Communiqué UDC : Affaire Jean-Luc Addor contre Nicolas Blancho et autres islamophiles radicaux : la justice fait-elle le boulot des islamistes?

addor-jl

Publié le 17 août 2017 par l'UDCVR

Dans une décision attendue et anticipée, le tribunal de district de Sion a rendu un verdict qui ne surprendra malheureusement personne en condamnant Jean-Luc Addor face aux islamophiles.
Notre justice s’est laissée instrumentaliser par les barbus les plus radicaux du pays, exactement comme cela s’est produit dans les pays voisins. C’est un tour de force particulièrement habile puisque, dans son message, Jean-Luc Addor n’avait même pas évoqué un règlement de compte entre musulmans, ni même la question de leur appartenance religieuse. Le problème soulevé, de manière ironique, concernait les  effets indésirables de l’immigration difficile à intégrer et c’est l’accusation – et maintenant le Juge – qui, par un amalgame totalement abusif – soutient que Jean-Luc Addor a parlé de musulmans.
Si Jean-Luc Addor est condamné, ça n’est pas tant pour les quelques mots en cause, mais pour tout un engagement politique contre l’islamisation de la Suisse et de l’Europe. Voilà pourquoi ce jugement est politique. Le but est évident, faire taire toute critique légitime de l’islam et interdire de débattre de son emprise toujours plus néfaste sur notre société, avec la progression de revendications communautaristes.
Fait encore plus choquant, Jean-Luc Addor est condamné plus lourdement que le djihadiste de Troistorrents, par ailleurs ancien candidat sur une liste de gauche, qui était parti faire le djihad en Syrie et qui a même passé par les camps d’entrainement de l’Etat Islamique !
Cela démontre qu’une fois encore la justice valaisanne  a préféré faire de la politique plutôt que du droit et renforce les doutes plus que sérieux quant à son indépendance. Un autre jugement récent a démontré que pour avoir un traitement impartial, un élu UDC a dû saisir, et gagner, devant la plus haute instance judiciaire du pays.
L’UDCVR maintient évidemment et renforce son soutien à Jean-Luc Addor face aux islamistes et à leurs soutiens.
Pour l’UDCVR,
Jérôme Desmeules, (co-) Président
Cyrille Fauchère, (co-) Président

   

10 commentaires

  1. Posté par Jeferson le

    Un petit juge d’un tribunal de district qui se « fait » un Conseiller national, pour la gloriole, en jugeant des intentions et non des faits. C’est lamentable. Espérons que les plus hautes instances judiciaires renverrons ces bouffons à leurs études. De droit. Parce que la gauche ils ne la connaissent que trop bien!
    Jeferson, août 2017

  2. Posté par aldo le

    Les juges adoptent ainsi une posture politique visant à discréditer Monsieur Addor pour les futures élections On n’a pas encore trouvé leur mur des cons à la française, mais ça ne saurait tarder. Plus inquiétant, c’est le risque qu’ils font courir au crédit de la justice et à la stabilité du droit. En effet, on peut s’interroger pour quelles raisons objectives des individus sont incapables de maîtriser l’entièreté de la langue française dans toutes ses nuances et ses subtilités. Une source de droit qu’on ne saurait pourtant méconnaître sans se discréditer. En interprétant unilatéralement les propos de Monsieur Addor et en ignorant les vertus de la culture française, ils créent un précédent de justice à la musicalité toute bolchévique, tant ils sont gauches avec notre culture.

    Plus dangereux sont ces blancs culturels qui voudraient nous imposer que des noirs, ce qui est bien dans l’air de leur temps. Pour éviter les risques d’une telle instabilité du droit, on devra dans le futur se mettre à réfléchir pour les contrer. Désormais il faudra écrire les contrats en se référant exclusivement au Littré 1955, par exemple. Une période plus propice à la stabilité du langage, parce que l’éditions des dictionnaires n’était pas encore à cette époque une affaire commerciale et malheureusement politique. Le tout sous la pression d’une course effrénée à la vente de nouveaux mots, de nouveau concepts politiques et bien entendu de nouveaux dictionnaires… Concepts exclusivement de gauche naturellement, puisqu’il ne peut pas en être autrement chez les bolchéviques. Et lorsqu’ils sont encore adoubés du label progressiste, aucun éclairé ne saurait le leur disputer sans passer, évidemment, pour un vulgaire fasciste.

  3. Posté par Dominique Schwander le

    Honte à la justice valaisanne qui s’est prêtée à une curée contre un adversaire de la gauche politique et de ses satellites soumis de droite.
    Le Valais est en train d’imiter les tristes hauts faits des juges français soumis au pouvoir qui condamnent toujours ceux qui défendent les leurs et donnent raison aux autres qui font la guerre à l’Occident. De plus ils oublient Nice, le Bataclan, Barcelone et tant d’autres. Apaiser, tolérer les intolérants, accueillir nos ennemis et condamner un patriote est de la lâcheté et de la couardise.

  4. Posté par pépé le moko le

    Ah ! quand meme l’ UDC qui soutient un des siens, bravo, on attend maintenant le soutien des Blocher, Freysinger et Parmelin !

  5. Posté par Prof. Prout le

    Il faut rappeler que les votants ont accepté cette loi scélérate 261bis. Même Blocher avait voté oui ! J’avais voté non, évidemment, car j’avais bien compris que cela allait servir à protéger l’immigration massive et les envahisseurs.

  6. Posté par André Marcel le

    Je me joins évidemment à l’UDCVR et je soutiens Jean-Luc ADDOR, sans aucune réserve, dans son combat contre les islamistes. J’ai également une pensée très émue pour les familles touchées par les lâches attentats de la nuit dernière.
    André Marcel George
    Vice Président UDC Int. section Espagne
    L’Ampolla / Catalogne

  7. Posté par toyet le

    bof cela démontre que monsieur Addor est un patriote et que lui ne fera pas de concession avec la gauche comme le gouvernement valaisans du socialiste Darbellay.On compte sur vous monsieur Addor

  8. Posté par UnOurs le

    A la limite, les gauchistes, on sait qui ils sont, ils font ce qu’ils disent, ils n’avancent pas masqués.
    Le pire, c’est la fausse droite, le marais du centre-droit, les mous-du-gl… du cercle de la raison qui feraient assurément une syncope s’ils devaient commenter, par exemple, ce tweet du président Trump:

    https://twitter.com/realDonaldTrump/status/898254409511129088?ref_src=twsrc^tfw&ref_url=http%3A%2F%2Fwww.fdesouche.com%2F876989-attentat-de-barcelone-trump-evoque-lexecution-de-terroristes-musulmans-general-pershing

    Bravo Monsieur Addor, continuez !

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.