Rappel.Lesobservateurs.ch : Mise au point urgente

Uli Windisch
Rédacteur en chef
Lesobservteurs.chPUBVoitureCARO

La guerre contre la Réinformation bat son plein.

Lesobservateurs.ch : Mise au point urgente

Les différents bilans intermédiaires de notre site Lesobservateurs.ch ont montré une progression fulgurante  et un succès qui dépasse toutes nos attentes, cela depuis sa création il y a bientôt six ans.

Mais plusieurs problèmes sérieux et certains graves se posent. Cela est aussi  le cas pour toute une série d’autres sites  faisant partie du courant de la Réinformation.

Un seul exemple : le cri de détresse du site de grande qualité Boulevard Voltaire qui a un impact  considérable :

« Les ennemis de la liberté d’expression sont en train de tirer à boulets rouges sur votre site d’information libre … C’est un mouvement de grande ampleur…des groupes d’activistes  d’origine américaine se sont carrément donné pour mission d’empêcher le financement de sites  et organisations politiquement incorrects…Depuis des semaines , un groupe d’activistes anonymes (les « Sleeping Giants ») se livre sur les réseaux sociaux à des opérations d’intimidations pour empêcher les annonceurs de passer leur publicité sur notre site bvoltaire.fr…Ils agissent de la manière la plus abjecte qui soit… », etc., Paris, Communiqué de BdVoltaire, 20.10.2017

Bien d’autres exemples pourraient être cités, mais venons-en aux problèmes de notre propre site LesObservateurs.ch :

Oui, nous aussi avons un fort recul des revenus de la publicité, 3 à 4 fois moins de rapports depuis quelques mois, rapports qui sont pourtant déjà très faibles, voire dérisoires par rapport au coût du site.

Ensuite, la faiblesse des dons malgré la totale gratuité encore  en vigueur pour l’instant. Nos multiples rappels à ce sujet n’ont eu que peu d’effet. Cela ne peut continuer ainsi. Le site doit parvenir à s’autofinancer, uniquement avec les dons et la publicité, sans que les contributeurs eux-mêmes continuent à contribuer en payant de leur poche : certains qui le faisaient ne le peuvent tout simplement plus, notamment suite à la péjoration de leur situation financière personnelle.

Il est tout de même incroyable que des personnes qui viennent tous les jours sur notre site n’ont jamais versé le moindre centime tout en faisant des dépenses inconsidérées quotidiennement et en finançant les médias politiquement corrects par l’achat régulier de leurs produits et des abonnements! Des dons de l’ordre de frs. 20.-, 50.-, 100.-, 200.-, voire davantage, n’auraient rien de scandaleux et deviennent indispensables. Sans cela le passage au paiement deviendra, cette fois ci, vraiment inévitable. Un très grand merci toutefois aux quelques rares lecteurs qui ont fait des dons parfois même supérieurs  à ces montants et à tous les autres donateurs aussi bien sûr.

Si ce nouvel appel aux dons devait rester sans effet massif, nos lecteurs qui se dispensent de tout don provoqueront un système payant ; ils pourront alors se contenter des médias bien-pensants, payants et dotés de moyens, comparativement, gigantesques, même s’ils pleurent tous les jours  en jouant aux victimes et en prétendant qu’ils sont vitaux pour  la survie du pays, à sa cohésion, au fédéralisme, au pluralisme (ne riez pas), etc. ; cela tout en étant massivement orientés idéologiquement dans le sens d’une minorité politique arrogante et qui n’a rien de pluraliste. La menace, sans gêne aucune, «d’extinction des lumières » et d’un « désert médiatique » en cas de fin du fameux monopole du Service dit public fait rire bien du monde.

