Suisse : la ville de Genève a voté l’interdiction du burkini dans les piscines

post_thumb_default

 

Genève : Le Municipal a modifié le règlement des installations sportives, définissant les tenues de bain autorisées.

Les femmes désireuses de se baigner dans les bassins de la cité devront arborer la tenue suivante: «maillot de bain une pièce ou deux pièces, bras nus, jambes au maximum au-dessus du genou, pas de jupe ou de robe de bain». Cette notion sera inscrite noir sur blanc dans le règlement des installations sportives de la Ville de Genève. Hier soir, la droite élargie accompagnée des deux indépendants et d’une Verte (41 oui et 30 non) a imposé cette modification au Département de la culture et du sport. Malgré les tentatives du conseiller administratif Sami Kanaan pour les en dissuader.

Il n’en fallait pas plus pour enflammer le Municipal. Au point qu’une bagarre entre élus MCG a failli éclater mardi soir en coulisses de ce débat.

Tribune de Genève

Merci à DeuxYeux

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

9 commentaires

  1. Posté par Jerry Jack le

    J’espère que cette décision est définitive. Il faut s’attendre à tout avec Kanaan et les islamogauchistes hystériques qui ont voté conte l’interdiction. Habitué de la piscine des Vernets, j’avais envisagé, si une femme en burkini avait été en même temps que moi dans le bassin, d’y plonger tout habillé ou d’y introduire subrepticement des tranches de jambon ou de saucisson au risque de subir les foudres de la sorcière Brunschwig-Graf et de ses suppôt-tes et d’être socialement détruit.

  2. Posté par Noel Cramer le

    Et dans l’article de la TdG on ne mentionne pas la raison principale de cette interdiction: L’Hygiène.
    Comme il est interdit aux hommes de se baigner avec des shorts ou calecons pour la même raison.

  3. Posté par bonardo le

    Bravo enfin une bonne nouvelle.

  4. Posté par rikiki le

    Une piscine n’est pas une machine à laver le linge sale. Voilà donc une décision adéquate concernant l’hygiène !

  5. Posté par Derek Doppler le

    Genève, c’est pas le bled où le deal de rue est interdit et où tous les deux mètres « on » te propose de l’herbe qui fait rigoler et de la poudre de perlimpinpin?

  6. Posté par bigjames le

    Les 30 NON, on sait tout de suite qui c’est !!!
    Les gauchos-collabos.

  7. Posté par Corentin le

    Enfin une lueur de bon sens!

  8. Posté par Bussy le

    Certains n’ont toujours pas compris que pour qu’une société multiculturelle fonctionne bien, il faut que ses membres gardent le religieux dans la sphère privée !
    Etaler ses convictions religieuses, en plus d’une « religion » qui ne pose que des problèmes où elle s’implante, et qui est plus qu’une religion, jusqu’à la piscine démontre une envie énorme de se singulariser et de ne pas s’intégrer.
    Et d’ailleurs, quel est l’intérêt de se baigner tout habillée ?

  9. Posté par Cécile le

    Enfin des règles confirmés qui existaient depuis toujours chez nous pour l’hygiène.
    Les coutumes des différentes adeptes sectaires s’arrêtent avant d’entrer dans la piscine et ça concerne aussi les écoles et universités payés par les mécréants.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.