12 commentaires

  1. Posté par G. Vuilliomenet le

    Je remarque aussi que nous avons les mêmes connasses à la RTS. Inutile de citer des noms, elles se reconnaîtront toutes seules si elles ont un minimum d’intelligence.

    « J’espère que je ne vous ai pas agressée » conclut Luc Ferry. En ayant écouté cette interview, très sérieusement, l’agresseur est bel et bien cette abrutie de journaliste.

  2. Posté par Baron d'Bobard le

    Les journalistes ont le choix entre être les chiens de garde du politiquement correct ou le chômage.
    La monoculture de gauche qui règne depuis des années dans les unis et les rédactions a également fait des dégâts.

  3. Posté par Aude le

    C’est la connasse de la polémique sur « la fête du cochon » la fofolle. Complètement bornée, soutien infaillible d’un certain Islam.
    Et bien, je lui aurais répondu « Ça suffit et au revoir »
    Qui plus est, Mr Ferry n’est nullement responsable d’une bande d’ignards qui n’en fout pas une dans Les écoles de la République. Voilà ce qui gêne cette bécasse de la même souche.

  4. Posté par Dupond le

    Luc Ferry n’est pas le premier venu en matiere d’enseignement ….la gogol n’a pas touché terre devant ses réponses !!!

  5. Posté par butterworth le

    livre a lire pour elle LE PRINCIPE DE LUCIFER HOWARD BLOOM video sur web son apologie du multiculturalisme est stupide partout en europe et dans le monde attentats vols viols meurtres destructions QI DE MOULE

  6. Posté par rikiki le

    Monsieur Luc Ferry est resté de marbre devant cette grognasse d’une rare impudence. Je ne parlerai pas d’un manque de courtoisie, elle n’a même pas été éduquée.

  7. Posté par Gaston Siebesiech le

    Et oui les universités, nos universités forment les journalistes pour déinformer faire du journalisme de caniveau.
    Il ne suffit d’avoir une bonne gueule Messieurs est Mesdames les journaleux!
    Vous transpirez la déinformation, cela crève les oreilles et tant à se banaliser!
    Zapons..

  8. Posté par Yolande C.H. le

    Sonia Mabrouk, 40 ans, tunisienne. Milieu social privilégié, sa famille recevant par exemple le chef d’état tunisien Habib Bourguiba. Le grand-père paternel de Sonia Mabrouk était ministre du commerce, et son oncle ambassadeur à Paris.

  9. Posté par Matelot le

    De la pétasse dans toute sa « splendeur ». Et d’une impolitesse rare.

  10. Posté par Fanfouet le

    Cette pouffiasse, c’est vraiment le sommet du journalisme ! Elle a, semble-t-il un invité en face d’elle, mais réussit à monopoliser 90 % du temps de parole ! Et en plus pour dire de conneries… À la place de Luc Ferry je me serais levé pour m’en aller en lui disant « je reviendrai quand vous vous serez calmée et surtout lorsque vous aurez assimilé les bases de de l’interview … ».

  11. Posté par bigjames le

    Mais comment fait-il pour ne pas lui en coller une ???
    Ou quitter le plateau ?
    Cette bonne femme est insupportable, malhonnête, sans aucune éducation.
    A l’image de certaines greluches de la RTS.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.