Violemment agressé pour sa montre à 7 000 euros, Jean-Vincent Placé pense à arrêter la politique

post_thumb_default

 

L'homme politique Jean-Vincent Placé a déclaré le 5 septembre à l'AFP avoir été violemment agressé et frappé par trois individus dans le IXe arrondissement de Paris, dans la nuit du 2 au 3 septembre.

Le sénateur écologiste de l'Essonne a reçu des coups qui lui ont ouvert la lèvre supérieure et brisé une dent. Les agresseurs tentaient de lui dérober sa montre de luxe, d'une valeur de 7 000 euros, selon Le Parisien.

Bouleversé par l'agression, l'ancien secrétaire d’Etat chargé de la Réforme de l'Etat et de la Simplification songerait à mettre un terme à son engagement politique. «J'aime beaucoup la politique mais cette agression me fait réfléchir à arrêter», a-t-il dit à l'AFP. A la question de savoir s'il allait renoncer à se représenter aux élections sénatoriales, le 24 septembre, il a répondu : «En tout cas, ma réflexion est très avancée.»

Aucune interpellation n'a pour le moment été faite par la police judiciaire qui est chargée de l'enquête dans cette affaire de vol à l'arrachée avec violences.

Jean-Vincent Placé s'est vu prescrire à l'hôpital une incapacité totale de travail de six jours et a déposé plainte.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

11 commentaires

  1. Posté par Caughnawaga le

    Il baisse les bras vites, une petite agression et il change de direction. Petite nature.

  2. Posté par Caillette aux herbes le

    Deux bonnes nouvelles : le guignol a pris un pin dans le blair et il arrête la politique ; résultat : j’avance l’heure de l’apéro.

  3. Posté par Wouly le

    Comme c’est bizarre, cette rencontre de nuit et une tentative de vol dur une personne aussi respectable … Ces 3 racailles se sont certainement trompé de personne, voyons … Mais c’est la dure RÉALITÉ !!

  4. Posté par Vautrin le

    L’escrologie, ça rapporte !

  5. Posté par Aude le

    Retour bien mérité de bons services.
    Au suivant.

  6. Posté par UnOurs le

    Retour de karma.
    Cela devrait arriver plus souvent à nos politiciens globalistes.
    Qu’ils goûtent un peu la soupe qu’ils nous préparent.

  7. Posté par Nicolas le

    La grande angoisse des politocards de la gauchiasse: S’ils sont personnellement victimes de la racaille qu’ils biberonnent, ils sont politiquement morts.

  8. Posté par Léo C le

    Alors Mr le Sénateur, que cela fait-ce de se retrouver face à la réalité de la rue ?
    Celle à laquelle tous ceux pour qui vous dites œuvrer sont confrontés quotidiennement.

    Ceux à qui vous et les parlementaires des forces, dites de progrès (comprendre la gauche et affidés, naturellement) entendez donner des leçons.

    Il est vrai qu’en ne payant pas vos contraventions vous pouvez vous permettre une montre à 7000 €.

  9. Posté par JC.P. le

    Celui-là on n’entend parler de lui que dans les faits divers : Quand il se fait démonter la gueule par des racailles, et quand il ne paye pas ses amendes de circulation.

    En voilà un autre, (un autre bon à rien, qui ne laissera aucune trace dans l’histoire) qui va peut-être commencer (et c’est pas sur) à comprendre ce qu’est le vivre ensembles imposé aux sans dent, qui, EUX, ne peuvent pas se payer des montres à 7000 €

    On dit qu’il voudrait quitter la politique : REGRETS ÉTERNELS.
    Ceci prouve bien une fois encore, que tous ces islamophiles, immigrationnistes, patentés, lèche babouches dhimmis, qu’ils soient rouges, bleus ou verts, ne seront en aucun cas épargnés par la sauvagerie importée, le jour venu.
    Mais leur grande majorité ne sont même pas foutus de comprendre, ou font semblant. Des fois que, sur un malentendu……

  10. Posté par Michel le

    Quand la racaille « tombe »sur un homme de la caste dirigeante…
    En quelque sorte, il s’agit d’un « rite d’initiation  » à la vraie vie
    Combien devront passer par cette étape pour comprendre ce qu’endurent journellement les Français, livrés à la multi-vermine .

  11. Posté par Tommy le

    Par trois  » jeunes » bronzés à capuche?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.