L’UDC « nauséabonde »! Journalisme gauchiste. «Chronique» du journaliste Jean-Marc Béguin 2.9. 2017 à 7h15 , le 6-9, RTS

Uli Windisch
Rédacteur en chef
Journalisme75DeGauche

Journalisme gauchiste. « Chronique » du journaliste Jean-Marc Béguin 2.9. 2017 à 7h15 , Journal du matin, RTS

Ce journaliste semble retourner une nouvelle fois à ses amours communistes de jeunesse. Le sujet, imposé aux auditeurs, tourne autour de l’élection d’un Conseiller fédéral PLR le 30 septembre prochain et plus particulièrement sur la double nationalité de l’un des 3 candidats retenus par le PLR, celle du tessinois Ignazio Cassis. Pour ce journaliste de gauche, et donc communiste dans sa jeunesse, le débat sur cette nationalité ne se pose même plus  et est même de nature « nauséabonde » dixit. Un terme  à la mode pour le journalisme de gauche ; cela pour désigner tout ce qui n’est pas conforme au politiquement correct. Le simple fait de se poser cette question de la double nationalité pour un candidat au CF est donc «nauséabond » et permet de s’en prendre à …devinez qui ?  Mais voyons à l’UDC, qui n’est d’ailleurs pas le seul parti politique  à avoir discuté de la question. Par association et « amalgame », ce qu’aime faire le gauchisme, tout en en accusant toujours ses adversaires , il faut  donc en déduire que l’UDC elle-même  est « nauséabonde » par ces questions.

Pour le candidat binational lui-même, y renoncer ne pose apparemment pas de problème. Mais pour le journaliste cela devient la preuve de sa soumission à l’UDC,  et qu’il n’a aucune colonne vertébrale. En plus il  n’aurait aucune chance d’être élu s’il n’était pas tessinois (une région linguistique de Suisse qui n’a plus été représentée au CF depuis près de 20 ans).

Poser des questions fait partie du métier de journaliste  mais préférer dénigrer et traiter de « nauséabond » certaines questions posées par le premier parti politique de Suisse, voire ce parti politique lui-même, n’est-ce pas encore davantage nauséabond ?

Un  tel « billet », ou « edito » , etc ,  si c’en est un, nous permet de rappeler une fois encore la difficulté qu’à ce journaliste à se défaire de sa maladie infantile.

Il faudrait surtout que certains idéologues de gauche cessent de se servir d’un média du Service dit public  pour régler des comptes idéologiques personnels.

Cette maladie infantile  semble vraiment avoir de la peine à passer chez ce journaliste militant. Je rappelle ci-dessous quelques-unes de ses performances passées  qui avaient déjà fait l’objet d’un petit dossier révélateur de l’entêtement du bonhomme.

Il figure  certainement aussi parmi les journalistes qui ne veulent rien changer aux incroyables privilèges et monopole du Service public médiatique  suisse qui leur permet de continuer à nous infliger ce genre de militantisme politique. Il y a en effet beaucoup de chances que la majorité du Parlement, sauf l’UDC !,  refusera de remettre clairement et fortement en cause ce monopole.

Nous reviendrons systématiquement régulièrement sur le scandale de ce monopole, toujours justifié par ses défenseurs pour des raisons dont aucune n’est vraiment pertinente et fondée sauf pour ceux qui y ont un intérêt personnel. Faire passer des intérêts personnels ou de partis pour l’intérêt général est l’une des plus vieilles stratégies politiques. Jusqu’à un certain point cependant et tout se passe comme si de moins en moins de citoyens en étaient dupes.

Il y a donc quand même un espoir, dans un système politique où le peuple a le dernier mot, dans la mesure où les autorités  ne l’invalide pas après coup quand la décision leur déplaît, comme cela arrive de plus en plus malgré le caractère anticonstitutionnel de cette nouvelle manière de faire totalement antidémocratique.

Ecouter la chronique "nauséabonde", ici

 

Ci-dessous :  petit dossier du rappel de mes interventions antérieures à propos de ce journaliste militant,  également de certains de ses clones et des incroyables et scandaleuses  réponses  de ces derniers: le lien vers le dossier, ici

Le dossier lui-même :

Mise à jour 2.2.2017. Radio suisse romande : bons voeux ou insultes ? La tradition est respectée même le jour de mon anniversaire !

