Migrants : Lausanne fortement engagée

sanctuary_city_cartoon

« La Municipalité affirme son engagement en faveur de l’accueil des migrants. Dans sa réponse au postulat de Pierre-Yves Oppikofer, «Lausanne Ville-refuge», elle a répondu qu’elle avait signé la Déclaration de l’Initiative des villes suisses pour la politique sociale, dans laquelle les dites villes demandent à être davantage associées aux décisions fédérales et cantonales. D’autre part, elle a écrit aux autorités fédérales pour relever les difficultés posées par l’application des accords de Dublin et plaider pour un assouplissement de ces derniers. »

Source : Lausanne Cités

**************

Cenator: Les manifestations pro-migrants et pro-clandestins se succèdent à longueur d’année à Lausanne, cette ville sanctuaire qui croule sous les dettes et où l’ampleur de l'aide sociale bat tous les records, tout comme le nombre des fonctionnaires et des assistés.

Les études sur les villes sanctuaires (ou de « migrants ») aux Etats-Unis ont montré que ces villes voient croître immanquablement la criminalité, le trafic de drogue, l’insécurité, l’appauvrissement de la classe moyenne du fait des taxes, des impôts, des subsides, et Lausanne voit fleurir ces mêmes « richesses ».

Les commerces ferment les uns après les autres au centre ville. Jadis plein de magasins vivants, celui-ci a de plus en plus d'enseignes vides, malgré des kebabiers en nombre et les boutiques des services sociaux.

Une armada d’employés communaux nettoient inlassablement la ville mais rien n’y fait, Lausanne mérite la médaille de la ville la plus sale de Suisse.

 

Voir aussi cet article du Daily Wire, qui porte sur les Etats-Unis mais a de quoi nous faire réfléchir :

  1. Les villes sanctuaires sont une violation flagrante du droit fédéral.
  2. Les villes sanctuaires sapent l'application de la loi.
  3. Les villes sanctuaires ont le pourcentage le plus élevé de criminels.
  4. La criminalité a explosé dans les villes sanctuaires.

Image : Protégez les villes sanctuaires. Il faut des endroits où ceux qui enfreignent la loi puissent vivre sur le dos des contribuables. – On a déjà ça, ça s’appelle prisons.

21 commentaires

  1. Posté par Socrate@LasVegas le

    Avez-vous remarqué? On ne parle plus de renvois de criminels étrangers ni de conclusion d’accords de réadmission…Les choix du Souverain ont étés balayé par seulement 7 personnes censées avoir notre confiance pour défendre notre Constitution! Faudra-t-il que peut-être, un malade se sachant condamné à court terme nous débarrasse physiquement de ces désormais nuisibles? Ou y-a-t-il un moyen de destituer des conseillers fédéraux traîtres à la Suisse?

  2. Posté par Grizzly le

    Lausanne s’est muée en une déchetterie humaine à ciel ouvert. Les remplacistes au pouvoir installent désormais des migrants jusqu’à sa périphérie (https://www.bluewin.ch/fr/infos/ge—vd/region_geneva/2017/11/8/des-appartements-pour-les-migrants-a-vers-chez-les.html). Il est symptomatique d’observer que ces projets d’implantation destinés à l’hébergement de remplaçants se font de manière clandestine, en catimini pour éviter toute réaction justifiée des populations concernées.
    Notre ville, notre canton, notre pays et l’Europe entière sont entrés dans une période de déclin actif dont l’aboutissement sera l’aliénation de la civilisation occidentale. Bien qu’ils en soient les acteurs actifs et souvent naïfs, accuser les seuls imbéciles bobos socialistes aux commandes à Lausanne relève d’une vision quelque peu réductrice. Le grand remplacement en cours se nourrit de l’agrégation des utopies internationalistes de la gauche et du capitalisme hors sol globalisé de la plus funeste des droites. Ce consensus organisé nous conduit à grande vitesse vers un canton de Vaud peuplé de 1 million d’habitants, auquel aspirent avec autant d’ardeur le grand guru du social Maillard que le grand argentier Broulis. Ce progrès aveugle est celui de l’hébétude de notre jeunesse, de la destruction de nos traditions et de l’anéantissement final de notre civilisation.

