Etats et National divergent sur les coûts de Schengen

SchengenQuader (1)

La Suisse doit participer à la meilleure protection des frontières extérieures de l'espace Schengen. Les sénateurs ont accepté mardi par 38 voix contre 2 la reprise d'un nouveau règlement européen. Mais contrairement au Conseil national, ils ne veulent pas limiter les coûts.

[…]

Selon les estimations, 1,5 million de personnes ont franchi illégalement les frontières extérieures de l'UE entre janvier et novembre 2015. La sécurité renforcée devra être assurée par l'Agence de protection des frontières Frontex et les autorités nationales.

[…]

Source : Le Matin

4 commentaires

  1. Posté par bdr le

    les pays en periphérie de l’Europe de l’est renforcent leurs frontières et l’UERSS les fustige,
    et parallèlement la Suisse doit cracher au bassinet pour empêcher le clandos de passer ces frontières que l’UE accepte les bras ouverts, mais la Suisse n’est pas dans l’UE puisqu’elle a ses propres frontières…JE COMPRENDS RIEN à ce foutage de gueule qui puise en permanance dans mon porte-monnaie. Nan mais alo koi!

  2. Posté par Albert le

    Il faudrait déjà commencer par sécuriser les frontières suisses!

  3. Posté par JeanDa le

    NO BILLAG + NO SCHENGEN + NO ue + NO SOCIALISTES = des questions de bon sens !

  4. Posté par Nicolas le

    Si l’UE avait des frontières extérieures, cela se saurait! Si l’UE voulait vraiment avoir des frontières extérieures, elle aurait soutenu la Hongrie. On paye pour du vent, c’est juste un racket de plus.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.