Uli Windisch

Rédacteur en chef
ThanksCorporateNews2

2.2. 2017. Jour de mon anniversaire (de Uli Windisch), je reçois le message suivant, cette fois de Pierre Crevoisier journaliste à la radio Suisse romande : « Monsieur Windisch,
Très heureux de vous transmettre ci-joint la copie d’écran après passage de Décodex, l’extension qui démonte les sites de dé/ré/dés/information. (NDLR Il s’agit d’un « décodex » du journal Le Monde qui tente de nous ranger parmi les sites « d’extrême droite »; toujours ce hochet qui devrait suffire à rejeter ceux qui critiquent les vrais désinformateurs).
On le savait. Mais le dire, c’est mieux.
Avec mes meilleurs messages.
Pierre Crevoisier
auteur et journaliste
29 impasse notre-dame
CH-1608 chapelle (glâne), suisse
M. +41 79 599 0908
E. pierre.crevoisier@gmail.com
http://crevoisier.net  »

Réponse de UW : « Monsieur le journaliste gauchiste, citez -moi seulement 1-2 articles de désinfo ou d’extrême droite sur les 39.300 articles publiés depuis 5 ans sur Lesobservateurs.ch. Vous fonctionnez à la haine idéologique, pas mal pour le Service public. Et vous avez comme référence Le Monde évidemment , gaucho-communiste, lisez la somme de P. Péan sur ce journal.
Lui-même, Le Monde, est épinglé par ces « décodeurs ». Vous pourriez bientôt rejoindre l’Hebdo… ou La fondation des Clinton ou Soros qui vous financerait certainement.
Le moindre ragot alimente votre haine. Quel est votre métier au juste? Vous croyez vraiment me toucher avec ce genre de saloperie stalinienne, calomniez… UW »

J’aurais pu ajouter que nos lecteurs, aujourd’hui 15.000 à 30.000 visiteurs uniques par jour, 2000 en 2013 lors des « voeux » de J.-M Béguin, ci-dessous, ne viendraient pas sur notre site si nous étions des agités du bocal extrémistes et nous n’aurions pas de si nombreux contributeurs de grande qualité, très ouverts et pluralistes et démocrates, eux. Attention journalistes gauchistes et diffamateurs qui croient qu’il suffit de traiter « d’extrême droite » ceux qui réellement réinforment et disent ce que vous taisez, le sort de l’Hebdo pourrait être contagieux. UW

A la fin de l’année 2013 j’ai réagi avec un article sur notre site Lesobservateurs.ch à un Commentaire dithyrambique du journaliste de la radio romande Jean-Marc Béguin consacré à Mandela à l’occasion du décès de ce dernier, en rappelant certains aspects du passé communiste à la fois de Mandela et du journaliste. Cela n’a visiblement pas plu du tout à ce dernier. En guise de réponse, il m’a adressé une carte officielle de voeux de la RSR pour 2014 consistant en un message d’insultes d’une rare violence, de type même diffamatoire. S’en est suivi un échange d’e-mail aux insultes redoublées. J.- M. Béguin voulait en plus « m’interdire » d’en faire état publiquement. Procédé tout de même scandaleux. J’estime, au contraire, que cet échange mérite d’être connu. La RTS jouit déjà d’un monopole absolu; je trouve donc absolument normal, et même sain, de critiquer les produits de cette dernière sans recevoir en retour, en guise de bons voeux, des propos diffamatoires.
Cela en dit long aussi sur la nécessité urgente de pluraliser le paysage médiatique suisse, une Suisse qui se vante constamment de son pluralisme mais qui est sans doute le seul pays démocratique à devoir subir un tel monopole et en plus financé par l’Etat.

Je constate, par ailleurs, que je dis cela au moment où le président de la RTS, Raymond Loretan, vient nous présenter, lui aussi, ses voeux dans le journal Le Matin, du 4 janvier 2014, en nous disant que la SSR contribue quotidiennement à la cohésion nationale. Cet argument est constamment utilisé par tous les responsables de ce service public mais cette cohésion serait encore mieux assurée s’il y avait comme dans tous les autres pays démocratiques une vraie concurrence et une multiplicité de médias, publics et privés.
On peut aussi s’étonner que ce président donne, même si c’est de manière plutôt subliminale, des consignes de vote pour telle votation du 9 février 2014.

