Simonetta Sommaruga: «Notre responsabilité est désormais de nous engager en Libye»

Poster_UDC-SVP_Sommaruga-Juncker_Zuerich_HB_130315

La tenue, à Berne, d’une rencontre ministérielle axée sur la migration attise les critiques. La conseillère fédérale Simonetta Sommaruga défend la nécessité d’un dialogue intercontinental.

C’est le fameux projet de réinstallation dont on a parlé dans la presse dominicale. Allez-vous proposer au Conseil fédéral que la Suisse participe à ce projet, et si oui de quelle manière?

(...) En ce qui concerne la situation en Afrique, je pense que la Suisse doit examiner la possibilité de participer à un projet de réinstallation, avec d’autres pays européens bien sûr, que j’invite aussi à répondre à la demande du HCR.

Vous êtes très engagée sur le dossier migratoire au niveau européen et international. Qu’est-ce qui vous y pousse?

D’un côté la conscience que nous avons la chance de vivre dans un pays en paix et de l’autre une profonde conviction que nous avons aussi une responsabilité envers les gens qui souffrent et ont besoin de notre soutien. Avec mes possibilités, je souhaite faire en sorte que la Suisse contribue à ce que cette situation change.

Source et article complet

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.