Genève: Erwin Sperisen libéré en attente de son procès

Bertossa_YvesSpereisen

NDLR. Voir les 6 articles consacrés par LesObservateurs.ch depuis 2015 à cette affaire Erwin Sperisen, lien en bas de page : https://lesobservateurs.ch/?s=sperisen

 

La justice genevoise a suivi l'injonction du Tribunal fédéral. L'ex-chef de la police du Guatemala sera assigné à résidence.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

 

NDLR. Liste de nos articles sur l'affaire Sperisen depuis  des  années, ici

7 commentaires

  1. Posté par Sertorius le

    Avec la plupart des magistrats soyant globalistes ou internationalistes, le jugement était de facto rendu des que Geneve c’était declarer comme juridiction compétente . J’était d’ailleur surpris qu’il n’ai pas finis devant la Hague, un autre tribunal inquisitoire qui cherche des sorcières a brûler.

  2. Posté par Héradote le

    Pari :
    A la fin du procès à venir, Sperisen sera condamné à 5 ans de prison, et donc, il sera libéré. Cela permettra à la ‘justice’ de ne pas verser d’indemnité pour emprisonnement abusif, ce qui nous évitera de revivre ce que papa avait fait avec Mikailov ( 800000 francs d’indemnité )

  3. Posté par Sergio le

    Cette pauvre justice a encore frappé. Et fort cette fois. Misérable racaille que vous êtes, petits juges de pacotille éternellement en retard d’une guerre. Une personne (si un magistrat se considère encore comme un être humain), au service d’un employeur, qui plus est de la collectivité, a un devoir de diligence et il doit répondre du préjudice causé (art. 321e CO). Mais non, comme d’habitude on fera payer l’État. Longtemps, on a observé cette justice ridicule, elle est maintenant devenue grotesque.

  4. Posté par Bussy le

    A part Sperisen accusé d’avoir « peut-être » débarrassé la terre de quelques ignobles salopards et qui aura purgé 5 ans de prison alors qu’il aurait dû être décoré, c’est le contribuable genevois qui va être condamné à une lourde peine financière !

  5. Posté par coocool le

    Heureusement qu’il y a encore une justice impartiale dans ce pays. Le tribunal fédéral ne pouvait que casser ce jugement inique, inquisitorial, et sans preuve tangible. Sperisen est innocent, il devra être réhabilité officiellement, et indemnisé à la hauteur du préjudice qu’il a subi.

  6. Posté par Derek Doppler le

    On s’en fiche, de toute façon c’est l’état qui paie.
    Et pour oublier, la semaine prochaine on aura les Géants: encore un de ces grands moments de social engineering et de manipulation des masses prolétaires sous couvert de « culture » dont ledit état globalo-marxiste du bout du lac est friand.

  7. Posté par Nicolas le

    La cour des comptes devrait déjà être en mesure de chiffrer le coût de la débâcle incluant frais de justice et indemnités qui tomberont à la fin de cette nouvelle saga pitoyable de la justice gauchiste du bout du lac.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.