Suisse. Imam de Nidau: Le Service de renseignement de la Confédération savait tout.

Abu Ramadan

Christian Hofer: Notre service de "renseignement" a non seulement failli dans son travail de protection vis-à-vis du peuple suisse mais il a encore laissé la ville de Nidau se saigner à blanc pour offrir 600'000.-- à un extrémiste.

Et n'en doutez pas, ce n'est que la partie qu'on a découverte. Le cirque va se poursuivre encore longtemps.

**********

Les autorités l'avaient prié de se modérer. Inutilement.

Même le Service de renseignement de la Confédération suisse (SRC) connaissait le contenu « excessif » des sermons de l'imam Abu Ramadan de Nidau, qui s'est retrouvé au centre de la tempête médiatique pour avoir perçu 600'000 francs d'aide sociale en 13 ans malgré ses positions extrémistes.

 

 

Selon ce qu'on peut lire dans les principaux quotidiens de Suisse alémanique, le SRC et la ville de Bienne l'auraient prié de mettre un frein à ses déclarations. En vain.

"Allah doit détruire les ennemis de l'islam", répète Abu Ramadan. « Les autorités sont tenues d'ouvrir une procédure pénale en présence d'un soupçon raisonnable d'une violation de la loi pénale contre le racisme », a déclaré Gerhard Fiolka, professeur de droit pénal à l'Université de Fribourg, au Sonntagsblick.

Une position partagée également par la Fédération suisse des communautés israéliennes (FSCI), qui a appelé à une intervention décisive de la magistrature.

Source Traduction Schwarze Rose pour Les Observateurs.ch

Nos remerciements à Victoria Valentini

16 commentaires

  1. Posté par Christian Hofer le

    @ Christian

    Vous avez raison, je viens de le lire…

    *********************************
    Les activités du SRC sont toutes soumises à un contrôle permanent, notamment à celui des organes ci-après.

    Surveillance des services de renseignement du DDPS : elle contrôle les activités du SRC du point de vue de leur légalité, de leur opportunité et de leur efficacité et tient compte, pour ce faire, des priorités définies par les autorités politiques en fonction de leurs besoins en matière de renseignement.

    *********************************

    http://www.vbs.admin.ch/fr/ddps/organisation/unites-administratives/service-renseignement.html

  2. Posté par Christian le

    Aude, le SRC dépend du Département de la défense au cas où … et je ne suis pas certain que le Conseiller fédéral, responsable de ce département, soit Mme Sommaruga !!!

  3. Posté par Aude le

    Vous êtes vraiment sûrs que ce service savait tout? Pour ne pas passer pour des imbéciles, des fois?
    En admettant qu’ils savaient tout, pourquoi n’ont-ils rien fait? Leur a t-on mis un sparadrap sur la bouche, Mme Simonetta afin de ne pas perturber les braves musulmans ?
    Vous m’en direz tant, la confiance règne vraiment.

  4. Posté par Christian le

    A votre avis, de quel département dépend le SRC ? Qui est le chef du département concerné ? A quel parti appartient-il ? Alors oui, l’exode des sympathisants risque d’être massif !

  5. Posté par SD-Vintage le

    Donc d’après le Service de renseignement de la Confédération suisse Hitler n’était pas extrémiste mais excessif ? Finalement, lui aussi voulait détruire les ennemis d’Allah, surtout les Juifs…

  6. Posté par bigjames le

    @LeTaz
    Exact, et si l’UDC ne soutient pas fermement et inconditionnellement l’initiative NO BILLAG,
    un exode des sympathisants UDC pourrait être monumental.

  7. Posté par LeTaz le

    Nous avons tout simplement une majorité de traîtres mondialistes au sein de nos autorités fédérales! Du moment que la SSR pourra continuer à désinformer la population en toute impunité, les moutons continueront à voter n’importe quoi et rien ne changera!

    L’UDC DOIT DÉCLENCHER UNE ACTION D’ENVERGURE CONTRE LA SSR AFIN D’AMENER LES MOUTONS A SE RÉVEILLER, SINON S’EN EST FINI DE LA SUISSE!

  8. Posté par bigjames le

    Déjà le fait que cette ordure aie un permis C , veut dire qu’il y a des collabos dhimmis en nombre dans les fonctionnaires bernois.
    Si un journaliste honnête, si il en existe, pouvait creuser un peu le cas, en nous disant combien d’impôts il a payé depuis 13 ans, ce barbu ?
    Je parie que c’est Fr. 0.– Il en est certainement dispensé. Nos retraités AVS/AI doivent apprécier.
    Une honte. Il faut virer toute cette bande de gauchistes qui ruine notre pays.

  9. Posté par Peter K le

    ss a trahi son pays depuis longtemps, une vraie vipere! Quand a la mosquée, fermeture et destruction immediate au buldozer, a la maniere israelienne, arrestation du sac a m…, saisie de ses comptes, jugement puis expulsion avec toute sa famille, y.c. cousins, oncles, soeur, etc…Je reve?

  10. Posté par My Suisse le

    Raus, und zwar sofort!

  11. Posté par leone le

    Vous avez raison Christian Hofer, cheffe de la police et socialiste = magnifique oxymore

  12. Posté par bigjames le

    sommaruga muss weg !!!

  13. Posté par leone le

    N’oublions pas de dire un grand merci à Simonetta Sommaruga, la pire CF que ce pays aie connu. Elle savait, forcément, sinon son incompétence déjà gigantesque deviendrait incommensurable.

  14. Posté par Wouly le

    Tous le monde sait et ne fait RIEN ! Super service de renseignement à mettre au placard ! Ça coûte cher et c’est inefficace ! Tout cela payé par NOS impôts !! Qui est responsable du département de justice et police (DFJP) ? Notre amie Simonetta …

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.