Allemagne : la persécution des réfugiés chrétiens est passée des camps à la rue…

allemagne-persecution-chretiens

La persécution des réfugiés chrétiens par des réfugiés musulmans, n’a pas cessée en Allemagne. Elle est tout simplement passée des camps à la rue… L’article ci-dessous du Journal Chrétien est une adaptation en français d’un article paru sur Breibart (Londres) le 9 novembre. (Nd Christian Hofer: l'article source provient du site Die Welt)

La situation est différente aujourd’hui en Allemagne pour les demandeurs d’asile chrétiens comparativement aux années précédentes, a expliqué le pasteur Gottfried Martens, responsable d’une église libre à Berlin à Breitbart. Pourtant, la persécution des chrétiens, principalement ceux d’origine musulmane, se poursuit belle et bien. Elle s’est seulement déplacée. « Beaucoup de réfugiés qui se trouvaient dans des camps de réfugiés il y a un an ont maintenant des maisons privées », a déclaré Martens, affirmant que les attaques contre les chrétiens se déroulaient maintenant dans les rues ou dans les stations de métro.

Au cours de l’année écoulée à travers le pays, il y a en effet eu plusieurs attaques contre des chrétiens dans la rue, y compris le meurtre d’une femme afghane à Prien am Chiemsee, que la police a associé à un motif religieux. La mère de quatre enfants de 38 ans a été poignardée à mort en mai [en fait le samedi 29 avril] par un demandeur d’asile musulman afghan, et alors que la police soupçonnait un motif religieux, l’église protestante locale a nié que cet acte avait quelque chose à voir avec la religion.

En septembre, une autre agression a eu lieu à Berlin, où un homme afghan converti de 23 ans, qui portait une croix autour du cou, a été battu par de jeunes hommes dans une partie de la ville peuplée de migrants.

Ado Greve de l’organisation Open Doors, qui a publié un rapport exhaustif l’année dernière sur la violence contre les chrétiens, a déclaré : « Ceux qui sont attaqués ne veulent généralement pas attirer l’attention et sentent souvent qu’ils ne reçoivent pas assez d’aide de la part des autorités. La police ne peut répondre qu’à des cas spécifiques. »

Rosemarie Götze, connue sous le nom de Sœur Rosemarie, ne pense pas que la situation se soit améliorée pour les chrétiens dans le quartier berlinois de Neukölln, où l’attaque contre le converti afghan a eu lieu a expliqué Breitbart. Plusieurs membres de la communauté chrétienne dont elle est responsable disent craindre les agressions : « Ils ont peur de continuer à être agressé ou que les familles qui sont encore à l’étranger puissent apprendre qu’ils sont devenus chrétiens ».

Selon le journal Die Welt, un réfugié iranien à Berlin a notamment été menacé par un parent proche à l’étranger parce qu’il s’était converti de l’islam au christianisme. Il a même reçu un SMS de son pays sur lequel il a pu lire : « Je vais te tuer si je te trouve ».

Source : Journal Chrétien, 9 novembre (merci A. M. pour ce signalement) Via Christianophobie.fr

4 commentaires

  1. Posté par Schwander Dominique le

    Les notions d’humanisme, de respect de la personne et de la vie humaines ne sont apparues que que bien tard en Europe, mais elles n’ont toujours pas pénétré dans les pays musulmans! Il y a des siècles on attachait, à une muraille, par les pieds ou le cou, les chrétiens d’Italie, d’Espagne et d’Allemagne convaincus de sodomie; la présomption d’innocence n’existant pas, avant même le jugement, on leur coupait les testicules et on leur les accrochait au cou. En pays musulmans, au XXI ème siècle de telles barbaries subsistent joyeusement en public.
    Il s’agit pour les Occidentaux, comme lors de la « reconquista » espagnole, de répondre de la manière la plus radicale possible à une minorité inassimilable, dont les membres refusent de s’assimiler quand ils ne sont pas de barbares assassins. Afin d’assurer le repeuplement par de vrais Européens de culture greco-romaine chrétienne des zones de non-droit reconquises, il nous faudra revenir à la préférence nationale et leur accorder des privilèges et des avantages fiscaux.

  2. Posté par Marcassin le

    « l’église protestante locale a nié que cet acte avait quelque chose à voir avec la religion. »
    Tout à fait d’accord, l’islam n’est pas une religion mais un système politico-religieux totalitaire.

  3. Posté par Dupond le

    Si l’église protestante nie les faits ….nous pourrons la mettre dans la meme catégorie que l’imam du vatican !!

  4. Posté par Sitting bull le

    les muzz sont barbares et resteront barbare je le crains

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.