  3. Posté par Maurice le

    Et voilà, je viens d’entendre, à la radio, Fernand Melgar – celui qui fait des films pour défendre les immigrés en éructant sur la Suisse qui essaye de renvoyer ceux qui n’ont rien à faire ici ; celui qui fait d’autres films pour que ses fans pleurnichent sur les pauvres réfugiés, qui sont en réalité des immigrés imposés, si mal accueillis dans la méchante Suisse avare -, redire encore et encore que la Suisse est le pays le plus riche du monde, qu’elle doit se débrouiller pour abriter les sans-abri, et qu’il a honte que sa ville de Lausanne n’en soit pas capable, mais ces immigrés viennent innombrables à Lausanne, sachant que la ville se met en quatre pour essayer de les abriter du froid . C’est normal d’abriter les siens, mais est-ce normal de devoir abriter tous ceux qui sont imposés, et surtout tous ceux qui s’imposent ?
    Fernand Melgar est encore un de ces binationaux qui régurgitent leurs frustrations d’origine sur la Suisse ; né au Maroc (Tanger), il est double national Espagnol et Suisse…

  4. Posté par Tommy le

    Merci pour vos commentaires, chers internautes.
    Ce qui me réjouit, c’est le plaisir de constater que les vôtres témoignent le plus souvent d’une parfaite maîtrise de la langue de Molière.
    Et donc que les lucides que vous êtes
    ne se recrutent pas uniquement parmi les brutes et les frustrés, termes que la gauche s’ empresse d’ empoigner à l’ encontre de ceux et celles qui refusent d’ abdiquer face à l’invasion de notre pays par des hordes de primitifs dont l’ intégration est totalement illusoire.

    A part cela, Lausanne est une cité perdue. Je m’y rends parfois, mais je sélectionne les beaux quartiers pour y déambuler.
    Chailly, les Mousquines, Ouchy, Montchoisi et quelques autres.

    La rue de la Borde est habitée par des cas sociaux, des noirs ( je refuse le terme de  » blacks »), le quart- monde européen et africain.
    Bel-Air et Chauderon sont des lieux abandonnés aux mains des roms et des branleurs africains .
    Saint- François, au niveau du kiosque si souvent cité comme étant le rendez- vous des amoureux des années 50, est un repère de roms crasseux.
    Je n’en puis plus .

  5. Posté par Schwander Dominique le

    Parler de contacts multiculturels, de pluralité ethnique, de vivre-ensemble pacifique entre nos religions chrétiennes et l’archaïque et barbare islam-idéologie, entre notre culture européenne et des incultures, d’interpénétration et de fusion par inclusion sans assimilation de sociétés disparates et d’une autre temporalité, est devenu l’un des clichés manipulateurs les plus à la mode de nos jours que propagent ces élus de gauche et du centre. Ces mêmes élus qui nous cachent la nécessité, jamais avouée mais indéniable, de mettre fin à la surpopulation future des pays musulmans et africains ou au moins d’en réduire d’urgence la gravité. Arrêtons de souffrir de ce complexe de culpabilité maladif et obsessionnel à l’égard de la pauvreté, de la surnatalité et de la corruption de ces pays et des autres tout en méprisant de plus en plus les nôtres. A cause, en particulier de ces immigrants inassimilables, toutes nos villes deviennent laides, sales et s’appauvrissent et les plus grandes, comme Lausanne et Genève, le sont plus encore.

  6. Posté par Le Taz le

    Cette ville a été dévastée par la terreur rouge, cette vermine qui importe son électorat et qui fait fuir celui de droite. Je propose la construction d’un mur autour de cette horreur de ville, c’est devenu un zoo, il faut donc sécuriser le périmètre. Quand on voit le résultat, on se dit que finalement Anders est peut-être moins cinglé qu’il pouvait le sembler…

  7. Posté par Socrate@LasVegas le

    Déjà deux commerces autrefois florissants, tenus par des suisses dont je refuse la proposition de reprise…Il y a encore peu, le centre ville était un atout…Mais maintenant c’est hors de question! Pour l’alimentation je privilégie les marché à la ferme ou les petites surfaces commerciales de périphérie, pour le reste internet est tellement plus attrayant que Lausanne…Quant à la vie nocturne, je la laisse aux junkies, aux muzz et autres importés ne se levant pas le matin, mais tous plus « suisses » les uns que les autres :-)))… J’ai réduit mon temps de travail puisque le temps libre n’est pas imposable et ne donne plus rien aux ONG (sauf en faveur des animaux)

  8. Posté par Yolande C.H. le

    Nos sociétés sont construites sur ce principe que chacun prend sur lui l’acquisition d’un savoir-faire pour avoir de quoi vivre, lui et, le cas échéant, sa famille, en travaillant dans la légalité; il y a eu mise en place de soutiens plus ou moins provisoires pour cause maladie, handicap ou vieillesse. L’égalité dans la responsabilité, c’est cela, la dignité de l’homme.