Nous ne mentionnons pas, en plus, le coût, lui aussi très considérable, de la maintenance informatique et des attaques informatiques les plus scandaleuses et perverses, sans doute effectuées par de grands défenseurs de la liberté d’expression. Passons aussi sur les accusations totalement mensongères  concernant les prétendus faux, les dites FakeNews et autres Décodex, très vite massivement ridiculisés et retournés contre eux-mêmes. Sur près de 50.000 articles publiés et repris en six ans, combien d’erreurs chez nous ? Certains ont cherché vainement pendant des jours et des jours pour en trouver, ceux-là même notamment qui passent quotidiennement et massivement leurs infos aux multiples filtres du gauchisme, de la bien-pensance et autre politiquement correct. D’autres nous envoient délibérément de vrais faux, des Fake News, pour nous piéger  et nous faire perdre du temps. D’autres enfin scannent régulièrement la totalité de notre site afin de trouver de quoi nous attaquer et nous dénoncer. Avec un succès égal à zéro mais réussissant tout de même à nous nuire. Cela mérite sans doute aussi un diplôme de défenseur exemplaire de la liberté d’expression.

Tout est fait pour tenter de nous nuire et de bloquer notre site ; sans parler du boycott systématique des médias officiels bien-pensants et grassement lotis par nos impôts. Un service public pour tous les publics ? Alors que je ne suis plus jamais invité depuis les six ans dans ces médias dits de Service public, si ce n’est  pour tenter de nuire à notre image. En fait cela est totalement scandaleux, et en plus contraire aux prétentions répétées en boucle avant la votation sur No-Billag du 4 mars 2018. Pourtant, avec notre inattendue et très considérable audience, nous participons aussi à une vraie information du public, sans prétendre abusivement  « former » et « éduquer » la population ! Oui, nous osons parler de Réinformation en nous opposant à la bien-pensance médiatique officielle et massivement  financée par nos impôts et des taxes très importantes imposées à tous de manière contraignante, obligatoire. Or, pour nous, pour notre de site de réinformation par exemple, rien, aucun soutien financier pour notre  participation, pourtant bien réelle, au pluralisme médiatique! Que des tentatives de nuire de manière perverse.

Il faut vraiment que nos lecteurs réalisent cette  situation et en tirent des conséquences concrètes, sonnantes et trébuchantes, s’ils veulent continuer à recevoir une  information différente et à si peu de frais (un euphémisme ). Or ce travail bénévole a quand même un coût, et même très important.

Rappel : si un grand nombre de contributeurs  sont totalement bénévoles (une immense reconnaissance à eux),  l’engagement de rédacteurs rémunérés devient indispensable étant donné l’énorme travail que suppose le développement ininterrompu du site ; ce développement aussi a un coût important. De même, nos lecteurs n’ont apparemment aucune idée de l’ampleur du travail administratif et de son coût croissant.

Autre problème grave et dispendieux en temps : les Commentaires. Beaucoup de sites n’ouvrent même pas leurs articles aux Commentaires des lecteurs et nous les comprenons très bien aujourd’hui. Malgré nos avertissements multiples, cette rubrique des Commentaires devient pour certains un vrai défouloir, inacceptable et scandaleux, et cela est très injuste par rapport aux nombreuses personnes qui prennent la peine de rédiger de remarquables Commentaires, très riches, pluriels et bien argumentés. Cela constitue un complément remarquable aux  articles. Et le ton humoristique de certains provoquent nombre d’éclats de rire plus que bienvenus devant nos écrans.

Le problème : les commentaires représentent  une masse énorme  et donc un travail de tri gigantesque. Là aussi la qualité risque hélas de faire les frais de la vulgarité, grossièreté, du racisme, de l’antisémitisme, etc. Sur les millions (oui des millions) de commentaires, spams, etc., reçus, seuls 160.000 ont été publiés, et c’est ce tri qui occupe plusieurs personnes, toujours bénévoles et qui pourraient consacrer davantage de temps à la publication. Pour certains Commentateurs, cette rubrique devient un défouloir quotidien, parfois obsessionnel, près de 10 commentaires par jour. Nos avertissements ne servant à rien, nous préparons une procédure de bannissement  systématique et tout commentateur va devoir  nous fournir sa véritable identité (tout en pouvant demander à être repris sous pseudonyme pour des raisons valables). Cela aussi enlèvera hélas  une dimension importante au site, une nouvelle fois  à cause de personnes malfaisantes, avec fréquemment l’intention de nous nuire.

