Suisse. Primes maladie: vers une nouvelle hausse de 4 à 5%

calculatrice

D'après santésuisse, les primes augmenteront de 4 à 5% l'année prochaine. C'est ce qu'a déclaré Verena Nold, directrice de l'organisation, mercredi au 19h30 de la RTS.

Les coûts de la santé ont augmenté de 4,9% en 2016, selon les chiffres de santésuisse, qui prévoit une nouvelle hausse d'environ 4% cette année. En conséquence, «nous estimons que les primes vont augmenter de 4 à 5% l'année prochaine», a dit Verena Nold.

Source et article complet

13 commentaires

  1. Posté par bonardo le

    J`aimerais simplement obtenir des chiffres en ce qui concerne les réfugiés ,les requérants ,à combien cela revient chaque année ,et là c`est certain les primes seront payables sans problèmes.

  2. Posté par Peter K le

    deux ou trois caisses separées, une reservée aux demandeurs d’asiles, pardon, aux envahisseurs, une aux CH, et EU et limitation pour les hors CH des prestations, soins d’urgence uniquement, mais si l’udc dont la plupart des deputes sont infeodes aux caisses ne se bouge pas, on oublie…

  3. Posté par My Suisse le

    Toujours pas de statistiques concernant les cadeaux si généreusement faits aux invités de la sommaruga……..tout est gratuit sans jamais payer les primes! J’en ras le bol de payer pour cette r……e!

  4. Posté par Hervé le

    La première étape pour stopper la folie de ce système ça serait d’appeler un chat un chat. Ce n’est pas des « coûts de la santé », c’est le financement du système de santé. C’est les rémunérations des intervenants, les marges, les retours sur investissement. Le coût d’une intervention est le même que le médecin touche 5 chf ou 10 chf. Le médicament aura le même effet s’il est vendu à 5 chf ou à 10 chf. Faut arrêter avec cette façade des « coûts » et comprendre une bonne fois pour toute qu’on parle de financement. Ce n’est pas non plus un « doit humain », c’est une commodité. Un « doit humain »… mais limité aux résidents d’un pays. Qu’ils aillent faire valoir ce « droit humain » en Afrique alors, mais sans jamais introduire le concept d’argent. C’est un « droit humain » non? Donc, la question de savoir qui paye ne devrait même pas exister. De plus, prétendre que le soins sont fondamentaux, c’est dire que vous allez être irrévocablement malade. Personne ne peut vivre sans manger, mais on peut vivre sans ne jamais voir un hôpital de l’intérieur. Quand on aura intégré ces deux notions, on pourra parler plus clairement d’un système de santé. Et par pitié, ne me parlez surtout pas de concurrence, un système où le payeur n’a pas l’option de refuser de ne pas acheter/payer n’est concurrentiel nulle part. On est arrivé dans l’absurdité la plus totale où, avec ce qu’on paye en primes et franchise, 75% de la population s’en sortirait mieux en payant chaque facture de sa poche! Et avec la différence, on pourrait même recommencer à s’alimenter correctement au lieu d’acheter toutes ces saloperies peu chères de l’industrie agro-alimentaires qui nous rendent… malades.

  5. Posté par Le Taz le

    Absolument d’accord avec Claude. C’est du racket, cela devient une nouvelle forme d’impôt déguisé en prime d’assurance. Notre beau pays devient un peu plus communiste chaque année. Un employé travaille pourquoi? Pour payer ses impôts communaux, cantonaux et fédéraux, les assurances sociales, puis son assurance maladie, son assurance incendie, son assurance véhicule, sa RC ménage, sa protection juridique, un loyer prohibitif pour son logement, les taxes du véhicule, la vignette, les taxes sur l’essence, la TVA, plus d’autres taxes. Au final il ne lui reste que 20% de ce qu’il gagne pour vivre. Nous sommes donc à 80% dans un système communiste! Cqfd Et tout cela pourquoi? Pour se faire envahir de barbares…

  6. Posté par Christian Hofer le

    Le plus amusant c’est que 9 fois sur 10, nous payons les primes ET les factures. Les franchises sont devenues tellement hautes pour éviter des primes intenables que la simple idée d’aller chez le médecin donne des tournis.

