4 commentaires

  1. Posté par Claire le

    Excellente vidéo, tout y est, avec beaucoup d’humour!

  2. Posté par Christian le

    En sachant que Sud, comme tous les syndicats, perçoit des subventions d’état, donc payées par TOUS les citoyens. Ces subventions représentent 47% de leur budget (aussi opaque que les budgets de tous les syndicats français) si l’on en croit le rapport Perruchot de février 2012. Rapport mis aux oubliettes car trop explosif et non divulgué mais que vous pouvez lire tout de même :
    http://www.contribuables.org/2012/02/financement-des-syndicats-la-commission-perruchot-brise-le-tabou/
    Il faut supprimer ces subventions !

  3. Posté par Léo C le

    Tandis que dans les banlieues, entre go-fasts, trafics de came ou d’armes de guerre, ils se fendent encore un peu plus la gu…… en voyant à quel point ce pays de veaux leur ouvre grand le chemin de leur séant.

    La novlangue désormais officialisée en Macronésie. Une propagande primaire, d’un ridicule achevé.

    Encore une fois grâce à des personnes comme Batdaf, les relais de la réalité vécue que sont certains réseaux sociaux et médias dénonceront de plus en plus la bêtise, la lâcheté et l’incurie de ces fossoyeurs appointés.

  4. Posté par Vautrin le

    :) :) Voilà : une bonne moquerie vaut cent discours contre-dépendants.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.