Les moines prient, les Routiers fuient : pourquoi ?

wiki-Abbaye_de_Saint-Maurice

Cenator : Pendant que le pape demande aux Européens un accueil sans limite des musulmans, pendant que les églises chrétiennes d'Etat prônent le multiculturalisme et partagent leurs lieux de prière avec les musulmans, ces derniers se montrent de plus en plus intolérants envers ceux qu'ils appellent les kouffars.

De toute évidence, la tolérance ne marche pas avec cette population : ils ne connaissent ni la réciprocité, ni la reconnaissance ni le respect de ceux qui ne sont pas comme eux. Et s'il y a encore des moines retirés du monde qui peuvent être étonnés par le comportement de ces gens, la majorité de nous savent que cet exemple n'est pas une exception mais est devenu la règle.

**************

Saint-Maurice (VS) – La proximité avec un couvent dérangeait des participants aux cours de formation pour conducteurs de poids-lourds. Un autre lieu a été choisi à Sembrancher.

C’est une pratique qui durait depuis deux ans: l’association des chauffeurs professionnels, les Routiers suisses, organisait régulièrement des cours de perfectionnement pour ses membres à l’Hôtellerie franciscaine de Saint-Maurice. Mais depuis le mois passé, l’entité a décidé de délocaliser les cours à Sembrancher (VS). «Deux participants musulmans ont manifesté leur mécontentement de devoir fréquenter un lieu chrétien. C’est un scandale de changer d’endroit pour cette raison», a réagi un chauffeur professionnel valaisan.

[Selon] David Piras, le secrétaire général des Routiers suisses […] « Ce sont plutôt nos membres indigènes qui n’ont pas apprécié de voir des moines prier avant le repas (ndlr: dans le réfectoire qu’ils partageaient). […] »

La faîtière relève l’existence d’un autre problème lors de cours en Suisse romande: des discussions passionnées autour de la viande de porc. […]

Un lieu de dialogue entre les religions

L'Hôtellerie Franciscaine où se déroulaient les cours est attenante au couvent. A la Fraternité de Saint-Maurice, on n'en revient pas de ce début de polémique. «Nous tombons des nues. Nous n'avons jamais reçu de plainte de ce genre», a réagi un membre. Ce site est un haut-lieu du dialogue inter-religieux. Des dirigeants chrétiens, juifs, musulmans et bouddhistes s'y retrouvent chaque année. Le lundi 11 septembre, une conférence sur l'islam y est d'ailleurs prévue.

Source et auteur : 20min.ch

8 commentaires

  1. Posté par UnOurs le

    Merci Maurice.

  2. Posté par Wouly le

    Il ne faut pas jouer aux étonnés !! C’est prévisible ! La minorité muzz a déclaré la guerre contre nos organisations, associations, réunions, etc … Ils sont (encore) minoritaires. Qu’ils se plient à nos traditions et coutumes. Si cela ne leur plait pas : DEHORS !! Il y a beaucoup de place et de magnifiques futurs en Afrique, Moyen -Orient !! Ne cédons pas un pouce !! RÉSISTONS !! Le slogan disait  »Les camionneurs sont sympa » il faudra le corriger, sympa avec qui ? la secte mortifère …

  3. Posté par Maurice le

    Grand merci à UnOurs pour ses sites édifiants !…

  4. Posté par Aude le

    Il n’y a pas, dans le fond, un dialogue interreligieux si des Musulmans refusent de ce rendre dans ce haut-lieu.
    Bien, les moines ont décider de maintenir ces cours, tant mieux. Il ne faut pas faiblir devant l’intolérance.
    Ce n’est pas à nous de supprimer nos traditions nos us et coutumes pour l’islam. Nous pouvons certes respecter une minorité pour autant que celle-ci ne s’impose pas continuellement à la majorité existante et ne veut la respecter.
    Il y a 57 pays Musulmans pour satisfaire pleinement leurs convictions et leurs coutumes.

  5. Posté par UnOurs le

    « Ce site est un haut-lieu du dialogue inter-religieux. Des dirigeants chrétiens, juifs, musulmans et bouddhistes s’y retrouvent chaque année. »

    D’une certaine façon, la Fraternité de Saint-Maurice est punie par où elle a péché. On ne peut pas servir le mondialisme, participer à la construction d’une nouvelle tour de Babel, sans en subir les conséquences. C’est triste de voir des gens détenteurs d’une si longue tradition pourtant manquer de la clairvoyance empêchant de tomber dans de tels pièges.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.