que les profiteurs étrangers (genre imam haineux de Bienne) qui n’ont JAMAIS cotisés sont aux petits oignons … tout cela avec l’absolution de la gôche et des services sociaux associés …
    Facile de dépenser sans compter l’argent des autres, donc nous con-tribuables !

  6. Posté par Socrate@LasVegas le

    OK, On a compris que les Suisses étaient mal lotis…Pourriez-vous nous indiquer ce que touchent les réfugiés…Par exemple l’imam de Bienne aux 600’000.- d’aide sociale et qui n’a donc jamais travaillé en Suisse donc jamais cotisé à cette ASSURANCE POUR TRAVAILLEURS.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.