    A contrario, les « requérants d’asile » (dont de nombreux dealers, violeurs, voleurs…) peuvent bénéficier de 100% du suivi médical, au moindre problème, un luxe impensable. Et pendant ce temps, le CF fait semblant de regarder ailleurs.

    Je suis du même avis que Tommy, cela fait longtemps que l’UDC aurait dû exiger les chiffres des coûts de santé concernant l’asile.

  7. Posté par Bilou le

    @ Claude et Tommy, il est vrai que, en tant que payeurs-pigeons de primes maladie, nous devrions être honnêtement et précisément informés des raisons réelles de chaque augmentation. Cela ne sera jamais le cas. A propos… j’accompagnais une amie accidentée au CHUV lundi, je ne vous raconte pas le nombre de tenues exotiques qui déambulent dans le grand hall, avec mention spéciale « Pompon d’or » à une musulmane recouverte intégralement qui tirait par la main sa petite fille d’environ 6-7 ans… attifée comme la mère !

  8. Posté par Fleeps le

    ouais et la prime d’une franchise de 2500 francs qui augmente….double peine pour ceux qui font des efforts…..merci Berset

  9. Posté par S. Dumont le

    Comme chaque année, les assurances maladie augmentent!
    Pourtant Berset, le grand argentier au niveau des assurances sociales à Berne, nous avait dit que:
    Les médicaments génériques allaient faire baisser les coûts de la santé.
    Les soins à domicile aussi.
    Les opérations en ambulatoire également.
    Or, comme d’habitude me direz-vous, c’est tout le contraire qui se passe!!
    Mais ce n’est pas la seule surprise qui nous attend pour 2018 et probablement pas la dernière, puisque la taxe de CO2 va également augmenter en 2018, voir le lien ci-dessous:
    https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/documentation/communiques.msg-id-67501.html

  10. Posté par Peter Bishop le

    Ce qui me fait délirer c’est que tout le monde se plaint et réclame la caisse unique. Sauf que le problème de l’augmentation des primes vient de l’augmentation des coûts et donc une caisse unique n’y changera absolument rien. Au contraire, ce sera pire dans la mesure ou il n’y aura plus moyen de faire jouer la concurrence… Et à côté de ça, personne ne fait quoi que ce soit concernant la vrai raison de l’augmentation des primes : l’augmentation des coûts ! Alors qu’il suffirait que les gens reprennent un peu d’autonomie concernant leur santé, arrête du coup d’aller au médecin toute les trois minutes et ce serait déjà une baisse des coûts énorme ! Bien sûr ce n’est pas tout, il faudrait également renvoyer tout les clandestins et autres immigrés légaux à notre charge + il faudrait s’attaquer sérieusement aux lobbies pharma et médical ! Mais bon, je rêve là, les gens sont beaucoup trop stupide pour comprendre des choses aussi simple……

  11. Posté par Tommy le

    Il serait judicieux qu’on nous communique une fois pour toutes le coût engendré par les réfugiés qui considèrent la Lamal comme un buffet froid auprès duquel il n’y a qu’à se servir…….
    De plus, je trouve que le catalogue des prestations assurées et remboursées devrait être revu en profondeur.
    Par exemple, 100% pour un cancer, d’accord.
    Et seulement 10% pour un rhume et autres bagatelles.

  12. Posté par Nicolas le

    On jette des miettes aux petits poissons afin qu’ils laissent les gros se goinfrer tranquillement, ainsi la comptabilité des caisses reste toujours impénétrable.

  13. Posté par Claude le

    STOP ! C’est de l’arnaque ! On va nous dire, c’est à cause des personnes âgées, des soins palliatifs, etc … Je regarderais TRÈS attentivement aux coûts de la santé lié au SOCIAL. L’immigration massive doit bien avoir un coût.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.