Suggestion : que bien des commentateurs choisissent donc la voie plus exigeante de la rédaction d’articles à nous proposer plutôt que l’éructation sous l’emprise de sentiments nauséabonds, ici le terme convient vraiment. Ils doivent savoir qu’ils nuisent aux commentateurs de qualité. Minable.

Une demande : pour nos remarquables contributeurs et commentateurs, une demande aussi, insistante : une relecture systématique de leurs textes car nous ne disposons pas de correcteurs (nous ne pouvons pas non plus nous en offrir, contrairement aux médias officiels bien-pensants qui ont du personnel en nombre et surpayé. Cette autre activité nous prend elle aussi beaucoup de temps ! Les commentaires et les articles mal écrits, à la va vite, seront eux aussi de plus en plus purement et simplement supprimés. Il en va aussi de l’image de notre site.

Nous serions vraiment désolés de devoir passer à un système payant et nous répétons que nous n’avons plus de temps à perdre avec ceux qui nous en font perdre beaucoup. Mais encore une fois, un merci incommensurable à tous ceux qui nous aident, participent activement, concrètement, qualitativement, constamment et bénévolement.

A vos dons ! Pour la énième fois, et à la hauteur de vos dépenses superflues quotidiennes !

Merci d’avance.

 

Uli Windisch, 23 novembre 2017

A l’Université de Genève, avant mon départ, j’avais créé la filière en Communication, Médias et Journalisme, comprenant un Master et une Ecole doctorale dans ces matières. Je tiens à rappeler, directement aux étudiants et aux diplômés concernés, qu’ils sont les bienvenus en tant que stagiaires ou rédacteurs pour se former à la nature et au fonctionnement des sites d’information de manière concrète et non théorique, cela d’autant plus que ces sites vont prendre une importance de plus en plus grande et fournir de nouvelles possibilités de travail, en tout cas pour ceux qui sont vraiment passionnés. Je rappelle ce point car jamais je n’ai invité à présenter notre activité dans aucune des Universités romandes concernées.

D’autre part, nous organisons périodiquement des sessions de formation en journalisme avec une dizaine de sites internationaux  du courant de la réinformation pour des étudiants qui veulent une formation complémentaire, ou échapper, aux Ecoles de journalisme  trop orientées idéologiquement dans un sens que l’on peut aisément deviner. (UW)

PS. En réponse à une question de visiteur : le coût du site est de frs 40.000 à 60.000 env.  par an ; s'il fallait payer les contributeurs bénévoles ce serait entre frs 500.000.- et 600.000.- par an et nous n'existerions plus depuis longtemps. D'autre part je ne peux plus mettre frs 10.000.- par an de ma poche pour des raisons de modification de ma situation personnelle. (UW)

31 commentaires

  1. Posté par aldo le

    Certains ont cru intelligent de citer ce trouble individu comme futur directeur d’une télévision de remplacement après la future victoire de No-Billag, alors que comme copain de Castro il s’est fait remettre les yeux droits dans une clinique cubaine. Dans le genre anguille on a jamais fait mieux. N’oublions pas son action complice avec le maire socialiste d’Annemasse pour que toutes ces entreprises françaises s’engraissent sur le budget du CEVA versé par la Suisse. En plus on voit mal ce qu’il faisait à l’ASIN, sinon pour espionner ? Et ses incursion dans les balkans liées à des banques en se parant des plumes de président du Grand Conseil ?.

