9 commentaires

  1. Posté par manon le

    Ou sont les policiers et autres intervenants? Es-ce voulu.

  2. Posté par PETIT madeleine le

    je n’ai qu’un seul conseil à donner aux adolescentes et adolescents d’aujourd’hui :
    PRATIQUEZ DES ARTS MARTIAUX – SACHEZ RIPOSTER POUR VAINCRE VOTRE PEUR – ET SORTEZ EN GROUPE
    un mot d’ordre : PLUS AUCUN (E) JEUNE BLANC (HE) SEUL (E) DANS LA RUE !!
    rappelez-vous (ou bien prenez connaissance) de la devise de Henri de LarocheJacquelein
    tout jeune général (20 ans) de l’Armée Catholique et Royaliste en 1792 :
    si j’avance, suivez-moi
    si je recule, tuez-moi
    et si je meurs , vengez-moi

  3. Posté par Isamoche le

    Personnellement, j’ai décidé de retirer mes enfants de l’école et les faire moi même travailler à la maison pourtant je n’ai pas un haut niveau d’études.
    Premièrement, c’était anxiogène pour moi car beaucoup de petites racailles, en deuxième lieu les programmes scolaires sont une forme de propagande et de lavage de cerveau pour des jeunes esprits (histoire , le coran, l’islam,nous sommes tous des migrants….), ( maths, hakim achète …., fatoumata parcourt….etc).
    Tout est formaté pour nos chères têtes blondes ,qui sont de plus en plus minoritaires et doivent rentrer dans le moule du politiquement correct . Trop c’est trop.

  4. Posté par UnOurs le

    Le jeune Blanc agressé (je n’ai même pas envie de lancer la vidéo) sera peut-être demain le grand chef qui libérera l’Europe.

  5. Posté par Léo C le

    Avec une crapule en arrière-plan pour immortaliser la séquence et la diffuser.
    Toujours en meute, c’est leur marque de fabrique. J’ai connu ça, gamin.

  6. Posté par Fleeps le

    Nos enfants et nous aussi devont former des groupes

  7. Posté par Aude le

    Même scénario, un groupe d’émigrés s’en prennent à un blanc.Celui-ci n’ose riposter car la meute est derrière et prête si nécessaire. Ils ne connaissent que la violence, être le plus fort.
    Encore une fois Solidarité entre ceux qui se font gratis tabasser.

  8. Posté par Le Chapon cha pond pas le

    Ce genre de scène n’est pas seulement propre à l’Allemagne. Dans nos cours d’école, on peut assister aux mêmes provocations, qui ne vont pas vraiment très loin.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.