Suisse multiculturelle: L’ « imam suisse » évoquait un attentat pire qu’en 2015

jihadiste en suisse

Christian Hofer: A noter que le 20 Minutes poursuit sa propagande en prétendant qu'un tel individu est Suisse alors que c'est un jihadiste, pur produit d'un dogme qui n'a rien à voir avec notre pays, notre histoire, nos racines: tout va bien pour la propagande. Il n'y a aucune remise en question quant à la naturalisation offerte à une pareille racaille!

Pire que cela, à présent ce Bosniaque est "originaire d'Yverdon". Ou comment provoquer encore les Suisses!

***************

Parmi les dix personnes interpellées mardi, figurent un Suisse de 27 ans, originaire d'Yverdon, décrit par Paris comme un «prétendu imam» qui aurait endoctriné les autres, ainsi qu'un ancien militaire de 65 ans converti à l'islam et deux frères suivis pour radicalisation.

DOHKJtzWsAA0fhh

La chaîne d'information du groupe TF1 LCI a par ailleurs révélé que l'Yverdonnois, qui a joué le rôle d’émir du groupe, aurait évoqué dans ses discussions sur Telegram le «rêve d'un attentat plus meurtrier» que ceux de 2015 en France.

Il s'agissait «d'un groupe d'individus qui correspondent sur des réseaux sécurisés (...) et qui tenaient des propos extrêmement violents», a indiqué vendredi sur franceinfo le procureur de Paris, François Molins.

(...)

Source

 

7 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    son gosse est né dans l’un de nos hôpitaux, lui-même est sans doute nourri et logé par le fric des sales kouffars mais cela ne le gêne aucunement pour nous haïr et vouloir nous tuer.

    Voilà ce que donne le multiculturalisme de la gauche.

  2. Posté par Daniele le

    Dès que vous mentionnez l’origine de cette ordure dans un commentaire du 20minutes, vous êtes automatiquement censuré. Continuez à faire l’autruche!

  3. Posté par Socrate@LasVegas le

    Très bien exprimé, Yolande C.H. !

  4. Posté par UnOurs le

    La sphère islamique génère des types anthropologiques parfaitement estimables et enviables.
    « On en redemande ».

  5. Posté par Yolande C.H. le

    Tous ces gens qui clament avec véhémence qu’ils ont le passeport suisse alors qu’ils ne veulent transmettre que la culture qui modèle leur pays qu’ils sont incapables de construire. Pas étonnant de voir nos régions se dégrader inexorablement.

  6. Posté par Bussy le

    @Antoine
    Malheureusement, c’est à un autre programme auquel il va souscrire ou plutôt continuer à souscrire, le même qu’un autre imam, celui de Bienne….

  7. Posté par Antoine le

    - Destitution de la nationalité suisse (Il ne fait HONTE)
    – Condamnation et prison (20 ans pour débuter)
    – Expulsion à vie de l’Europe (un GRAND coup de pied au cul – mise sur orbite)
    – Retour au bled !
    – Aucun recours !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.