    On voit, sur certains parcours en montagne jugés dangereux, le panneau suivant: à vos risques et périls: ainsi chacun se doit d’évaluer ses capacités par rapport à une entreprise jugée périlleuse, sans avoir à compter sur les autres.

    Il n’est donc pas raciste de convenir que tout être sur cette planète est doté d’une responsabilité telle que définie plus haut et que ce ne sont pas aux autres de venir à la rescousse pour des entreprises où la personne met sa vie en danger et, ce qui est pire, celle de ses proches.

    Il n’est inscrit nulle part qu’une communauté qui fournit déjà beaucoup d’efforts pour se maintenir, ait encore à anticiper pour surseoir aux conséquences des décisions d’individus en pleine force de l’âge qui se vautrent dans l’irresponsabilité, de devoir les prendre complètement en charge, et de plus de subir des comportements frustres.

    Le racisme, c’est de considérer qu’un collectif est investi d’une responsabilité envers des groupes qu’il faut secourir parce qu’ils se comportent d’une manière irresponsable .

  9. Posté par Peter K le

    Allez voir aux bureaux du social-rmi-ri, Chauderon 9, 1 suisse pour 20 etrangers, ils acceptent le premier(e) venu, meme si ne parle pas un mot de francais!!!et la nationalité, rien a battre, c’est bancomat ouvert, voila le pognon pour tout le monde! A vomir…

  10. Posté par Antoine le

    @Fleeps : Merci pour les conseils.
    Optimiser ses revenus et ses dépenses, c’est parfait !

  11. Posté par Pascal Guex le

    @ Maurice oui, et quand ils y a des fêtes comme halloween ou des fêtes chrétiennes, les migrants musulmans reçoivent des ordres pour attaquer , piller et violer. C’est la nature de ses populations.

  12. Posté par meulien le

    mais les electeurs le veulent,alors…..

  13. Posté par UnOurs le

    Pour moi Lausanne, c’est désormais des boutiques vides, des kebabs et une odeur de pisse qui traîne partout.

  14. Posté par Fleeps le

    Re@Antoine: et j’oublie ne pas oublier de faire ses achats en France voisine et sur internet…..on gagne un peu et surtout la satisfaction d’emmerder Broullis et faire le jeu des…. »la suisse n’est pas une îles, faut être ouvert, patati patata! »

  15. Posté par Fleeps le

    @Antoine: la seule chose possible…..je pense…..c’est d’optimiser au maximum son temps de travail par rapport aux impôts à payer, je pense aux temps partiel entre autre…..le travail au noir aussi, le troc….enfin c’est un peu remettre notre façon de penser et de consommer pour échapper au maximum à l’impôts.

  16. Posté par Maurice le

    Et voilà, ç’en est fini de la « belle paysanne qui a fait ses humanités », comme je le lisais dans les guides lorsque, de Genève, j’allais visiter Lausanne. Il y a pas mal d’années que je n’y suis plus retourné, mais il faut dire que la dernière fois ce n’était pas très encourageant. En bas de la Riponne, il y a de charmantes petites rues, mais elles étaient déjà pleines de types louches qui vous regardent, vous surveillent et vous épient, ce qui donne plus envie de fuir que d’acheter, en effet.
    Ça me rappelait la ville de Beaucaire, en Provence, une ville magnifique, mais désertée par ses habitants, qui ont laissé la place aux immigrants. Ceux-ci, là-bas aussi, à chaque coin de rue, à chaque bout de rue, vous surveillent et vous épient, pour vous piller ?

