Islam et nazisme. La Pologne prend la défense de Michael Stürzenberger

Adolf And Husseini

Commentaire de Gates of Vienna :

La Pologne reprend le cas de Michael Stürzenberger

Michael Stürzenberger est écrivain, activiste politique et fervent du Counterjihad en Allemagne, en particulier à Munich. Il y a quelques semaines, nous avons écrit au sujet de la condamnation de M. Stürzenberger pour avoir posté une photo sur Facebook du Grand Mufti de Jérusalem serrant la main d'un nazi pendant la Seconde Guerre mondiale (voir l'article et l'interview sur la condamnation de Michael Stürzenberger). Son crime était "d'inciter à la haine envers l'islam". Le tribunal l' a condamné à six mois de prison - pour avoir partagé un artefact historique exact.

Il est encourageant d'apprendre aujourd'hui que la Pologne a défendu officiellement le cas de Michael Stürzenberger et qu'elle va poursuivre l'Allemagne devant le Conseil de l'Europe pour son incapacité à faire respecter la liberté d'expression garantie par la Déclaration universelle des droits de l'homme, dont l'Allemagne est signataire. Un dissident persécuté doit trouver qu'il est courageux de recevoir le soutien du parti au pouvoir d'une nation souveraine et d'un État membre de l'Union européenne.

Merci à Ava Lon d'avoir traduit [en anglais] cet article de Junge Freiheit:

 

Article de Junge Freiheit :

Affaire Stürzenberger

Le parti au pouvoir polonais préoccupé par la liberté d'expression en Allemagne

Varsovie. Le parti polonais au pouvoir, Loi et Justice (PiS), a annoncé qu'il soumettra à Bruxelles une proposition concernant la liberté d'expression en Allemagne. Une discussion sur la liberté d'expression en Allemagne devrait avoir lieu au Conseil de l'Europe ", a déclaré le député de PiS Arkadiusz Mularczyk.

"La Pologne reçoit souvent des leçons de l'UE, par exemple sur les médias ou le système judiciaire. Nous voudrions, de notre côté, nous demander comment la démocratie et la liberté d'expression se portent en Allemagne."

Son parti [PiS] soumettra prochainement une motion au Secrétaire Général du Conseil de l'Europe. Elle concerne la condamnation de l'écrivain Michael Stürzenberger pour comportement "politiquement incorrect" (PI), utilisation de "symboles d'organisations inconstitutionnelles" et "injure à groupes religieux".

Un auteur PI condamné

Stürzenberger avait publié un article PI avec une photo du grand mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, et d'un fonctionnaire du NSDAP [Nazi] à Berlin pendant la Seconde Guerre mondiale, portant un brassard à croix gammée. Dans cet article, l'auteur de 52 ans a qualifié l'islam d'"idéologie fasciste". Pour cela, il a été condamné à six mois d'emprisonnement par le tribunal de Munich.

M. Mularczyk a attiré l'attention sur ce qu’il estime être une inégalité de traitement au sein de l'UE à TVP.info, le radiodiffuseur polonais TVP.info: "De telles propositions iront à l'encontre du courant dominant européen, car elles montreront comment les différents pays du Conseil de l'Europe sont traités différemment. Nos voisins veulent nous traiter comme un frère cadet, à qui on peut donner des leçons. C'est pourquoi nous voudrions à notre tour nous interroger sur ce qui se passe en Allemagne en matière de démocratie et de liberté d'expression."

 

Sources : Junge Freiheit et Gates of Vienna

Traduction française : Deepl et Cenator pour Les Observateurs

Rappel : https://lesobservateurs.ch/2017/08/19/condamne-pour-avoir-montre-le-grand-mufti-de-jerusalem-avec-des-nazis/

10 commentaires

  1. Posté par Cenator le

    Une précision: la photo publiée par Michael Stürzenberger n’était pas celle du grand mufti s’entretenant avec Hitler (ci-dessus), mais celle où il serre la main de Martin Mutschmann, Gauleiter de la Saxe, avec son brassard nazi bien visible (photo de gauche sur cette page: http://ostsachsenprojekt.blogspot.ch/2015/06/arabische-politiker-194445-in-ostsachsen.html ; je n’ai pas le lien vers l’article de Michal Stürzenberg lui-même).

  2. Posté par SD-Vintage le

    @ Sentinelle le 3 septembre 2017 à 20h37 : cela me rappelle plutôt l’Allemagne de l’est où Frau Merkel a été membre des jeunesses communistes. Les mauvaises habitudes reviennent vite !
    @ Yogi le 3 septembre 2017 à 20h24
    « Qui possède les banques, les multinationales, les grands me(r)dias ? Combien d’hommes politiques importants dans l’UE qui sont musulmans ? Combien d’associations anti-racistes, droits-de-l’hommistes, etc. musulmanes ? »
    Mouloud Aounit : MRAP
    CCIS salafiste
    CCIF Frères musulmans
    Ligue de Défense Judiciaire des Musulmans – LDJM
    Maires de Londre, de Rotterdam, d’Amsterdam…
    Partout des ministres, des députés, (Agression d’un cadre du PS français : le député LREM M’jid El Guerrab mis en examen) et autres.
    Des journalistes, acteurs, artistes, etc.
    Des multinationales contrôlées par des Turcs (groupe turc Ülker, holding Yildiz), des Qataries (là on ne compte plus), tout comme certains médias.
    Les Fonds souverains du Golfe sont massivement présents en Europe.
    Etc.