Voici la copie d'écran du "décodage" du journal Le Monde, où sévissait aussi le trotskiste et islamo-gauchiste Edwy Plenel et qui voulait prendre le pouvoir dans ce journal.

decodexLe MOnde LesObsD'extrême droite

Ci-dessous, dans l'ordre chronologique, l'échange de correspondance entre Uli Windisch, responsable du site Lesobservateurs.ch et le journaliste de la RSR Jean-Marc Béguin.

- L'article de Uli Windisch du 26 décembre 2013 paru sur Lesobservateurs.ch relatif au Commentaire de Jean-Marc Béguin du 14 décembre 2013 sur la RSR, avec le lien vers ce Commentaire :

"Les couennes nostalgiques de la radio romande…

Dans un commentaire à la radio romande du samedi 14 décembre 2013, le journaliste Jean-Marc Béguin en a rajouté dans la grande messe de mythification du personnage de Mandela à l’occasion de sa mort. Un enfumage semblable à celui de quasiment tous les médias de Suisse romande. Personne ne retrace la carrière politique complète du personnage de Mandela, depuis l’ANC, de la présidence de Mandela sous laquelle il y a quand même eu, entre autres, près de 3000 ( 3000 mille, vous avez bien lu) fermiers Blancs massacrés sur les terres de leurs fermes richement mises en valeur et aujourd’hui souvent en friche. Personne non plus n’a rappelé que même les dirigeants de l’ANC chantaient la chanson « tuez les Blancs » ; même l’actuel président Jacob Zuma a chanté « frappez les Blancs ». Sur notre site Lesobservateurs.ch nous avons cherché à rendre compte de tous les aspects de ce personnage mythifié, depuis son passé criminel jusqu’à sa participation à la fin de l’Apartheid, fin à laquelle l’ancien président de Klerk a d’ailleurs autant, si ce n’est davantage, participé que Mandela lui-même. Affreux Mensonge ? Rien que la vérité, si on veut la voir.

La radio romande ferait-elle de la désinformation (souvenons-nous par exemple de la partialité des premières informations de la TSR sur la guerre actuelle en Syrie), nécessitant régulièrement une opération de réinformation sur certains sujets ? Cette réinformation est en plus bien difficile car les moyens financiers manquent puisqu’ en Suisse le service dit public des médias dispose d’un monopole sans doute unique dans un pays démocratique, qui vante pourtant constamment son pluralisme.

Passe encore que le journaliste susnommé tombe dans un tel piège, puisqu’il a été communiste, comme Mandela. En effet, dès 1977, J.-M. Béguin a été communiste et même président des Jeunesses communistes vaudoises, et cela encore en 1980 ! Ce qui est de toute façon une honte et totalement inacceptable quand on pense que les intellectuels français qui étaient membre du Parti communiste et qui ont quitté ce PCF l’ont fait dès les années 1950.

Là où les propos de ce journaliste deviennent encore plus scandaleux et mériteraient une …c’est lorsqu’il critique ceux qui émettent des réserves à propos de cette mythification de Mandela. Evidemment, il cite Blocher, toujours facile et sans risque aucun puisque toute la caste journalistique applaudit. Il parle aussi de ces « couennes nostalgiques », qui relativiseraient elles aussi le rôle de Mandela, mais là plus de noms ! Content de sa trouvaille, quelle trouvaille d’ailleurs, il s’arrête net, sans oser citer qui que ce soit. Après réflexion, je me suis demandé si finalement il ne faisait pas lui-même partie de ces couennes nostalgiques, en se souvenant de la période, pas si lointaine, où lui-même était aussi un dirigeant communiste. Il « formait » même les jeunes. Il est toutefois clair qu’il ne pensait pas qu’à lui-même, malgré un surgissement subit d’un inconscient politique qu’il doit chercher à cacher par tous les moyens. Mais les preuves sont là et il n’est pas vrai que « tout jeune a été communiste », excuses souvent tentée par les ex-communistes, dans la mesure où ce sont vraiment des ex.

Plus généralement, il n’est pas acceptable que ce genre de journaliste du service public unique et monopolistique, bien au chaud, grassement payé et avec une sécurité de l’emploi à vie, se barricade derrière cette véritable Ligne Maginot du service dit public, alors que des jeunes journalistes très compétents mais pas politiquement corrects ni de gauche n’ont guère accès à ce service public, malgré les constantes dénégations de ce dernier.

Pourquoi un journaliste aurait-il le droit de traiter de couennes nostalgiques certaines personnes détestées et interdire la réciproque ?

