Le Hamas appelle à une «nouvelle intifada» après l’annonce de Trump sur Jérusalem

hamas

Réagissant à l'annonce par Donald Trump de la reconnaissance de Jérusalem comme capitale d'Israël par les Etats-Unis, le Hamas appelle à lancer une «nouvelle intifada contre l'ennemi sioniste».

Après l'annonce très controversée de Donald Trump par laquelle les Etats-Unis ont reconnu la veille Jérusalem comme capitale d'Israël la veille, le Hamas a lancé un appel à une «nouvelle intifada» ce 7 décembre.

«Nous devons appeler au lancement d'une nouvelle intifada et travailler à cela, face à l'ennemi sioniste», a déclaré le leader du mouvement islamiste palestinien Ismaïl Haniyeh. L'intifada désigne, dans la longue histoire du conflit israélo-palestinien, les mouvements de soulèvement des populations palestiniennes contre Israël. La première intifada avait eut lieu de 1987 à 1993, et la seconde de 2000 à 2005.

Au moment même où Ismaïl Haniyeh faisait cette annonce, Israël annonçait le déploiement de renforts militaires en Cisjordanie. Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou annonçait conjointement que le président américain Donald Trump était «entré à jamais dans l'histoire» de Jérusalem en reconnaissant cette dernière comme la capitale d'Israël. «Son nom s'affichera avec fierté au côté d'autres noms dans l'histoire glorieuse de notre ville», a-t-il ajouté lors d'un événement organisé par le ministère des Affaires étrangères.

La décision prise par Donald Trump de transférer l'ambassade américaine de Tel Aviv à Jérusalem fait l'effet d'une bombe. Le mouvement islamiste palestinien Hamas avait déjà affirmé le 6 décembre que la décision du président américain Donald Trump de reconnaître Jérusalem comme capitale d'Israël ouvrait «les portes de l'enfer pour les intérêts américains dans la région».

Source

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.