    Il ne suffit pas de soutenir la Russie pour ne pas être un bolchévique crypto-communiste. Mais s’il y a une question à poser qui devraient aussi intriguer lesobservateurs.ch, c’est bien COMMENT FAIT-IL POUR TIRER CH 600’000.- DE SUBVENTIONS ANNUELLES DU GRAND-CONSEIL ? Alors que les observateurs.ch pourraient en faire un nettement meilleur usage.
    https://www.tdg.ch/geneve/actu-genevoise/Le-Club-suisse-de-la-presse-perd-100-000-francs/story/11699535

  2. Posté par Gerry le

    Pour le dernier don que j’ai effectué (120.- ce qui n’est pas rien pour mon budget), je n’ai pas eu le moindre retour. Ni merci ni même pas « merde »… Alors bon, ça refroidit aussi.

  3. Posté par dissident le

    Permettez le point de vue d’un bêta lecteur consommateur : Question contribution financière, on ne peut pas demander aux lecteurs de « participer » à tous les sites de ré-information qui se présentent:

    1) ils devront bien évidemment faire un ou des choix
    2) payant pour le confort des autres (ceux qui ne payent pas) ils risquent fort comme vous de se lasser à terme.

    La quadrature du cercle en somme … Bon je n’ai toujours pas de solution miracle !

    Question pratique: quelle contribution éditoriale attendez vous éventuellement, sur quels sujets, et comment vous la soumettre le cas échéant ?

  4. Posté par dissident le

    Une idée pratique venue de TVlibertés (qui soit dit en passant se pose les mêmes questions existentielles): ses contributeurs sont régulièrement invités à participer aux émissions de la chaine (l’excellent Bistro libertés). Bref être contributeur donne accès à quelques joyeusetés qui leur sont réservées et à eux seuls. Avec en prime l’impression de participer à une communauté de pensée et de pouvoir se rencontrer physiquement. Bon c’est une idée ….

    NDLR. Certes nous y avons pensé mais nous croulons sous le travail et l’on nous demande constamment de faire encore plus! Il faut que nos lecteurs s’engagent à prendre des initiatives et à les mener à bien; nous pouvons les relayer sur notre site pour faire de la pub.

  5. Posté par Alexandre le

    J’ai constaté que mon dernier don de 100 francs remonte à 2015 ! Je ne pensais pas que ça remontait autant. Lisant votre excellent site, tous les jour, je vais faire un virement permanent. Par contre je suis toujours surpris qu’il n’y ait pas de mécène du type riche homme d’affaire de droite pour soutenir votre site. Les riches mécène de gauche eux ne manque pas…

  6. Posté par Jacques le

    @ dissident Il n’en reste pas moins que Le Monde diplomatique – lui aussi hors du mainstream globalisé – a été sauvé grâce aux contributions volontaires de ses lecteurs. Mais le contexte était différent, donc comparaison n’est pas raison…

  7. Posté par dissident le

    Tout site d’information réellement indépendant est ou sera confronté à sa propre pérennité, et donc à son financement, nerf de la guerre. Beaucoup se sont posés ou se posent la question. Je pense que l’autofinancement par le lectorat est un objectif inéluctable, nécessaire mais hélas non suffisant en post démocratie. Reste à en déterminer les modalités, avec pourquoi pas plusieurs niveaux (de base, « premium » ect ..) donnant accès à des services correspondants (la possibilité de laisser des commentaires en étant un parmi d’autres), ces « services » constituant en quelque sorte un retour sur investissement (autre que financier évidemment)
    Mais le bénévolat et le participatif volontaires n’ont pas de viabilité à terme, autant en être conscient.

  8. Posté par Jacques le

    @ G. Vuillomenet: vous voulez rigoler ? Je ne vous ferais pas cette insulte ! N’empêche, il y a des ceusses qui paient pour se faire bourrer le crâne, d’où les légions de mal-informés qui maintiennent au pouvoir notre lamentable « classe politique ».
    :-(

  9. Posté par G. Vuilliomenet le

    @ Jacques

    Vous pensez que je fais de la pub pour ces canards? Vous vous trompez. Je montre juste ce que cela coûte. Au lieu de jeter son argent par la fenêtre en s’y abonnant, vous pouvez mettre mensuellement le même montant pour les observateurs avec:
    – une info variée
    – une info commentée par les rédacteurs du site
    – des précisions supplémentaires fournies par les commentateurs

    C’est le choix que j’ai fait pour lesobservateurs.ch , un petit montant mensuel qui ne représente même pas 0,5% de la totalité des payements mensuels que j’effectue.

