Palmanova (Italie) : trois Marocains dévalisent le prêtre qui les avait accueillis

Don Angelo

Le prêtre qui ne pardonne pas.

Un prêtre a été volé par trois jeunes Marocains auxquels il avait offert son aide en échange de leur engagement à effectuer quelques menus travaux utiles à la petite paroisse de Palmanova, province de Udine. Deux d’entre eux, comme on peut le lire dans un article du Libero, ont été arrêtés par les carabiniers. Les Nord-africains, qui ont fini à la barre du tribunal, ont négocié un accord sur une peine d’un an et quatre mois avec obligation d’effectuer du volontariat dans la paroisse qu’ils avaient dévalisée. Le ministère public accepta mais Don Angelo Del Zotto s’y opposa, demandant à ce que les immigrés restituassent la totalité des sommes dérobées, à savoir 10000 euros et d’autres objets précieux. Ainsi, les deux jeunes retourneront au tribunal lundi pour connaître leur condamnation.

Don Angelo leur avait ouvert les portes de la paroisse

Le prêtre connaissait seulement un des trois hommes, dont il s’occupait souvent, mais il voulut faire également confiance aux deux autres. Ils lui semblaient en effet corrects. Ils avaient frapper à sa porte pendant plusieurs semaines d’affilée pour lui demander une main charitable. Et ils le remercièrent en lui dévalisant son appartement alors qu’il célébrait la messe. Ils dérobèrent six mille euros, des images sacrées, des bijoux en or, et même les souvenirs de famille du prêtre précédent.

[…]

Ils remplirent un sac entier et fuirent. Les investigations des carabiniers se concentrèrent rapidement sur eux et furent démasqués. Khalifa Bagrar, 19 ans, habitant à San Daniele del Friuli, et El Mehdi Zinaoui, 22 ans, habitant à Trivignano Udinese, qui avec leur complice avait été accueillis par le prêtre comme des fils.

Secoloditalia

Merci à anonimo Via Fdesouche.com

15 commentaires

  1. Posté par Tommy le

    Ce n’est pas de la naïveté, c’est de l’ aliénation mentale, due aux mantras de l’église.
    Comment peut-on engager trois maghrébins?
    Qui confierait les clés de son logement à une femme de ménage rom?
    Dans les deux cas, une forme de suicide-assisté, non pas par Exit, mais par le diktat de la bienpensance.

  2. Posté par Azty le

    Incommensurablement naïf mais pas incurable : il ne pardonne pas!
    On progresse :-)

  3. Posté par Léo C le

    Personnellement je salue la démarche de ce prêtre qui est fidèle aux valeurs de la chrétienté.

    Je salue encore plus volontiers sa détermination à voir ces deux crevures punies comme elles le méritent. C’est l’acceptation du compromis du Ministère Public qui m’aurait navré.

  4. Posté par Le Taz le

    Bien fait pour toi crétin!

  5. Posté par Bussy le

    Purger leur peine en faisant du volontariat dans la paroisse qu’ils avaient dévalisée….. ils avaient pas eu le temps de tout emporter ou quoi ?

  6. Posté par Alberto Da Giussano le

    Aucune compassion pour ce crétin en soutane !
    Aucune compassion pour ceux qui pervertissent la vraie générosité qui se doit d’être juste et respectueuse d’abord de ses frères les plus proches plutôt que lâche et couché devant les allochtones les plus incontinents démographiquement et malhonnêtement et hargneusement agressifs !
    La Rome de Gentilloni / Renzi et son Vatican II bergoglien est une gangrène purulente mortiphère au flanc de TOUTES les Nations et de TOUS les peuples européens autochtones !

  7. Posté par SD-vintage le

    Il doit demander le remboursement au pape Bergoglio.

  8. Posté par Philippe le

    Ce cas est très révélateur d’une certaine mentalité et éducation. Les musulmans considèrent les non-musulmans comme des personnes inférieures ayant peu de valeur à leurs yeux. Il est donc tout à fait normal d’avoir peu d’estime pour un mécréant, surtout que tous les jours ils répètent (un peu comme la méthode Coué) que nous sommes repoussants et haïssables. Tant que cet état d’esprit ne changera pas, les agressions de toutes sortes se poursuivront.

  9. Posté par Sergio le

    Encore un peigne-cul qui vit sur une autre planète. Et les autorités qui pensent leur faire faire du bénévolat dans la commune pour se rembourser. L’idéologie s’éloigne à tel point de la réalité qu’on se croirait dans un dessin animé.

  10. Posté par Marie-France le

    En patois provençal on résume ce genre d’attitude ainsi : « Faï de ben a Bertrand, te lou rendra en caguant »
    Pas besoin de traduction je crois …

  11. Posté par hausmann. conrad le

    Et alors? Le Vatican repéte chaque jour qu’il faut accueillir des réfugiés et aimer les Musulmans…

  12. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Et le fait que ces sont nos « frères »??
    Et quid de l’autre joue?

    Est-ce que l’esprit saint commence enfin à se réveiller?

  13. Posté par Socrate@LasVegas le

    Il n’a plus qu’à tendre l’autre joue…ou la fesse!

  14. Posté par Schwander Dominique le

    Pauvre curé trop peu cultivé ou soumis comme un musulman à son pape Francisco qui rêve de couronner les Présidents des Etats-nations! S’il avait lu la fable d’Esope (620-564 av. J.-C.) « Le laboureur et le serpent gelé », il aurait su que la perversité ne change pas, quelque bonté qu’on lui témoigne. Et le laboureur d’Esope de s’écrier: « Je l’ai bien mérité, ayant eu pitié d’un méchant. »

  15. Posté par Mauron le

    Incomensurable…naïveté !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.