Il est vrai que même si l’une de ces couennes journalistiques nostalgiques venait à devoir s’en aller, elle ne perdrait pas grand-chose car elle serait immédiatement récupérée par les éditeurs milliardaires qui nomment même aux plus hautes responsabilités de leurs médias des anciens gauchistes, communistes et même certains de ceux qui étaient proches des terroristes ( Res Strehle du Tages Anzeiger en est un exemple).

Le plus inadmissible : ces journalistes-là croient pouvoir tout se permettre sans jamais devoir subir la moindre critique ou sanction

Pourquoi, même les partis dits de droite défendent-ils ce service public monopolistique inconditionnellement ? Parce qu’ils ont tous leur petite et parfois très grande part d’accès à ce service public ? Même si certains sont plus égaux que d’autres, en ce sens que d’aucuns, en plus grand nombre à gauche, ont quasiment une sorte d’abonnement pour une présence régulière et systématique. Des comptages systématiques donneraient sûrement des résultats intéressants.

Jusqu’où ira-t-on dans ce spectacle choquant ? Il se pourrait bien que même dans la base de la population on finira par refuser de payer pour ce genre de service dit public.

Dans un pays voisin, la France, où les citoyens disposent pourtant d’une multitude de radios, de TV et de sites internets réellement divers et pluralistes, certains responsables sont néanmoins préoccupés par le trop grand conformisme idéologique, de gauche évidemment, des médias. Laissons la parole à l’un d’entre eux :

« Nous sommes un peu trop entre nous et pas assez avec les Français. Il faut davantage s’ouvrir à ceux qui ne pensent pas comme nous » ( Jean-Luc Hees, président de Radio France, citant notamment le « mariage pour tous » dans le Monde du 6 décembre).

Ce n’est pas demain que l’on entendra cela publiquement de la part de l’un des dirigeants du service public suisse, encore moins de la part du big boss Roger de Weck, qui préfère se rendre en Allemagne pour louanger Cohn-Bendit

Allez les politiques, encore un effort pour faire en sorte que le service dit public soit réellement pluriel et serve vraiment tous les publics plutôt que de laisser les journalistes s’en servir à leur guise et qui se permettent tout et n’importe quoi, même de demander que certains intellectuels romands, pourtant tout sauf extrémistes, ne soient plus présents à l’antenne comme l’avait demandé un autre journaliste de la radio romande, dans une « chronique » du 6 juillet 2009.

Faut-il attendre pire encore avant la moindre réaction ? "

Uli Windisch, Lesobservateurs.ch

- Le message de la carte de vœux officielle de la RTS que JM Béguin a adressé à Uli Windisch suite à son article ci-dessus.

windisch

 - Réponse d'Uli Wndisch à ses insultes en guise de bons voeux de Jean-Marc Béguin:

----Message d'origine-----
De : windisch [mailto:uli.windisch@unige.ch]
Envoyé : vendredi 20 décembre 2013 19:27
À : Béguin, Jean-Marc (RTS)
Objet : suite!

Monsieur, délateur et stalinien, cela on ne me l'avait pas encore reproché! Vous devez vraiment être très vexé. Pourquoi ne pas assumer votre passé. J'ai simplement vu cela dans un livre sur l'extrême gauche que vous connaissez.
Mais je trouve incroyable cette euphorie à propos de Mandela et en plus de la RTS sans nuances et vous avez été dans ce sens. Pure mythologie et désinfo., désolé mais c'est cela... rien sur les 3000 fermiers Blancs massacrés, et telle ethnie noire qui a massacré l'autre,etc. Et ceux qui le rappellent sont donc ces fameuses" couennes nostalgiques". Me direz-vous à qui vous pensez, tout de même pas à ceux qui disent la vérité. Un média d'Etat deviendrait scandaleux.
Salutations non communistes, ce que je n'ai jamais été. Ceux-là ont même voulu m'empêcher de passer mes examens de sociologie dans les années 1970 alors que je devais travailler pour payer mes études, souvent de nuit. C'était des fils de grands bourgeois et aujourd'hui il y en a même un qui est ou a été journaliste au TEMPS! Et me voilà traité de stalinien.... allons , allons... J'en ris mais pas de ce que se permettent certains journalistes du service dit public.
UW

--
Uli Windisch
Professeur des Universités
Responsable de la plateforme d'information Lesobservateurs.ch