  10. Posté par Cécile le

    Merci pour votre site. J’ai fait un versement car c’est vrai je me suis pas prise le temps de le faire mais j’ai pensé de le faire cette semaine et, quelle coincidence, votre appel m’a donné le coup nécessaire d’agir. Je vais voir avec mes amis pour les pousser à faire un don.

  11. Posté par Wildi Laurent le

    Cher M. Windisch,
    Merci à vous pour votre site et votre travail remarquable. Sans oublier tous les contributeurs dont la qualité des interventions contraste avec la médiocrité des médias romands subventionnés. Espérons que votre appel sera entendu. La liberté de pensée et de s’exprimer n’a pas de prix.

  12. Posté par Aude le

    En ce qui me concerne, j’ai une toute petite rente.
    Lisant quotidiennement « les observateurs » il m’a paru comme évidence de verser une contribution aussi modeste soit-elle. Effectuer un ordre permanent est une bonne solution. Elle permet la fidélité sans pour autant faire de trou dans les revenus.
    Effectivement à ceux, qui pour une raison ou une autre ne peuvent utiliser le système bancaire , une solution peut être trouvée.
    J’en profite pour remercier de tout cœur l’equipe des bénévoles qui effectue un travail énorme de recherche et Mr Windisch, sans quoi ce site n’existerait pas. Il est d’importance vital pour la Suisse Romande.
    Est-ce que l’UDC, via Mr C.Blocher font-ils aussi un effort pour soutenir le site?
    Une autre suggestion, pourquoi Mr Windisch ne ferait pas de temps en temps une vidéo pour un appel aux dons? Dans un monde si virtuel, la présence de l’image à son importance, ceci permettrait aussi un contact direct avec les lecteurs.
    Il est triste de constater que des Etres dépensent leurs énergies pour nuire. Ce sont simplement des destructeurs. Au final, ceux-ci finissent par se détruire eux-memes. C’est dans l’ordre des choses, à ce titre la nature est notre meilleur enseignant.
    Bonne journée à toutes et à tous.

  13. Posté par Bussy le

    Une suggestion, est-elle bonne, à vous de voir : pourquoi ne pas créer un abonnement de donateur, avec un montant fixe (idem TDG ?) mais pouvant bien sûr être dépassé, abonnement style « Observateur Gold » ou « Membre de soutien aux Observateurs », et de mettre sur le site la liste des membres, leur pseudo bien sûr l’anonymat pouvant être important pour différentes raisons.
    J’essaie moi-même de faire plusieurs fois par année un don de 100 francs, me disant que je devrais au moins payer ce que je paie à un journal local, lui qui me renseigne sur les spectacles, les nouveaux livres ou CD et me permet de me faire une idée sur les salades qu’on fait gober au peuple. Grâce à votre site, j’en avale d’ailleurs de moins en moins !
    Le montant minimum de cet abonnement pourrait d’ailleurs être revu à la baisse en fonction du nombre d’abonnés, ceci incitant certains à trouver de nouveaux membres et accessoirement vous faire de la pub.

  14. Posté par Schwander Dominique le

    A part d’exceptionnelles exceptions, comme lorsque j’ai fait changer mon pare-brise cassé par un voyou dans un parking, je boycotte la publicité faite à la TV et dans les journaux et n’écoute pas la radio en Suisse. Faites de même!
    Les Observateurs devraient faire une grande loterie comme l’a fait le patriote tessinois Giorgio Ghiringhelli pour son site http://www.ilguastafeste.ch

  15. Posté par Jacques le

    @ G. Vuillomenet: à quoi bon s’abonner aux canards que vous citez ? Ils nous bourrent tous le crâne en nous servant la même propagande bien-pensante et globalisée. Il faut être masochiste pour payer cela. Par contre avec Billag on n’a pas le choix… pour l’instant.

