Suisse: L’entreprise de chocolat Dubler accusée de racisme pour ses «têtes de Maures»

Dubler tête de nègres

L'entreprise argovienne ne produit pas de "têtes de mousse" ni "d'écumes de mousse" comme le font la Migros, la Coop ou Lidl. L'entreprise de Waltenschwil produit explicitement des "têtes de Maures". Et cela depuis 1946.

L'entreprise argovienne Dubler est confrontée à des accusations de racisme. Une pétition exige de changer ses "têtes de Maures" ("Mohrenköpfe") en un terme non raciste tel "les têtes de mousse".

Le propriétaire de la société Robert Dubler réagit avec confiance.

(...)
Source et article complet Traduction libre Christian Hofer pour Les Observateurs.ch

20 commentaires

  1. Posté par poulbot le

    Le politiquement correct des intellectuelles de gauche quelque soit le sujet , m’énerve a un point ou l’envie de mettre les poings sur les i de ces abruties me fait sortir de mes gongs .

  2. Posté par Tommy le

    On pourrait les rebaptiser  » Têtes de Migrants »?
    Ainsi, la morale serait sauve.

  3. Posté par Gérald le

    Moi j’ appelerai toujours une tête de nègre, pourquoi une tête de nègre choque les gens alors que personne ne s’offusque d’appeler une personne qui a des problèmes mentaux un MONGOL. Je rappelle q’ un Mongol est un habitant de la Mongolie, c’est donc une insulte et du racisme vis à vis de ces gens. Pourquoi deux poids deux mesures, les nègres sont ils plus dommage que les Mongols ?

  4. Posté par Maurice le

    Quelque part, c’est vrai que les têtes-choco n’ont pas tout à fait le même goût que les têtes-de-nègre, c’est juste une question de nom, puisque le blanc battu à l’intérieur est le même, pauvre Blanc battu… ( merci à Jack Palance !)…
    A Genève, dans les grandes surfaces, lorsque je cherche les têtes-de-nègre de Perrier, qui sont délicieuses, car elles le sont restées malgré le changement de nom, je cherche toujours quelqu’un pour lui demander : « Où sont les têtes-de-nègre, s’il vous plaît ? » Et, tiens, c’est curieux, ça ne choque personne. Seuls les bien-pensants moralisateurs gauchistes donc gauchis y voient du mal.

  5. Posté par Claire le

    Il y a longtemps que le terme « tête de nègre » est supprimé des pâtisseries françaises pour la même raison. « Têtes de Maures » est déjà un euphémisme. J’attends le moment où l’on va demander aux Corses de supprimer la tête de Maure de leur drapeau, d’autant qu’en fait, il s’agit d’une tête décapitée, remontant aux invasions mauresques, afin de montrer aux Maures ce qui les attendait s’ils osaient envahir la Corse!
    L’autre jour, en écoutant France Culture (nobody’s perfect…) j’ai sursauté en entendant le mot « nègre » d’un écrivain sur cette radio, souvent intéressante, mais temple de la bien-pensance. Il va vraiment falloir trouver autre chose là aussi. L’anglais utilise « ghost writer ». On ne va sûrement pas tarder à voir apparaître un « écrivain fantôme » en français!
    Cela dit, on peut toujours manger des religieuses et des pets de nonnes sans offusquer personne! Mais bien sûr, les cathos, on peut les ridiculiser, ce n’est pas grave, au contraire.

  6. Posté par Goupil mains rouges le

    Vous souvenez-vous des têtes de nègre de Perrier ? Elles étaient délicieuses et personne ne nourrissait de sentiments racistes en en mangeant. Les Africains entre-eux utilisent le terme nègre qui n’a rien de péjoratif. Il suffit pour cela de consulter un dictionnaire. Que penser de Noir ou Black ? Sommes-nous blancs, vraiment ? J’opterais plutôt pour rose foncé pour les Anglais, clair pour les autres. D’après ce que je sais aucun Africain ne s’est senti offensé par la dénomination tête de nègre ou Mohrenkopf en allemand (tête de Maure). Il n’y a que nos imbéciles de soit-disant bien-pensants qui ont vu le mal, le politiquement incorrect dans une bête histoire de chocolat. Dommage que les entreprises aient obéi et j’espère vraiment que la maison Dubler ne change pas la dénomination actuelle de ses « Mohrenköpfe » ou alors nommer « Têtes Creuses de Politiciens gauchistes » celles qui ne contiendraient pas de mousse.

  7. Posté par Tommy le

    Ah! Les têtes de nègre Perrier de notre enfance, fabriquées à Chavannes près Renens!
    Bientôt, nous devrons renoncer aux têtes de Maures, vu que nous aurons des têtes de morts!

