« Musulmans bien intégrés malgré les discriminations. »

Médias veillent Dormez

Tel est le titre dans la version papier du quotidien romand 20 minutes du 25 août 2017.

Sur la version web, nous voyons une rue envahie par des hommes musulmans à quatre pattes en train de prier ; légende de la photo : « Une prière devant la Grande mosquée de Paris lors du Ramadan en 2017 ».

Sur l’illustration papier, nous voyons une femme musulmane et une femme koufar en train de lire une feuille de papier autour d’un ordinateur, comme une charmante scène de collaboration entre étudiants ou entre collègues de bureau.

Voici des extraits de la version papier :

Les musulmans de Suisse se sentent bien intégrés, en tout cas la deuxième génération, montre une étude réalisée par l’Institut allemand Bertelsmann.

[...] les 67% des descendants d’immigrés se disant de confession musulmane poursuivent leurs études au-delà du lycée, soit après 17 ans. « Cette intégration couronnée de succès est d’autant plus notable qu’aucun de ces cinq pays n’offre de moyens structurels adéquats permettant une participation à la société et que les musulmans sont confrontés à un rejet ouvert de la part d’environ un cinquième de la population » Outre de la stigmatisation sociale, ils sont victimes de discrimination sur le marché du travail. Ils sont globalement moins payés [...].

Les auteurs de l’étude plaident pour que les pays concernés encouragent la diversité en accordant à l’islam « le même statut légal que d’autres groupes religieux institutionnels » et en promouvant « les contacts interculturels et interreligieux. »  AFP/ATS

 

La version web : «  L'intégration des immigrés musulmans progresse »

C’est une manipulation flagrante : « bien intégrés » ou « progresse », ce n’est pas pareil. Les gens lisent majoritairement la version papier, très peu en ligne.

« Une étude allemande constate de «vrais progrès» dans l'intégration des immigrés musulmans en Europe. »

L'intégration des immigrés de confession musulmane fait de «vrais progrès» en Allemagne, France, Royaume-Uni, Suisse et Autriche, malgré les obstacles dans l'éducation et l'accès à l'emploi, selon une étude de l'institut allemand Bertelsmann.

«A la seconde génération au plus tard, la majorité (des immigrés musulmans) a intégré la société générale», a souligné la Bertelsmann Stiftung dans un communiqué publié à l'occasion de la parution jeudi d'un «Moniteur de la religion» (1'000 personnes représentant la population, ainsi que 500 se disant musulmanes, interrogées dans chacun des pays étudiés).

L'institut a retenu plusieurs indicateurs d'intégration pour les musulmans --qui représentent environ 5% de la population en Europe de l'Ouest, selon l'étude--, comme le niveau d'éducation, l'emploi et la rémunération, le lien exprimé avec le pays d'accueil ou encore le temps libre passé avec des non musulmans. [...]

[...] Ainsi, 28% des personnes interrogées en Autriche disent ne pas vouloir de voisins musulmans. Ils sont 21% au Royaume-Uni, 19% en Allemagne, 17% en Suisse et 14% en France, et les taux de rejet sont bien moindres si on les interroge sur l'éventualité d'avoir des voisins «homosexuels» ou «d'une couleur de peau différente». [...]

[...] La situation est quasiment inversée en Allemagne, avec une orientation jugée trop précoce des élèves vers la scolarisation professionnelle (64% seulement des immigrés musulmans a poursuivi l'école après 17 ans) ce qui «tend à perpétuer les désavantages liés à l'origine».

En revanche, «la capacité d'absorption du marché du travail est relativement bonne et les barrières d'accès pour les migrants relativement basses», d'où un taux de chômage de 5% chez les immigrés de confession musulmane (contre 7% dans la population totale). Dans tous les cas, leurs niveaux de rémunération restent inférieurs à la moyenne. [...] (nxp/afp)

Article entier

 

Cenator :

Ces deux articles (même sujet, mais l'un sur le web et l'autre, différent, sur la version papier de 20 minutes) ne permettent absolument pas de se prononcer quant à la réussite, ou non, de l'intégration des musulmans dans les pays européens.

Visiblement, il s'agit de rassurer les populations des pays d'accueil (forcé) pour qu'elles ne s'élèvent pas contre ce désastre (financier, sécuritaire, identitaire ...), qui va aller croissant et aboutira à la libanisation de toute l'Europe occidentale.

Ce genre de bobard « Les jus de fruits, c’est bon aussi pour l’intégration » est au menu quotidiennement dans nos médias. Le multiculturalisme est partout un désastre mais les médias font croire que la Suisse a réussi où tout le monde a échoué. Mais de plus en plus de gens savent que le roi est nu.

