France. Val-de-Marne: Le responsable d’Emmaüs va nager de l’Espagne au Maroc « comme un migrant »

nageur

(photo d'illustration)

Le mensonge continue alors que l'on sait très bien aujourd'hui que les ONG trafiquent avec les passeurs, directement à côté des côtes d'Afrique pour entretenir leur business juteux.

**********

Thierry Muniglia-Raynal, le responsable de la communauté Emmaüs du Plessis, va parcourir 14 km à la nage pour « défendre la libre circulation des individus ».

Quand Thierry Muniglia-Raynal, le responsable de la communauté Emmaüs du Plessis-Trévise, a annoncé aux compagnons qu’il allait rejoindre à la nage le Maroc depuis l’Espagne, Moussa, qui a fait « pour de vrai » le chemin inverse en bateau et un peu à la nage, s’est inquiété. « Mais comment tu vas faire pour courir sur la plage après 14 km quand les policiers seront là ? » L’anecdote peut faire sourire mais le sujet, lui, est on ne peut plus sérieux.

Avant le 10 septembre (la date exacte dépendra de la météo), une cinquantaine de compagnons et de militants d’Emmaüs vont traverser le détroit de Gibraltar. Parmi eux, 35 kayakistes et 8 nageurs dont un Francilien : Thierry Muniglia-Raynal.

Cette opération intitulée « Article 13 », correspondant dans la déclaration universelle des droits de l’homme au droit de circuler librement et de choisir sa résidence, doit rendre « hommage aux dizaines de milliers de personnes qui sont mortes en Méditerranée et pour le millier de personnes qui continuent à se mettre en danger chaque jour pour survivre ».

(...)

Source et article complet

Nos remerciements à fanfan‏

 

12 commentaires

  1. Posté par Carole le

    Moi, je lui suggère de verser les trois quarts de son salaire aux demandeurs d’asile, ou d’aller vivre chez eux pour les aider sur place….

  2. Posté par Dominique Schwander le

    Qu’il reste au Maroc et s’y établisse, sans retour.

  3. Posté par J.J. le

    Ils ne savent vraiment plus quoi inventer pour tenter (je dis bien TENTER car ils sont à mille lieues de réussir) de nous faire accepter l’inacceptable et l’intolérable… c’est risible et pathétique! Pour ma part, je vais me déguiser en belle blonde désirable, habillée à l’européenne et qui a l’audace de rentrer chez elle à Stockholm ou à Malmö après minuit avec un petit verre dans le nez… on verra si la « mise en situation expérimentale » intéresse autant les merdias!

  4. Posté par Bussy le

    @ Hervé
    C’est vrai ça, le blanc va nager les 14 km sans se noyer bien sûr, alors que le noir se noie ou doit être secouru par les bateaux des blancs… ça pue le racisme tout ça !

  5. Posté par Hervé le

    Donc, pour rendre hommage aux morts noyés… ils vont aller montrer ce que des athlètes sont capables de faire comparé aux migrants qui savent mal ou pas du tout nager? C’est un hommage ou une forme d’humiliation en montrant aux africains ce qu’ils ne sont pas capables de faire?
    Prochaine étape: montrer aux sans-abris comment survivre l’hiver avec des tenus de ski… Mais quels Hommes ces moralisateurs de pacotille!

  6. Posté par SD-Vintage le

    « Déclaration universelle des droits de l’homme, Article 13
    1. Toute personne a le droit de circuler librement et de choisir sa résidence à l’intérieur d’un Etat.
    2. Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien, et de revenir dans son pays. »

    L’article est ambigu : on peut le comprendre comme choisir sa résidence dans l’état où il réside légalement. Sinon, cela signifierait la disparition des frontières et l’inutilité des visas, cartes de résidents et autres permis de séjours, ce qui n’est pas le cas en droit international et n’a jamais été envisagé par la Déclaration universelle des droits de l’homme. Ce monsieur est un menteur.

  7. Posté par Aude le

    Je lui suggère plutôt de passer un hiver dans la rue, comme un SDF et là, on sera à l’écoute!
    C’est beaucoup plus héroïque que quelques heures dans la flotte à 2O degrés.
    Message reçu ?

  8. Posté par leone le

    @Claire
    J’ai écrit à Médecins sans frontières pour les informer de ma cessation de dons tant qu’ils agiraient comme passeurs en Méditerranée. J’attends toujours une réponse.

  9. Posté par Leroy le

    Il pourra croiser les migrants illégaux qui nagent en sens inverse…

  10. Posté par Irène le

    Ah ah ah !!!!!

  11. Posté par Bussy le

    De l’Espagne au Maroc à la nage, c’est bien, il ouvre la voie à la remigration de gens qui n’ont rien à faire en Europe, si ce n’est faire tourner le business lucratif d’associations qui se foutent complètement des conséquences de cette invasion à long terme !

  12. Posté par Claire le

    Naguère, il m’arrivait de faire des dons à quelques associations caritatives, car je savais qu’ils allaient à mes compatriotes nécessiteux. Cela fait au moins 20 ans que je ne donne plus rien car je sais que toutes les associations, sans exception (Croix rouge, secours catholique, médecins sans frontières, Emmaüs, restos du coeur, etc.), fournissent soins, repas, prestations à la « diversité » aux dépens des autochtones. Une de mes connaissances est bénévole aux restos du coeur à Paris et elle sert des repas essentiellement à des Africains et des musulmans qui récriminent sans cesse parce que cela ne leur plaît pas ou demandent si c’est halal. Je lui ai un jour demandé si cela ne l’ennuyait pas de servir de bonne à des ingrats geignards et revendicatifs. Mais rien à faire, son idéologie est la plus forte, elle continue…
    Je paie déjà assez d’impôts mal employés pour ne pas en plus me laisser plumer par les associations. Triste époque.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.