Cinq avions de combat seront en lice pour remplacer les F-5 et les F/A-18 des forces aériennes suisses

post_thumb_default

 

Après l’échec, en 2014, de la votation sur l’acquisition, auprès du constructeur suédois Saab, de 22 avions de combat JAS-39 Gripen E/F destinés à remplacer ses vieux F-5 Tiger II, la force aérienne suisse a bien été obligée de revoir ses plans, en prenant en compte la nécessité de trouver aussi un successeur à ses […]

Cet article Cinq avions de combat seront en lice pour remplacer les F-5 et les F/A-18 des forces aériennes suisses est apparu en premier sur Zone Militaire.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par Léo C le

    Je pense qu’il est superflu d’envisager de vous fourguer nos Rafale. Le rapport de compétitivité est certainement contre nous; puis nous préférons les vendre à nos ennemis potentiels en majorité, en nous prostituant presque.

    Ce qui avait valu, lors de la première guerre du Golfe en 1990-91, de clouer nos Mirage F1 au sol pour ne pas être confondus avec ceux des Irakiens; une erreur pouvait si vite arriver.

    Notamment chez les Américains. Ceux-ci ont les moyens d’avoir des modèles de chasseurs destinés à l’exportation ou exportables, de garder leurs meilleurs pour eux et de saboter un éventuel marché qui tournerait en leur défaveur (Mirage 4000 par exemple).

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.