  16. Posté par Jacques le

    @ Uli Windisch
    Enferet putréfaction ! Je ne sais pas où ils avaient pêché ces chiffres. Les vôtres sont bien meilleurs. Ceci étant dit, ma suggestion concernant les appuis potentiels de « like-minded » en Suisse alémanique est sérieuse. Pensez y…..

  17. Posté par G. Vuilliomenet le

    Un abonnement à la TdG, ça va de 29.- par mois pour la version électronique à 60.- par mois pour la version électronique plus la version papier quotidien et Le Matin dimanche.

    On a à peu près la même chose avec le journal Le Temps.

    La solution du versement mensuel est celle qui ne donne pas l’impression de trop dépenser.

  18. Posté par Zendog le

    Comme cela tombe bien, justement aujourd’hui j’ai fait démarrer un ordre permanent pour votre site. il ne s’agit pas d’une très grosse somme mais elle sera régulière. Je consulte votre site tous les jours et ce n’est que justice.

  19. Posté par Jacques le

    A toutes fins utiles, voici comment votre site est évalué par
    http://www.statshow.com/
    Daily page views: 4669
    Daily visitors: 2122
    Website worth: $ 4942.10
    Daily ads revenue: $ 13.64
    Alexa Rank: moins 38% sur les 3 derniers mois
    Pas très réconfortant, même si votre site a une bonne réputation sous tous les aspects…

    Réponse de Uli Windisch : Ah non! je ne sais pas comment sont calculés ces chiffres mais ils ne correspondent vraiment pas à la réalité : le nombre de visiteurs varie entre 10.000 et 15.000 au minimum par jour depuis des mois et chaque lecteur lit en moyenne 2-3 pages . Ce sont les chiffres de Google Analytics et sont identiques à ceux sur lesquels se basent notre boîte de PUB. Donc ils sont certifiés. UW

  20. Posté par bonardo le

    Monsieur ,je réponds à votre appel avec grand plaisir ,j`avais déjà demandé comment vous verser un petit quelque chose par bulletin de versement ?
    Mais je n`ai malheureusement pas eu de vos nouvelles ?
    Donnez moi un numéro de ccp ,ou un bulletin de versement ou une adresse ,et je ferai un petit don avec grand plaisir.
    Merci et bonnes salutations.

  21. Posté par Jacques le

    P.S. Il faudra nous unir pour survivre. Alors j’ajoute deux noms de « like-minded »:
    Ulrich Schlüer, SVP, rédacteur en chef de l’excellente « Schweizerzeit »
    Oskar Freysinger, SVP, qui écrit parfois dans « Schweizerzeit ».
    Il nous faut battre le rappel de tous les appuis potentiels !

  22. Posté par Claire le

    J’apprécie beaucoup votre site, que je consulte régulièrement. J’envisageais de vous faire un petit don car mes moyens financiers sont limités, mais les petits ruisseaux font les grandes rivières, toutefois j’ai vu que ce n’est possible qu’en francs suisses (je sais c’est juste logique pour un site suisse!). Toutefois je suis Française et je ne peux faire un don par CB qu’en euros. Avez-vous une solution simple?
    Bon courage en tout cas et merci pour votre travail de réinformation, complémentaire des sites français comme Boulevard Voltaire, Résistance républicaine, Riposte laïque, etc.

