Maroc: des islamistes s’entraînaient à la décapitation

jihadiste

Cinq Marocains et un Espagnol soupçonnés d'appartenir à une cellule islamiste dont les membres s'entraînaient à la décapitation ont été arrêtés lors d'une opération conjointe des polices marocaine et espagnole, a annoncé aujourd'hui le ministère espagnol de l'Intérieur.

Les arrestations ont toutes eu lieu au Maroc, à l'exception d'une dans l'enclave nord-africaine espagnole de Melilla. L'un des Marocains arrêtés avait un permis de résidence en Espagne. Le ressortissant espagnol est d'origine marocaine.

Les membres de cette cellule dormante tenaient des réunions la nuit au cours desquelles ils préparaient des attaques de grande envergure, dit le ministère, et simulaient des séances de décapitation.

Ces arrestations sont les premières à être signalées en Espagne depuis les attentats survenus en Catalogne à la mi-août qui ont fait 16 morts, la plupart à Barcelone.

Source

Un commentaire

  1. Posté par Joseph Nagy le

    Phoenix.. la renaissance de Moros y Cristianos..

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.