  3. Posté par jsg le

    Bravo la Pologne, et que tous ses détracteurs retiennent bien la leçon : s’en est fini de la manipulation des peuples pour leur imposer ce qu’ils ne veulent plus supporter ! Après ça, on veut nous faire croire que l’exemple suprême c’est l’Allemagne ! Que tous les pseudos historiens à la noix se collent ça dans le crane, oui, Adolf aimait l’Islam qu’il considérait comme une religion dynamique en comparaison de l’Élise de Rome qu’il estimait trop mole.
    Il existe même des photos prises lors d’une visite d’un camp (de prisonniers je suppose) où l’on voit le grand Mufti de Jérusalem et des officiers supérieurs l’accompagnant ! Si des esprits chagrins font la gueule qu’ils s’adresse au gouvernement d’Israël qui a le courage de montrer ce qui est !

  4. Posté par Sentinelle le

    Ce jugement scandaleux – prononcé par une juge rouge-verte, Sonja Birkhofer-Hoffmann – commence à faire des vagues en Allemagne :

    http://www.pi-news.net/muenchner-skandal-urteil-kommt-in-den-fokus-deutscher-medien/

    Cela rappelle curieusement et de manière très inquiétante les heures très sombres d’une justice allemande à la botte du monsieur sur la photo… Mais cette fois-ci, le bruit autour de cette affaire ne pourra plus être étouffé !

  5. Posté par Yogi le

    Ce n’est pas en se référant sans arrêt aux nazis, c’est-à-dire en reprenant l’argumentation de base de la gauche et de l’extrême-gauche, que l’on fera avancer le schmilblic. En plus, affirmer que l’Islam a un pouvoir important en Europe (comme le dit notamment Mme Festerling ailleurs sur ce site), c’est complètement faux. Qui possède les banques, les multinationales, les grands me(r)dias ? Combien d’hommes politiques importants dans l’UE qui sont musulmans ? Combien d’associations anti-racistes, droits-de-l’hommistes, etc. musulmanes ? L’Islam n’a de pouvoir en Europe – essentiellement un pouvoir de nuisance et de division – que celui, petit, que veulent bien lui accorder les véritables dirigeants du monde dont le but est de diviser pour régner. Et qui sont ces dirigeant du monde ? Un ancien juge de la cour suprême italienne y a fait allusion (en particulier à 2:20 de cette vidéo), une réponse partielle d’ailleurs mais qui va dans la bonne direction (peu de musulmans en font partie) : https://www.youtube.com/watch?v=9fVDewJx0W4

  6. Posté par miranda le

    LA POLOGNE, le Groupe Visegrad donnent de l’espoir aux autres européens.
    Mais évidemment, nos célèbres journalistes et écrivains ne tendront pas la main à cet écrivain injustement condamné.Il faut que ce soit la pologne qui fasse le boulot

  7. Posté par Claire le

    PS: @Schwander. Oui, l’islam et le nazisme relèvent de la même idéologie d’exclusion, mais je dirais que l’islam est pire. J’ai lu le coran et mein Kampf (en vente libre en France) pour savoir exactement de quoi je parle.
    Dans mein Kampf, Hilter expose ad nauseam sa haine des Juifs, responsables de tous les maux de l’Allemagne selon lui (mais il n’est pas fait mention de la « solution finale »), son mépris des Slaves, dont les territoires devront servir à l’expansion allemande (ce qui fut fait…) et sa détestation des communistes.
    Le coran répète également ad nauseam qu’il faut combattre les Juifs (en n°1), les chrétiens et tous les non-musulmans, les kouffars, ce qui signifie, au mieux, les soumettre et leur faire payer l’impôt, au pire les tuer (ce qui se passe depuis le 7ème siècle, donc bien avant Hitler!). La détestation et le mépris s’étendent aux femmes, qui ne sont jamais que la moitié de l’humanité, et qui doivent être traitées en inférieures, voire en esclaves sexuelles quand elles ne sont pas musulmanes. (c’est également ce qui se passe depuis le 7ème siècle).
    Donc si l’on additionne les femmes, les juifs, les chrétiens, les kouffars, il ne reste plus que les hommes musulmans qui soient dignes de vivre libres… Ce depuis 14 siècles.
    La plupart des pays occidentaux se sont alliés pour combattre l’horreur nazie.
    La plupart des pays occidentaux sont tout à fait d’accord pour accueillir l’horreur islamiste.
    Il serait intéressant que des psychiatres indépendants étudient cette incohérence mortifère.

  8. Posté par Claire le

    La Pologne et le groupe de Visegrad sont le seul coin de ciel bleu dans le marasme de l’UE. Ils ont des gouvernants dignes de ce nom, qui protègent d’abord leurs citoyens et non les allogènes : exactement le contraire de la doxa mondialiste immigrationniste islamophile prônée par Merkel, Macron, Juncker, Trudeau, etc.
    La Pologne a été envahie à de nombreuses reprises, par les Russes et par les Allemands. Elle a été rayée de la carte à deux reprises. Elle sait ce que résister signifie. Les Polonais sont des gens courageux (voir Lech Walesa et Jean-Paul II, un vrai pape, lui) qui n’acceptent jamais le joug qu’on leur impose.
    Puisse la Pologne et les autres tenir bon car ce sont les seuls pays qui incarnent encore ce que notre civilisation a été.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.