  17. Posté par Antoine le

    Que faut-il attendre d’une municipalité (Lausanne) de gôche (6 contre 1) ?
    – Il y aura plus d’insécurité et de désordre, balladez-vous à travers Lausanne le soir et la nuit !!
    – La dette de la ville de Lausanne est actuellement de 2 milliards de Frs !
    – L’aide sociale va faire EXPLOSER les budgets futurs !!
    – La péréquation financière avec les villes et villages des environs va augmenter.
    – Les impôts dans tout le canton de Vaud vont augmenter !
    Je REFUSE que les inconscients de la municipalité de Lausanne nous fassent supporter leur décision. C’est un SCANDALE !
    Au secours : Comment faire pour bloquer mes impôts ?

  18. Posté par Aude le

    Toujours et encore les trafics de drogues.
    Les sentinelles pourvoyeurs planqués sur les trottoirs aux alentours de la Riponne et à l’interieur des cours au centre-ville.
    Je pense que ces villes sanctuaires vont à la faillite malgré des impôts très élevés. Ceux qui peuvent iront à la campagne ce qui engorgera encore les routes d’accès à la ville. Les parkings augmenteront leurs prix.
    Les bobos qui choisissent leurs beaux appart, rénovés au centre payeront pour leurs protégés.
    Quant aux personnes âgées choisissant de rester pour les soins et pour leurs loyers encore accessibles vu le nombre d’annees qu’elles y logent évitent au maxi le centre , se sentant en insécurité.

  19. Posté par Jean-francois.morf@netplus.ch le

    Lausanne et ses 11 mosquées a réussi l’exploit de donner le droit de vote à ses envahisseurs, merci au centre social protestant qui a fait plein de pub pour ça.
    Pour ses élections législatives, les mahométans n’ont pas voté, et plusieurs partis ont obtenu des législateurs. Pour élire l’exécutif, tous les mahométans ont voté, et le parti socialiste a raflé tous les exécutifs au premier tour. Aux élections suivantes Lausanne aura probablement un maire mahométan, et la sharia sera appliquée à Lausanne. L’ UDC n’a jamais fait d’initiative populaire simplement pour interdire la sharia. Les initiatives UDC tournent toutes autour du pot, mais n’osent jamais interdire les lois étrangères (Sharia) et les juges étrangers (imams)…

  20. Posté par Matelot le

    Lausanne est devenue une ville repoussante. Cette semaine, j’ai à mon grand regret, dû me rendre à Lausanne. Incroyable, des Roms tout les 50-100 mètres, dont un, très insistant, avec des roses et qui se permet d’aborder les passants et surtout les passantes. Du deal, à l’arrêt de bus de Bel-Air. Des blacks évidemment, par paire et faisant semblant d’attendre le bus, aussi discrets qu’une girafe sur la banquise arctique. Des erythréens à la Rue de l’Ale, 6 ou 7, en ligne et au milieu du trottoir, tous avec des vestes en cuir noir et des basquets de marque. Et flambant neuf tout ce matériel. Sans compter un nombre effarant de blacks qui se promènent, les écouteurs bien en place et toujours chaussés de basquets de prix. Voilà, de la Place St François à Chauderon et retour. Une invasion et un sentiment d’être ailleurs que chez soi, étranger chez soi. J’espère sincèrement ne plus être obligé de remettre les pieds dans ce cloaque avant longtemps. Malheureusement, j’y suis, de temps, obligé. Bien sûr, je n’ai rien acheté, ça a été plutôt courage fuyions. Et tant pis pour les commerçants, je suis désolé pour eux, mais là, c’est plus possible.

  21. Posté par Yolande C.H. le

    Voilà ce que m’a rapporté une connaissance:
    Concert à l’église Saint-Laurent à 20h30. Le responsable avertit qu’une manifestation contre les violences policière a été invitée par la police à se déplacer pour ne pas perturber. Des sifflements et du brouhaha ont cependant été perceptibles durant la dernière demi-heure. Et, à la sortie, tout le parvis et une partie de la place était rempli de manifestants bruyants, un feu dans un gros bassin, des odeurs d’alcool et autres, papiers, bouteilles, canettes sur les marches, juste un étroit passage pour se faufiler et s’extraire de cette masse. Et trois policiers devant la porte de la pharmacie d’en face, pour surveiller
    Lausanne by night ,telle que la conçoit la Municipalité?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.