  23. Posté par Maurice le

    Votre site est précieux, nécessaire, et même indispensable. Et votre déontologie vous honore, qui reste la seule façon de survivre dans les pestilences totalitaires qui nous menacent en permanence sous prétexte d’humanitaire.
    Je ne suis abonné qu’à un seul organisme de presse : « Horizons et débats », sous son format papier, car je n’aime pas tellement lire sur les écrans. Cependant, je vais considérer « les Observateurs » comme un quotidien avec abonnement, et je vous verserai chaque année une contribution. Si je ne l’ai pas fait jusqu’à présent, c’est aussi par paresse, car je n’ai pas de carte bancaire, je ne peux donc rien payer directement. Mais maintenant, j’ai relevé vos coordonnées bancaires et j’irai faire ce qu’il faut devant un Multimat …
    De toute façon, un immense merci pour ce travail que j’imagine énorme, et pourtant mon imagination ne doit pas suffire, car il doit l’être encore plus en réalité.
    Voici les coordonnées de mon journal, que l’on peut lire semble-t-il librement depuis Internet, et dont les abonnements papiers permettent de vivre, car il n’a aucune publicité.
    https://www.zeit-fragen.ch/fr.html

  24. Posté par Jacques le

    Cher Uli Windisch
    Je sentais venir votre cri d’alarme, qui m’inquiète. Ma surface financière limitée ne me permettant pas de vous sauver par mes propres moyens, même en association avec d’autres supporters, j’ai réfléchi à de possibles solutions. Certes, le Monde diplomatique s’est sauvé grâce à des appels répétés à ses lecteurs, mais votre cas et votre audience sont différents. Vous avez bien vu que vos appels n’ont guère fructifié, d’où la situtation présente. Transformer Les Observateurs en site payant va à coup sûr signer son arrêt de mort. Pour sauver cette perle médiatique unique en Suisse romande, je ne voisqu’une seule solution: un appui financier de « like minded » en Suisse allemande. Je pense essentiellement Roger Köppel, qui fait desmerveilles avec sa Weltwoche dont vous reprenez souvent des articles, mais aussi et surtout à Christoph Blocher, dont l’ample surface financière facilite l’expansion médiatique en Suisse allemande. Yvan Perrin pourrait éventuellement alerter ses collègues. Si par malheur votre site venait à disparaitre, la Suisse romande deviendrait un triste désert médiatique.

  25. Posté par S. Dumont le

    Je n’imaginais pas à autant de travail tout comme les coûts de fonctionnement!!
    Pour ma part, il n’est pas nécessaire d’envoyer un courrier postal pour remercier l’envoi de dons, cela vous ferait déjà des économies en paperasse et en timbres.
    Avez-vous pensé à lancer des appels de dons à des entreprises, à des hommes et femmes du monde politique? Car, et fort heureusement, toutes ne sont pas de gauche?
    Toutefois, évitez les fins d’année, car elles croulent sous les demandes!!
    Je profite de cette occasion pour remercier Uli Windisch, tous les bénévoles et les traducteurs, pour la qualité de vos articles et aussi tous les commentateurs dont certains y joignent un lien afin de compléter l’information!

  26. Posté par Michel Mottet le

    Excellente idée de Françoise.

  27. Posté par Prof. Prout le

    Comment expliquez-vous le fort recul de vos revenus publicitaires ? Boycott ?

  28. Posté par Françoise le

    J’ai une remarque peut-être un peu bête mais peut-être pas. Je pense que vous devriez faire une photo d’un bulletin de versement complété avec vos coordonnées afin que ceux qui souhaitent vous faire un don de manière anonyme par versement postal (en inscrivant un nom d’emprunt) sachent comment le remplir. En effet, il n’est facile pour tout le monde de savoir où et comment inscrire vos coordonnées, le code iban, etc. Cette photo pourrait être mise sous la rubrique « Nous soutenir », à côté de vos coordonnées pour un don par virement postal.
    Bonne chance.

  29. Posté par hausmann. conrad le

    Contactez-moi pour une pub. éventuelle !

  30. Posté par G. Guichard le

    Ben, globalement, les gens qui ont ces idées non conformes ont souvent divers problèmes pour cause de leurs opinions. Alors, essayez aussi de faire un effort de votre côté et que seuls les rares non-bien pensants qui ont des marges fassent l’effort de participer :)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.