 - Réponse de J.-M. Béguin au message ci-dessus de Uli Windisch 

Le 23.12.2013 10:26, Béguin, Jean-Marc (RTS) a écrit :

Monsieur,
Je ne polémiquerai pas plus avant avec vous. Votre pratique des amalgames vous dessert. Voyez-vous, j'avais de la sympathie pour votre initiative de lancer les observateurs.ch, je trouve aussi en effet qu'il manque un organe de presse clairement de droite en Suisse romande. J'espérais quelque chose du niveau intellectuel et professionnel de la Weltwoche. Mais votre site n'est pas à la hauteur, se contentant de quelques commentaires aigris ou de reprises non signalées.

Un mot encore, si vous me visez en parlant de fils de grands bourgeois, vous êtes encore une fois à côté de la plaque. Mon père était ouvrier, et décédé pendant mon adolescence. Moi aussi j'ai travaillé pour payer mes études. Et c'est aussi pour cela que j'avais choisi d'adhérer au jeunesse du POP, un parti ouvrier (et ce n'était pas tendance à l'époque...) et non pas dans un des groupuscules trotskystes ou maoistes, effectivement peuplés de fils de bourgeois, que je n'aimais pas plus que vous. Voilà au moins un point qui nous rassemble.
JMB

-Se sentant diffamé, diffamation qui porte également son site anti-politiquement correct Lesobservateurs.ch, qui connait pourtant un immense succès (en novembre 2012 : 2000 visites par jour; en décembre 2013: des pics d'audience entre 30.000 et 40.000 visites par jour et près de 100.000 pages lues également par jour), ce qui doit apparemment gêner certains acteurs des médias d'Etat, site auquel participent aussi des personnalités de premier plan, Uli Windisch se doit de répondre une nouvelle fois:

Le 23 déc. 2013 à 10:58, "windisch" <uli.windisch@unige.ch> a écrit :

Monsieur, ben voilà je dois quand même répondre car là c'est de la diffamation pure et simple. Dire qu'il n'y a "que quelques commentaires aigris ou des reprises non signalées" est vraiment scandaleux et diffamatoires, ne serait-ce que pour la vingtaine de personnalités et spécialistes qui écrivent régulièrement. Ensuite mes propres articles, de l'ordre de 1-2 par semaine, sont cités, repris et discutés même au niveau fédéral et dans des commissions et je suis invité à participer à des discussions sur les sujets à propos desquels j'ai écrit, par ailleurs, une quinzaine de livres. Il y a plus de mille articles originaux sur le site à ce jour.
Les invitations et propositions de collaborations de l'étranger et de qualité sont si nombreuses que je n'arrive pas à donner suite.
Voilà comment la RTS traite des personnes cherchant à pluraliser le débat public. On en restera pas là et je considère que nos propos deviennent publics. Vous êtes du service dit public et osez de tels propos ; c'est pire que ce que je croyais.
Non le fils de grand bourgeois communiste de l'époque ce n'est pas vous! Que non, j'ai aussi lu votre trajectoire. Vous pouvez aisément trouver à qui je pense. Salutations révoltées. Uli Windisch

Dernier message de Jean-Marc Béguin 

Le 23.12.2013 12:04, Béguin, Jean-Marc (RTS) a écrit :

Mon cher,
Vous cherchez la polémique. Pour ma part, je n'ai fait qu'échanger en discussion privée avec vous, jamais en écrit public, contrairement à vous. Je vous interdis d'utiliser toute conversation privée par mail à des fins polémistes.
Ce sera mes derniers mots échangés avec vous.
Cordialement
Jmb

Ps: je ne vois pas pourquoi vous mettez Patrick Nussbaum en copie.

Envoyé de mon iPhone

NB. Je tenais à signaler le type très particulier de voeux reçus sur une carte officielle de la RTS au chef de l'auteur de cette carte de voeux. L'étonnement de J.-M Béguin vient du fait que P. Nussbaum n'est pas son chef. Dans cet organigramme des chefs de la RTS qui ressemble à une usine à gaz il semble que son chef soit plutôt Gilles Pache. A vérifier!

