«Si la SSR joue sur la peur, «No Billag» sera acceptée»

byebillag_0

[…] Selon un nouveau sondage, réalisé en ligne et publié dans la SonntagsZeitung et Le Matin Dimanche, 57% des Suisses interrogés approuvent l’initiative «No Billag». […]

Le plus intéressant dans le sondage, c’est qu’environ 60% des Suisses ne croient pas à la disparition de la SSR si la redevance tombe. […] Cela va à l’encontre de l’argumentation de la direction de la SSR. Celle-ci répète sur tous les tons qu’il n’y a pas de plan B et que la seule issue consistera à liquider plus ou moins rapidement les médias du service public faute de financement. […]

Les carottes sont-elles cuites à trois mois du vote des Suisses? Loin de là. Une initiative part en général avec un résultat positif. Mais elle perd du terrain à mesure que le scrutin se rapproche. Il faut ajouter à cela qu’un sondage en ligne n’est pas forcément représentatif des votants. Il a tendance à favoriser les jeunes au détriment des seniors. Or ces derniers sont décisifs lors des votations. […]

Source : 24 heures et Tribune de Genève (voir aussi les commentaires)

7 commentaires

  1. Posté par bigjames le

    La RTSocialiste n’a pas compris que le montant de la redevance n’est pas le problème.
    Le problème c’est le contenu des programmes, une véritable daube.
    Et surtout, surtout, la sacro sainte bien pensance de toute cette clique de journaleux de gauche.
    Arrogants, menteurs, insupportables.

  2. Posté par Antoine le

    Je voterai OUI à no billag.
    Ma famille est aussi convaincue de voter OUI.
    Je continue de persuader mes amis et mes voisins de voter OUI !
    Cette redevance est une ESCROQUERIE dont bénéficie la gôche ! La RTS (Radio TV Socialiste) doit être complètement revue et réorganiser, ainsi que la grille des salaire et les temps d’émission de TOUS les partis politiques suisses !
    C’est un bienfait que le peuple souverain suisse puisse s’exprimer !

  3. Posté par bdr le

    Ils ont dit, si plus de billag plus de Kochebin, soyez sur et certain que toute les mamies vont voter non, l’amour rend aveugle et con, c’est bien connu.

  4. Posté par coocool le

    Il est très important pour les défenseurs de l’initiative de poster des commentaires sur les sites qui le permettent, afin de contrebalancer tant soit peu l’écrasante manipulation du Système qui cherche à faire peur au petit peuple et à dénigrer par tous les moyens cette initiative salutaire.

  5. Posté par Cécile le

    Un grand pactole pour l’entreprise d’encaissement de 127 millions sur 7 ans . Alors ils vont se battre car déjà adjugé par les rrrooouuuges

  6. Posté par Le Taz le

    Nous ne voulons plus de cet ignoble outil de propagande, il n’y a pas de plan B, et alors??? Une fois la SSR au tapis, il sera temps de réfléchir à de nouveaux médias publiques qui respecteront le principe de neutralité et qui coûteront moins cher. Nous n’allons pas mourir si nous devions nous retrouver sans RTS durant une année ou deux, ça nous ferait des vacances. Il faut complètement réinventer le concept de nos médias étatiques, de A à Z. Quand un bâtiment a des malfaçons de partout, que ses fondations sont pourries, il faut le détruire et reconstruire du neuf plutôt que de le rafistoler! OUI à NO Billag!!!

  7. Posté par Bussy le

    On peut faire confiance à ceux qui manipulent depuis toujours l’opinion publique, pour eux c’est un exercice de style, et là, en ce moment, ils jouent à « fais-moi peur » pour que la victoire soit encore plus belle !
    Et les cons continueront de payer pour quelque chose que beaucoup n’utilisent pas, surtout les jeunes !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.