4 commentaires

  1. Posté par Gérald le

    Comme d’habitude la police recule, elle fait sont boulot uniquement si il s’agit de Français.

  2. Posté par Mady le

    Bientôt il faudra tirer dans le tas avec toutes ces chances pour l’Europe. Retour au bled, c’est la seule chose qu’il faut faire. Désolée, c’est un peu dur, mais ça ne peut pas continuer ainsi. Cette bande de vauriens n’a rien à faire en Europe !!!

  3. Posté par jsg le

    Pourquoi les gaz lacrimo seraient réservés aux familles avec enfant en poussette sur les Champs ?
    Et « de couleur » laquelle, un indien d’Amérique, un malade de la jaunisse, un pochtron qui va dégueuler ? Un Sous Chien vous l’appellerez comment ? un « sans couleur », un visage « pâle », faux culs !
    Si on s’arroge le droit de m’appeler blanc, ce qui n’est pas une insulte, je ne vois pas ce qui m’empêcherait d’appeler un noir un noir, un point c’est tout. Alors ce réflexe de racisme idéologique, devinez ou ceux qui vous imposent cette attitude, pouvent se le mettre ?

  4. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Un peu de gaz peut être, mais surtout la police se bat en retrait la queue entre les jambes!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.