Message conclusif de Uli Windisch

Dernier mél adressé par U. Windisch à J.-M. Béguin, le 23.déc. 2013 :

Monsieur, Vous ne m'interdirez rien du tout. J'ai écrit un article et vous avez réagi par écrit à deux reprises, la deuxième de manière clairement diffamatoire. Uli Windisch

PS 4 janvier 2014. Dans cet échange de courriers le privé et le public se recoupent donc par carte de voeux officielle interposée (l'envoi du premier message insultant l'a été, comme dit, par carte officielle de la RSR). Il n'y a aucune raison d'accepter un procédé qui consiste, de la part d'un journaliste de la RSR, à insulter un rédacteur en chef d'un média privé, tout en cherchant, subitement, en fin d'échange, à se cacher derrière un prétendu échange en "conversation privée", ou une "conversation privée par mail". Un peu facile tout de même mais surtout inadmissible.

Uli Windisch, 4 janvier 2014

Voire encore

Les couennes nostalgiques de la radio romande… suite

La guerre des médias n’aura pas lieu

Problème de crédibilité à la RTS ?

19 commentaires

  1. Posté par Jim Jardashian le 

    Je vous souhaite un bon et joyeux anniversaire, Monsieur Windisch!
    Courvoisier, nous le savons tous, est un multi-récidiviste, un gaucho irréformable. Comme certaines perversions sexuelles, le gauchisme est extrêmement difficile à traiter.
    Signé: un gars d’extrême droite qui les emmerde tous.

  2. Posté par P. Monnard le 

    @pierre frankenhauser – votre commentaire – excellent.

  3. Posté par Jack Palance le 

    Merci encore Mr Windish pour vos textes et que vive encore longtemps « Les Observateurs »……Juste pour dire que votre interlocuteur souffre de ce qu’on appel « le syndrome d’Hubris » : Perte du sens des réalités, intolérance à la contradiction, actions à l’emporte-pièce, obsession de sa propre image et abus de pouvoir : tels sont quelques-uns des symptômes d’une maladie mentale récemment répertoriée qui se développerait durant l’exercice du pouvoir.
    Ce qui foisonne dans certaines « z’élites gauchiasse autoproclamée »….donc, ne perdez pas votre temps avec ces oligophrènes qui n’en valent même pas la peine…… »ils » s’autodétruiront par eux mêmes…..sincères salutations

  4. Posté par Christian Hofer le 

    Monsieur Windisch, il est très facile de remettre Pierre Crevoisier à sa place.

    Nombre de médias qui sont bien notés par Décodex prétendaient qu’il n’y avait pas de terroriste parmi les migrants:

    https://lesobservateurs.ch/2016/08/05/aout-2015-lorsque-medias-prenaient-imbeciles-non-terroristes-de-daech-ne-sinfiltrent-parmi-migrants/

    Or que cela soit pour Libération ou France-Inter, Décodex les note positivement. Aujourd’hui, nul besoin de rappeler qu’ils ont menti et propager des informations orientées afin de discréditer ce qu’ils nomment « l’extrême droite ».

    De plus, Les Observateurs.ch ont été l’un des premiers sites à parler de ces fameux viols opérés par des migrants de manière répétées. Et cela, bien avant le Réveillon 2015.

    http://les-observateurs.ch/2015/11/06/allemagne-4eme-viol-migrants-a-magdeburg-seul-mois-doctobre-ne-verrez-medias-romands/

    https://lesobservateurs.ch/2015/09/10/allemagne-petite-fille-de-7-ans-violee-migrant-de-type-nord-africain/

    Quelle est la crédibilité de nos médias à la suite de leur silence ? C’est bien plutôt à ce Pierre Crevoisier de s’expliquer alors que la RTS possède d’immenses moyens!

    Enfin, les « Décodex » et autre « Debunking » ne possèdent eux-mêmes aucune neutralité puisqu’ils sont chapeautés par des gens de gauche. Ils ne tirent jamais sur leurs amis ni sur leurs parrains.

    HoaxBuster ne donne guère la parole aux gens qui mettent en doute son intégrité et sa fiabilité (j’ai déjà fait l’essai). C’est d’ailleurs une continuité dans le « camp du Bien ». Revêtir l’habit du justicier pour imposer son idéologie en prenant les gens pour des imbéciles.

    Et visiblement ce journaliste de la RTS pense naïvement que son site fait force de preuve alors qu’il est ouvertement téléguidé. C’en est touchant.

