Des migrants se noient à cause de l’ONG humanitariste allemande Sea Watch

post_thumb_default

 

A cause des talibans de l’accueil, des « migrants » se sont noyés lundi en Méditerranée !

Avertis par la Marine italienne, les gardes-côtes libyennes sont venues au secours d’un zodiac en difficulté à quelques 30 milles des côtes. En 20 minutes la vedette libyenne arrive sur les lieux où la situation est délicate. Le bateau pneumatique de fabrication chinoise est surchargé par une centaine de clandestins et risque de sombrer. Avec de nombreuses précautions, les libyens s’en approchent en demandant aux migrants de rester calmes afin de ne pas faire chavirer leur embarcation.

 

Peu après arrive le navire de l’ONG Sea Watch qui refuse de collaborer avec les gardes-côtes libyennes qui ont le commandement des opérations étant arrivées en premier. Au contraire, les humanitaristes se placent à 10 mètres du zodiac ce qui va provoquer le désastre. Ils ralentissent les opérations de sauvetage des Libyens et poussent les migrants à les rejoindre. En effet les migrants, c’est certain, veulent aller en Italie et non rentrer en Libye. Par dizaines, ils se sont jetés à la mer dans l’espoir d’atteindre l’embarcation de Sea Watch. Six d’entre eux dont un nouveau-né mourront noyés…

Les libyens ramèneront en arrière 106 migrants et 5 cadavres, Sea Watch 59 clandestins en Italie et le corps de l’enfant…

Francesca de Villasmundo

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

6 commentaires

  1. Posté par Jean-francois.morf@netplus.ch le

    Faut quand même être imbécile pour croire qu’on pourra traverser la méditerranée sur un Zodiac surchargé avec petit moteur et petite réserve de carburant. Les romains étaient moins idiots et se construisaient de gros bateaux pour traverser mare nostrum, avec des voiles.
    […]

  2. Posté par Le Taz le

    @Poulbot
    Très juste! Et qui finance ces ONG?

  3. Posté par Le Taz le

    Quand on ne sait pas nager, on ne traverse pas la méditerranée!

  4. Posté par Jacques le

    Le pavé de l’ours !

  5. Posté par Antoine le

    Arrêtons les responsables des ONG, tel que Sea Watch ! Soit-disant, cette ONG vient au secours de naufragés …
    Les gardes côtes libyennes ont le droit d’utiliser leurs armes pour éviter d’autres drames en mer.
    Remigration immédiate pour toutes ces populations.

  6. Posté par poulbot le

    Ces ONG sont une des causes qui poussent les Clandestins à se jeter dans une expédition qui peut leur couter la vie , sachant que quelqu’un viendra les secourir pour les ramener en Europe; leur ouvrant de la sorte la porte en grand pour coloniser les pays Européens . l’Europe doit interdire ces ONG et laisser les pays du Maghreb protéger ses cotes .

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.