  8. Posté par Maurice le

    Alors, tout à fait d’accord avec Claude Haenggli, sauf que si on mange des têtes-de-nègre en pensant aux Nègres, de même que si on mange des prussiens, des savoiardi et des petits-suisses, en pensant aux Prussiens, aux Savoyards et aux Suisses, on devient des cannibales…

  9. Posté par Claude Haenggli le

    C’est un Tamoul de l’Ile Maurice vivant à Paris qui m’a donné le meilleur argument pour dire « Nègre » et pas « Noir », ou pire, « Black ». Il m’a dit : regarde, je suis noir, mais je ne suis pas un Nègre. Je suis fier d’être un Tamoul de l’Inde, descendant d’immigrés en Ile Maurice et je ne comprends pas pourquoi les Nègres ne le seraient pas d’être des Africains. Alors que leurs écrivains se revendiquent de leur « négritude ». Je crois que le problème est encore plus dans les tête de nos gauchistes que dans les têtes de Nègres.

  10. Posté par Maurice le

    Merci Christian Hofer !
    Personnellement, je me gave de biscuits tels les prussiens et les savoiardis, ainsi que de têtes-de-nègre et de petits-suisses, et j’en passe… Rien que des bonnes choses délicieuses !
    Et puis comme le mot nègre vient du latin niger qui signifie noir, on pourrait renommer les têtes-de-nègre en latin ; qu’est-ce que ça donnerait ? Testa-nigra ?
    Et puis comme les têtes-de-nègre ne sont pas tout à fait noires, on pourrait continuer de les appeler Mohrenköpfe, têtes de Maures même en français, pour être politiquement correct …

  11. Posté par Vengeur le

    La débilité de cette populace gauchiarde et qui se croit humaniste est elle très profonde. Une parie de la gente humaine inutile, nauséabonde et polluante. Que la nature fasse sont oeuvre…soit les faire disparaître.

  12. Posté par Bernard le

    Super ! Y a bon les têtes de nègre . On les trouve dans quels magasins ces friandises ? je veux aller en acheter ne douzaine.

  13. Posté par Mezigues le

    Er quand attaquerons nous les fabricants français des « petits-suisses »? Plutôt avilissant de se faire traiter de petit fromage fade et mou par nos voisins français! On a déjà bien enlevé les croix sur les yoghourt à la grecque, ou débaptisé une bonne friandise de son nom d’origine faisant référence à la négritude dont se réclamait avec justesse le noir Léopold Senghor, alors pourquoi continué à appeler les petits-suisses, les petits-suisses? Parce que ce sont des petits-suisses, comme les têtes de nègres sont des têtes de nègres!

  14. Posté par Jack Palance le

    Et à l’intérieur des têtes de nègre il y a quoi ?……du blanc battu !!!……mais là, personne ne s’offusque bien sur !?…

  15. Posté par Christian Hofer le

    Vous avez raison Maurice.

    J’ai eu un doute en lisant ce terme sur une traduction. Elle stipulait ‘noir’ et je l’ai associée à notre jargon français.

    Mais c’est sans doute parce que j’ai le drapeau corse à l’esprit, avec une tête de Maure… noire ;)

    Merci à vous pour votre vigilance.

  16. Posté par Elle en a marre le

    Le mot « nègre », dérivé de l’adjectif latin « niger » (« noir »), désigne par métonymie l’homme à la peau noire, l’Africain d’origine subsaharienne. Il faudra donc changer le nom des couleurs, supprimer les « petits-suisses » des rayons, dire qu’il fait une nuit profonde et non plus nuit noire. Tous ces masturbateurs intellectuels de gauche, qui n’ont pas de vrais soucis dans leur vie emmerdent le monde entier. Mais ils veulent quoi ??? Que les blancs et les chrétiens se suicident en masse pour faire de la place aux noirs, aux musulmans aux « bien-pensants » ???

  17. Posté par Maurice le

    Ce ne sont d’ailleurs pas des têtes-de-nègre, que vend Dubler, mais des Mohrenköpfe, c’est-à-dire des têtes de Maures. Y a-t-il encore des Maures de nos jours ?

  18. Posté par Maurice le

    Je pense que tous les mousses maintenant vont monter au créneau ou plutôt aux mâts, parce qu’ils n’ont pas tellement envie d’être mangés sous forme de têtes de mousse…
    « Il était un petit navire… »

  19. Posté par romolo Tusino le

    DEPUIS 1946 CETTE ENTREPRISE EXISTE . RACISTE !!!!!!!!!! MAIS ARRETEZ!!!!!
    REAGISSEZ…..MAINTENENT C’EST LA CENSURE…..ET APRES CA QU’EST CE QUE VOUS ALLER ENCORE INVENTER ?????’PIDIOTI ….

  20. Posté par Peter Bishop le

    Il y a quelque mois, au resto d’entreprise, un collègue revient à la table avec son dessert. Là je dis « oh, des têtes de nègres, il y a longtemps que je n’en avait pas vu »… Gros et lourd silence à 50m à la ronde et un collègue qui réagit « tu ne peux pas dire ça, on ne dit plus tête de nègre ». Je regarde bien autour de moi tout les gens qui me regardent et je dis « ça s’appelle des têtes de nègres alors j’appellerais ça des têtes de nègres, que ça plaise ou pas ». Faut pas se laisser faire !!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.