Bénéficiaires de l’aide sociale : encore un mensonge de la radio-télévision d’Etat et des médias du système

post_thumb_default

Bénéficiaires de l'aide sociale : encore un mensonge de la radio-télévision d'Etat et des médias du système.

 

Le nombre des bénéficiaires de l'aide sociale en Suisse a nettement augmenté. Pour la Société suisse de radiodiffusion, ce problème  concerne principalement les jeunes mères élevant seules leur enfant et habitant en ville. L'étude de l'école de hautes études de Berne sur laquelle se base cette affirmation de la SSR, reprise par les journaux gratuits et de boulevard, décrit pourtant une autre situation. Le nombre de cas de précarité est en effet le plus élevé auprès de hommes entre 36 et 55 ans - pour la plupart divorcés et vivant seuls. Cette constatation a été aussi faite aux Etats-Unis et en Allemagne.

 

https://bazonline.ch/leben/gesellschaft/zunehmend-maennerblind/story/30921581

 

Traduction (Claude Haenggli) : Le déni de réalité de la télévision suisse et d'autres médias est certainement en rapport - consciemment ou non - avec le culte de la famille sans père développé par les féministes, qui la fêtent de manière pseudo-scientifique parce qu'étant sans homme et par conséquent sans violence. Dans les pays de langue allemande a même circulé la sentence : "Il n'y a de bon père qu'un père mort". La théorie du bonheur représenté par la famille sans père a pourtant été catégoriquement réfutée par la recherche empirique.

Claude Haenggli, 10.11.2017

 

6 commentaires

  1. Posté par philippe le

    Homophobie est bien réelle. La balance est en faveur des femmes. Avocats les mecs deviennent vulnérables, la politique socialiste tue l’homme. Ls hommes lâchent trop vite prise et sont souvent les boucs émissaires .

  2. Posté par Socrate@LasVegas le

    Tic…tac….tic…tac…

    NO BILLAG !

  3. Posté par Sergio le

    « Il n’y a de bon père qu’un père mort ». Magnifique. Il s’agit surement d’un père Blanc et hétérosexuel qui a eu la délicatesse de laisser à sa veuve, une caisse de pension confortable. #balancetatruie & oui à No Billag.

  4. Posté par hausmann. conrad le

    Sondages et statistiques en Suisse comme ailleurs : 90% BIDONS! En fait on arrange des chiffres pour les faire coincider avec un résultat à démontrer et connu d’avance!

  5. Posté par Bussy le

    Moi je vois plutôt une augmentation massive des pondeuses africaines dont le mari, aussi au social, n’assume pas sa progéniture !

  6. Posté par Antoine le

    Encore et encore, l’enfumage continue !
    J’en ai marre de la RTS (Radio TV Socialiste) et je voterai OUI à  »no billag ».
    Je ne regarde plus la  »messe » du TJ 19H30 de Darius. Je lui ai envoyé un E-mail, qu’il ne lira sûrement pas et ne me répondra pas, pour le tenir au courant de ma position face à la désinformation de la RTS ! C’est un SCANDALE !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.