9 commentaires

  1. Posté par RealrecognizeReal le

    Et dire que dans pas si longtemps il faudra faire des sondages aux européens de souche pour savoir s’ils se sentent intégrer chez eux!

  2. Posté par Tommy le

    Lisez aussi le « rapport d’activités de Champ- Dollon ».
    On y apprend que plus de la moitié des hôtes de cette pension sont musulmans.
    Et que les protestants ne représentent que….1%!
    Et ceci dans la Cité de Calvin!

  3. Posté par Tommy le

    Un scoop!
    J’ai appris hier sur le site de la police de Goettingen qu’une bagarre avait éclaté entre un Libanais et un Syrien.
    Que du banal……
    Mais que les protagonistes avaient ensuite appelé leurs coreligionnaires en renfort.
    Et que 200 belligérants de ces deux pays s’étaient ensuite affrontés en pleine rue! Oui, 200!
    Si une âme charitable pouvait publier cette info de « Polizei Goettingen ». Je suis handicapé informatique!

  4. Posté par Charles Alexis le

    @Wouly
    Merci! Je me sens moins seul.
    J’ai fait de même avec la RTS, que je ne regarde plus depuis 18 mois.
    Dernièrement, un copain m’a dit: « Ah, bon, tu regardes plus la TSR, même pas Darius? »
    « Surtout pas ce journal de propagande! » lui ai-je répondu.
    Il m’a alors regardé d’une drôle de façon.
    Celle qu’on éprouve pour un être cher dont l’internement psychiatrique qui ne saurait tarder.

  5. Posté par monde-tombé-sur-la-tête le

    Pourquoi ces études ne commencent-elles jamais par le début?
    Nous n’avons jamais demandé, ni voulu, ni accepté, d’être immergés par des peuplades entiers, dont les normes, coutumes, valeurs et habitudes sont dialectiquement opposées aux nôtres, et qui, comme le démontrent 1400 d’histoire et les situations catastrophiques dans les endroits ou ils sont déjà installés, non seulement ne s’intègrent jamais, mais imposent leurs obscurantisme, violence et barbarie à leurs sociétés d’accueil.
    Etant donné le manque du début, sur quelle base sont partis les auteurs de cette étude pour se faire une idée de la façon dont les autochtones supportent ou pas leurs voisins imposés?
    Cette publication sent très fort la manipulation, qui vise, comme presque toute la propagande quotidienne dans nos merdias, à susciter un sentiment de gène chez les lecteurs, pour qu’ils se sentent pas assez accueillants et ouverts, etc.
    Il serait opportun d’initier une contre-enquête à fort publication, qui demanderait aux gens s’ils ont été consultés et ont donné leur accord à ce changement massif de la population de leurs pays, de leur qualité de vie et de l’avenir de leurs enfants- là il risque d’y avoir des résultats intéressants!
    Et suite à cela, il faudrait prendre des mesures juridiques pour poursuivre les dirigeants qui imposent ces catastrophes au peuple censé être souverain.

  6. Posté par Wouly le

    Je ne lis pas/plus le 2 minutes ! C’est juste un torchon de papier. Dommage pour les arbres qui ont été sciés pour faire de la pâte à papier … juste bon aussi à lobotomiser les cerveaux

  7. Posté par Dupond le

    […] Ainsi, 28% des personnes interrogées en Autriche disent ne pas vouloir de voisins musulmans. Ils sont 21% au Royaume-Uni, 19% en Allemagne, 17% en Suisse et 14% en France, et les taux de rejet sont bien moindres si on les interroge sur l’éventualité d’avoir des voisins «homosexuels» ou «d’une couleur de peau différente». […]
    :::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::
    Le sondage fait a Neuilly aura un pourcentage infime ….S’il est fait a Sartrouville : là il explose ( l’enfumage des « experts » et autres journalopes fonctionne aussi bien en Suisse qu’en France ) ……..Allez sur Goolmap et visitez les banlieues (les réseaux socieaux nous informent avec beaucoup plus de fiabilité ….il suffit comme disaient nos vieux « écoutez plusieurs sons de cloches et faire l’analyse »

  8. Posté par Bussy le

    La confusion de ces textes ne peut qu’indiquer clairement que l’intégration des musulmans est un échec complet, et les mondialistes font appel à la méthode Coué pour nous faire croire le contraire !
    D’ailleurs, c’est quoi cette fondation Bertelsmann, une excroissance Kalergi ?

  9. Posté par Frédéric Alexandre Joshua le

    On a un don pour être au coeur des pires corporations globales, aussi. La fondation Bertelsmann, franchement… Le cliché de l’ogre médiatique globalisé sur fonds d’industriels germains louches…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.