6 commentaires

  1. Posté par Yolande C.H. le

    Si une élève ou une stagiaire veut travailler en portant une casquette et qu’on l’oblige à l’enlever, elle n’aura aucun soutien pour pouvoir garder son couvre-chef. Par contre, s’il s’agit du foulard qu’une musulmane prétend avoir choisi librement de s’en couvrir et qu’on l’oblige à l’enlever, vous aurez des réactions immédiates d’une bonne partie de la communauté musulmane et d’imams de Suisse et de l’étranger. Elle est là, la différence!

  2. Posté par Vivi le

    La Genève musulmane ….

  3. Posté par G. Vuilliomenet le

    SD-Vintage le 20 septembre 2017 à 13h39

    « C’est pour cela que cela s’appelle le « foulard islamique » ou « hijab ». C’est une manière de prendre les gens pour des crétins ou il est inculte ou déjà sénile ? »

    Non! Il a embrassé l’islam. C’est probablement suffisant pour devenir stupide ou bonimenteur!

  4. Posté par Claire le

    Si nous en sommes à ce stade d’invasion musulmane, avec tous les signes ostentatoires afférents – voile sous toutes ses formes, qami, barbe – c’est bien parce qu’il y a, à la tête de nos pays et des différentes institutions, toute une série de dhimmis qui combattent férocement le christianisme tout en déroulant le tapis rouge devant l’islam.
    En France, la haine du christianisme date de la révolution de 1789, et a culminé avec la loi de 1905 qui visait à supprimer le pouvoir du clergé. Le communisme et la gauche en général ont œuvré à sa totale disparition mais, sachant que la nature à horreur du vide, ils ont bien compris qu’il fallait qu’ils remplacent le christianisme par une autre religion, l’islam étant tout à fait idéale pour cela. Hitler, homme de gauche, socialiste national, pensait de même. Il tolérait le christianisme pour ne pas se mettre à dos une grande partie de son peuple, mais il
    le méprisait. En fait il admirait l’islam, religion d’hommes forts qui ne tendent pas la joue gauche quand on leur frappe la droite, bien au contraire puisque le coran prône la loi du talion.

  5. Posté par Dupond le

    J’ai de vieux amis PN dont un est mitoyen d’une mosquée de « quartchier » ….en écoutant derriere les persiennes et comprenant parfaitement l’arabe : qu’entend il au preche ? l’imam préconise de porter l’habit traditionnel au maximum car se symbole visuel fait fuir le kouffar cherchant a se loger et de ce fait tire les prix de l’immobilier vers le bas …..Qui y a pensé ?

  6. Posté par SD-Vintage le

    « Mauro Poggia qui dirige le département dont dépend l’institution décroche le pompon: «le foulard, selon la manière dont il est porté, n’est pas l’expression d’une affiliation déterminée à une religion ou à une ethnie». »
    C’est pour cela que cela s’appelle le « foulard islamique » ou « hijab ». C’est une manière de prendre les gens pour des crétins ou il est inculte ou déjà sénile ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.