  5. Posté par pierre frankenhauser le 

    Attendez que l’initiative No-Billag vienne à être acceptée. Tous ces assistés sociaux arrogants de la RTS vont nettement moins la ramener par la suite. Chaque média aurait ainsi financièrement plus ou moins les mêmes armes. L’infosphère serait serait enfin plus équilibrée et représentative de la population. Cela mettrait enfin un terme à cette propagande grassement subventionnée.

    Vivement un effet domino: L’Hebdo – Le Temps – RTS
    http://www.nobillag.ch/index.php/fr-FR/

  6. Posté par Hexgradior le 

    Pierre Crevoisier
    A plant does not grow by pulling on the stem.
    Wow, quelle maîtrise de la langue de Shakespeare de la part de cet écrivaillon. J’en suis franchement tout retourné…

  7. Posté par TulliaCiceronis le 

    Auteur ? Aucun doute : cet homme doit écrire comme on bave (« Ils pensent comme je p…e, » ironisait un philosophe ayant récemment rejoint les étoiles.)

  8. Posté par Burnand le 

    Tous mes bons voeux pour votre anniversaire Monsieur Windisch. Ce site est super et on y apprend beaucoup. A y voir clair surtout !
    MERCI.

  9. Posté par conrad hausmann le 

    Extrème-droite ! Est-ce vraiment une insulte ? Nazi ou Fasciste sont des insultes mais pas dans la bouche de ceux qui agissent de manière identique comme ceratains socialo-communistes,maoistes,isalamistes etc.etc.

  10. Posté par JeanDa le 

    Cher Monsieur Windisch, je vous souhaite un très bon anniversaire !
    Mon cadeau ? Oh bien modeste, sous la forme d’un conseil : Ignorez purement et simplement ces sinistres bouffons. Ils sont sur la pente glissante qui a fait disparaître l’ « hebdo ». Il suffit d’attendre qu’ils disparaissent d’eux-mêmes, poussés par l’abjecte répulsions qu’ils nous inspirent.
    Passez une agréable journée :)

  11. Posté par Huguette-Camille Fleury le 

    Mr. Windisch, je viens de faire lecture de votre article sur la rsr et le nom de Mr.J.-M-Beguin ne me semble pas inconnu…et pour cause. Mieux encore je n’en suis pas le moins du monde surprise.
    Des événements passés (début des années 80) surgissent subitement à ma mémoire et pour m’assurer qu’il s’agit bien de la même personne, je viens de consulter internet…afin de me remémorer le physique…il n’y a pas de doute….Je vais vous conter un épisode mémorable. Le contexte se situait dans la mouvance du mouvement « Lausanne bouge ». Il m’intéressait fort, à cette époque, de comprendre pourquoi ces jeunes se révoltaient…et sans violence….Simplement pour l’obtention de « centres de loisirs ». Il y avait précisément, ce fameux soir là, une discussion ouverte à leur sujet, à la séance municipale de Lausanne. Des jeunes voulaient absolument y participer, je le comprenais fort bien et ai proposé de les accompagner..Un jeune homme nous barre le passage, nous insistons, le ton monte à peine, et voilà que ce Mr.J.-M.B m’administre une claque mémorable, les compagnons se sont alors interposés. Violence, vous dites…violence…. si peu! Et pour cette franchise qui se devrait peut-être, elle aussi, d’être d’ordre personnel, vais-je encore en recevoir une autre?
    J’avise, néammoins, à toute personne bien intentionnée que je ne serai pas seule à la réception.

  12. Posté par G. Vuilliomenet le 

    Je suis heureux de savoir ce que pense ce sinistre individus des aigris qui ne pensent pas comme lui. Se prendrait-il pour le détenteur de la Vérité? Serait-il Dieu?

    Dire qu’une partie de mes impôts sert à nourrir ce genre d’escroquerie intellectuelle!

  13. Posté par René. H le 

    Bravo M. Windisch: que ces « journalistes » ou plus exactement « ces politiciens roses/verts qui écrivent des articles » soient parfois remis à leur place est une très bonne chose.
    Votre interlocuteur regrette qu’il n’y ai pas plus de journaux écrits de droite ? J’ai un léger doute…. Il prouve ici, le contraire.
    Vous avez le courage de la faire et ne pas vous laissez faire, bonne continuation et bonne année Monsieur.

