«Nous nous entendons très bien» : Donald Trump satisfait de sa rencontre avec Vladimir Poutine

post_thumb_default

 

«Nous nous entendons très bien et c'est une très bonne chose». Tels ont été les mots de Donald Trump pour qualifier son entrevue avec Vladimir Poutine lors du sommet du G20 à Hambourg. Le président américain a donné une interview à la chaîne américaine CBS news le 12 juillet, au cours de laquelle il est revenu sur sa rencontre avec son homologue russe.

Selon le locataire de la maison Blanche, bien que le président russe et lui poursuivent des objectifs différents, tous deux œuvrent pour la prospérité de leurs pays respectifs, ce qui leur permet de trouver un terrain d'entente.

«Il veut ce qu'il y a de mieux pour la Russie. Moi, je veux ce qu'il y a de mieux pour les Etats-Unis. J'estime que, si nous parvenons à nous mettre d'accord sur des sujets tels que le cessez-le-feu en Syrie, nous pouvons ensemble faire des choses très positives. Même si [Vladimir] Poutine défend les intérêts de la Russie, et moi, ceux des Etats-Unis. C'est comme ça», a déclaré Donald Trump dans son interview.

Selon le président américain, cette première rencontre en tête à tête entre les deux dirigeants en marge du sommet du G20 s'est révélée fructueuse et les a aidés à «s'entendre».

«Les gens disaient : "Oh, ils ne vont pas s'entendre". Et bien ils ont eu tord, nous nous entendons très bien. Nous [les Etats-unis] sommes une grande puissance nucléaire. C'est également le cas pour la Russie. Il n'y aurait aucun sens à ce que nous n'ayons pas de relations».

Il aurait préféré Hillary Clinton qui voulait mettre des éoliennes partout

En revanche, malgré cette entente qu'il semble grandement apprécier, le président américain croit que son homologue russe aurait préféré qu'Hillary Clinton remporte l'élection présidentielle américaine en novembre dernier, car cela aurait affaibli les Etats-Unis.

«À titre d'exemple, si Hillary [Clinton] avait gagné, notre armée aurait été décimée. Notre énergie serait beaucoup plus coûteuse. C'est ce qu'est que Poutine n'aime pas chez moi», a déclaré Trump.

Et d'ajouter : «Dès le premier jour, j'ai voulu montrer que je voulais une armée forte. Et ça, il ne l'aime pas. Depuis le début, j'ai insisté sur le fait que je voulais réduire les prix de l'énergie et que nous [les Etats-Unis] soyons autonomes dans ce domaine. Ça non plus, il ne l'aime pas. Il aurait préféré Hillary [Clinton] qui voulait mettre des éoliennes partout, car alors, le prix de l'énergie augmenterait et la Russie, comme vous le savez, dépend beaucoup de ses exportations d'énergie».

Lire aussi : Rencontre avec Poutine au G20 : un «relatif succès de Donald Trump sur l'establishment américain» ?

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Un commentaire

  1. Posté par SD-Vintage le

    « «Nous nous entendons très bien» : Donald Trump »
    J’attends pour voir. Les intérêts de la Russie et des USA, les USA étant alliés à des pays anti-russes : Europe, Arabie saoudite…
    Pour moi, il n’y aura pas de changement. Il y a le discours officiel des USA, et ce qu’ils font en sous-main dans la réalité, comme entraîner les troupes ukrainiennes, entraîner et armer les rebelles syriens, etc.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.