Moscou: Des centaines de musulmans manifestent devant l’ambassade de Birmanie aux cris d’« Allah Akbar »

musulman moscou

Bien entendu, ces mêmes musulmans ne manifesteront jamais pour soutenir les Yézidis ou les Chrétiens d'Orient victimes de l'Etat islamique. Ils sont également silencieux après des attentats en Europe.

Pour ceux qui veulent s'informer sur l'histoire de ce conflit, un site intéressant ici.

A noter que Suu Kyi, cheffe du gouvernement birman et prix Nobel de la Paix en 1991, souligne la désinformation qui fait loi au sujet de la situation.

**********

Des centaines de musulmans se sont rassemblés, dimanche 3 septembre, devant l’ambassade de Birmanie à Moscou pour dénoncer les persécutions dont sont victimes les Rohingya, minorité musulmane du nord-ouest de la Birmanie. La manifestation, non-autorisée par les autorités municipales, s’est déroulée sans heurts, a indiqué la police moscovite, citée par Interfax.

Témoignage d'un bouddhiste birman sur la situation: Analyse qui est très éloignée de ce que colporte la presse occidentale.

Les vidéos qui circulent sur les réseaux sociaux montrent une foule priant, scandant « Allah Akbar » et « Les bouddhistes sont des terroristes », et exigeant des négociations avec les représentants de l’ambassade. « Quand nous constatons des inégalités envers nos frères et sœurs, nous organisons une manifestation. Nous sommes unis et devons montrer au monde entier que les musulmans sont pacifiques », a déclaré à TASS l’un des manifestants.

La présence policière a rapidement été renforcée. Au moins 20 voitures de police et un fourgon étaient présents dans les alentours, poursuit Interfax. Non-autorisé au préalable, le rassemblement s’est toutefois déroulé dans le calme, et aucun participant n’a été arrêté, rapporte l’agence.

Le service de presse du ministère de l’intérieur pour la ville de Moscou a assuré n’avoir reçu aucune information concernant cette action. « Il n’y a aucune violation de l’ordre public dans le centre de la ville », a déclaré le service de presse au quotidien RBC, ajoutant que les policiers s’étaient contentés d’« assurer leur mission de protection de l’ordre public ».

Un rassemblement du même type a eu lieu à Makhatchkala, capitale de la république russe du Daghestan. Bien que cette manifestation n’ait pas non plus été autorisée, la police n’a procédé à aucune arrestation, précise le site d’information régional en ligne Kavkazr.com. Lundi 4 septembre, plusieurs milliers de personnes se sont également rassemblées dans le centre de Grozny, répondant à l’appel du chef de la république, Ramzan Kadyrov, qui a accusé les médias russes, sur son compte Instagram, de ne pas couvrir le « génocide des musulmans » en Birmanie.

La Birmanie, pays d’Asie du sud-est, est le théâtre d’un conflit de longue date entre musulmans minoritaires et bouddhistes majoritaires. La situation s’est aggravée depuis que des affrontements entre rebelles musulmans Rohingya et armée birmane, en août dernier, ont coûté la vie à près de 400 personnes. En un mois, près de 90 000 Rohingya ont fui la Birmanie pour le Bangladesh voisin, indique un rapport de l’ONU.

Source

7 commentaires

  1. Posté par poulbot le

    Poutine devrait ré-ouvrir les goulags de Sibérie et y enfermé tout les mus de sont pays , de la sorte il évitera la prolifération dans sont pays de ces terroristes en puissance.

  2. Posté par Panache l'Écureuil le

    En ce moment, les mahométans font aussi « parler d’eux » aux Philippines. Mais le président Duterte n’est pas prêt à leur concéder l’indépendance du territoire qu’ils revendiquent. Vu que déjà ce président à poigne ne s’en laisse pas conter par ceux impliqués directement ou indirectement dans le trafic de drogue, on peut parier qu’il saura aussi appliquer le remède le plus efficace face aux exigences totalement infondées de ces chariatiques.

  3. Posté par Claire le

    Où qu’ils soient, les musulmans sèment la haine et se font rejeter. Pour que les bouddhistes, pourtant pacifiques, en arrivent à les chasser, il faut vraiment qu’ils se soient rendus haïssables.
    Les bouddhistes, nombreux dans le 13ème arrondissement de Paris, n’ont jamais causé le moindre problème. Les musulmans en causent tous les jours, et des graves…
    Et ce malfaisant d’anti-pape qui prend la défense des musulmans contre les Birmans. Ce type est un danger public. Il est prêt à devenir imam.

  4. Posté par Daniel le

    J’adore la Birmanie. Les gens sont fantastiques et très agréables. Les bouddhistes d’une gentillesse incomparable. Il est vrai que quand les musulmans violent leurs filles et qu’ils décapitent des moines et bien la réponse est rapide et à la hauteur de ce que les birmans subissent journalièrement par ces sauvages et on ne peut que les féliciter pour cela. Les Rohingyas sont des Bangladais à 100% et n’ont strictement rien à faire en Birmanie. Ils sont des illégaux qui n’ont pas de racines birmanes. A 100 % chaque fois qu’il y a des problèmes c’est à la suite d’horreurs que commet ce groupe. La comparaison est à faire avec la Thaïlande qui vit les même choses au sud à la frontière de la Malaisie. Franchement rien de nouveau.

  5. Posté par Bussy le

    Il semble bien que ce soient les Rohingyas, minoritaires mais musulmans, qui sèment la mort, et bien sûr, ils pleurnichent quand les autres ne se laissent pas faire !

  6. Posté par Hexgradior le

    Ces hypocrites qui hurlent Allah Akbar ne disent pas pour quelles raisons les Rohingyas en Birmanie sont victimes de persécutions depuis 12 jours.
    Chuuuuuuuuuuuuuuut…

  7. Posté par Wouly le

    Moscou a des camps de travail très sympathiques en Sibérie … Ces manifestants musulmans ne sont PAS les BIENVENUS en Russie !!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.