  14. Posté par Ueli Davel le 

    Impressionante l’arrogance de ce petit chef de service. Il n’ à pas encore réalisé qui paie son salaire de ministre. Le niveau des émissions dont ils est responsable comme l’agence, en dit long sur le camarade chef de service. Et dire que nous devons leur donner une partie de notre salaire au travers de la redevance! Je le vois déjà troner dans ses futures bureaux de Dorigny face au Léman et aux Alpes, le tout payé par nous les citoyens. Il est temps que ce monopole cesse.

  15. Posté par JeanDa le 

    Merci d’avoir publié cet article.
    Il est en effet souhaitable que le public sache comment agissent les gardiens de « la Pluralité » du « seul vrai média d’information public et officiel suisse ».
    A chacun de juger s’il est bon ou pas de continuer à payer la redevance-racket.

  16. Posté par Jean-Baptiste Aegerter le 

    Que ces vieux cocos se sentent en peine de devoir se payer une nouvelle virginité sur la liste de Mme Miauton, voilà qui est piquant. Mais s’ils ont peut-être tombé les drapeaux sanglants, les coeurs n’ont pas changé, et ces hauts bourgeois de la gauche continuent de régner sans partage, à nos frais, sur nos médias, nos opinions.
    On sent qu’il manque de moins en moins pour les dégager. Courage !

  17. Posté par Alex de Korodi le 

    Bravo Mr. Windish. On vous supporte pleinement.

  18. Posté par Pierre-Henri Reymond le 

    Voici des échanges qui exigent plusieurs lectures. Les premières laissent circonspect. Mais à la troisième le regard devient plus pénétrant. Je parle du mien. Je suis lent à la comprenette. Donc M. Béguin vous insulte en vous traitant, Monsieur Windish, de délateur. On ne saurait espérer un plus brillant aveu!
    D’abord vous écrivez qu’il « a été communiste », en précisant « encore en 1980″, donc il y a plus de trente ans. Ce qui était un fait public! Donc si délation il y a il faut chercher dans le rapport de M. B. avec son passé. Aurait-il voulu l’enfouir? Était-ce une maladie honteuse à ses yeux. Je me perds en conjectures.
    De plus le Robert définit ainsi la délation: « dénonciation intéressée, méprisable, inspirée par la vengeance, la jalousie ou la cupidité »! Je suis fondé de croire que l’usage abusif du langage est tendance dans certains milieux.
    À ceci s’ajoute le procédé stalinien de l’amalgame! Quel amalgame? C’est cousu de fil blanc. Mandela a été communiste, (l’est-il resté?) et monsieur B. aussi. Donc l’amalgame avec Mandela serait insultant, ou déshonorant? Est-ce celui-là que monsieur B. refuse?
    Préférerai-t-il être amalgamé avec une vielle couenne nostalgique?

 

 

5 commentaires

  1. Posté par Peter K le

    Vivement NO BILLAG, que tous ces charognards gauchistes qui ont noyauter les services publiques se retrouvent au chomage, faudrait faire de meme dans toutes les administrations.

  2. Posté par chantal le

    nauséabond ? qui………..déjà……….. ah oui la pensée unique, le gauchisme, la mono-pensée, la mono-action, le conformisme absolu obligatoire………………tiens ça nous fait penser à quelque chose de déjà-vu non ? mais avant y z’avaient déjà les uniformes pour qu’on les reconnaisse de loin !!!…………. ben oui c’est LA seule différence vois-tu !

  3. Posté par Aude le

    Euh…JMB..Ah..oui..Pardon
    Il va m’interdire d’estropier ses initiales

  4. Posté par Aude le

    « Je vous interdis » dit-il? JMJ….
    Je vous interdis de penser, je vous interdis de parler, je vous interdis de me critiquer, et peut-être qui sait, je vous interdis d’exister!
    Avec ce tout petit sire, la DÉMOCRATIE c’est ferme ta gueule afin qu’on entende mieux la mienne.
    Qui disait : Il est interdit d’interdire? Pardi, les soixantehuitards Ah!

  5. Posté par G. Vuilliomenet le

    Pauvre crevoisier qui demain rejoindra les fosses septiques de l’histoire, ces endroits qu’il semble particulièrement fréquenter.

    Au fait, a-t-il lu le dossier de L’Illustré? Est-ce de la désinfo?

    Pour rappel à ces gens-là, le nazisme était d’essence socialiste, leurs gourous, les himmler, les goebbels, tiens, en voici un qui doit être devenu une de leurs idoles. Mais chuuut, ils ne le savent pas, … ou feignent de l’ignorer.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.