Journal du 12 juillet 2017 : Sécurité / Fresnes : la prison de la honte ?

post_thumb_default

 

Prison Fresnes

Les titres : Sécurité / Fresnes : la prison de la honte ? – Politique / Les Républicains s’éparpillent – Société / Affaire Grégory : le suicide du juge Lambert ? – Santé / Les robots au secours des déserts médicaux

1) Sécurité / Fresnes : la prison de la honte ?

Crise du logement à Fresnes ! La maison d’arrêt du Val-de-Marne exclusivement réservée aux hommes affiche un taux d’occupation proche des 195 %. Le Conseil d’Etat a décidé d’examiner la situation. Une audience qui pourrait avoir des conséquences sur l’ensemble des prisons françaises.

Promiscuité, insalubrité, rats et punaises, bienvenue à la prison de Fresnes. Le centre pénitentiaire, parmi les plus importants de France, a du souci à se faire. Le Conseil d’Etat a examiné ce mercredi la question de la surpopulation carcérale de l’établissement. Et sur ce point, la prison de Fresnes donne son maximum. Avec un taux d’occupation estimé à plus de 195 %, Fresnes est l’une des prisons les plus surchargées de France. Plus de 50 % des détenus vivent à trois dans des cellules individuelles de 10m2. Et comme si cela ne suffisait pas, ils ont également à cohabiter avec d’autres invités surprises : les rats.

https://www.youtube.com/watch?v=5kt1IAMiD6o

Des rats de 35 cm et des prisonniers qui dorment les uns sur les autres. A Fresnes, c’est décidément pas le Club Med ! Les conditions sont tellement déplorables que des associations de défenses des détenus et le comité européen de prévention de la torture ont décidé de s’emmêler. Ainsi, la plus haute juridiction administrative doit statuer sur un appel de l’OIP, l’Observatoire international des prisons, qui avait été saisi par le tribunal administratif de Melun fin avril.

L’OIP a réclamé des moyens judiciaires supplémentaires pour réduire la surpopulation carcérale. Des moyens dont ne dispose pas l’appareil judiciaire. Seul point sur lequel l’association a obtenu gain de cause : la dératisation de l’établissement dans un délai de 3 mois.

Cependant, si les autorités ne débloquent pas les fonds nécessaires, cela pourrait avoir de graves conséquences sur le fonctionnement carcéral en France.

En effet, de nombreux détenus ont également adressé des requêtes à la Cour européenne des droits de l’Homme. Une procédure qui pourrait déboucher sur un arrêt pilote contre la France, comme ce fut le cas en Pologne et en Italie.

Si cette décision est prise, la France devra repenser sa politique carcérale dans un laps de temps limité et ainsi multiplier les libérations anticipées, les aménagements de peine, et créer davantage de places de prison. Une injonction qui a fonctionné en Italie où le taux de surpopulation est passé de 150 % à 110 %. Mais cela représente tout de même un risque… Celui de voir les “petits délinquants” échapper à la case prison.

2) Politique / Les Républicains s’éparpillent

Les Républicains jouent petit bras. Alors que le parti explose avec la naissance de nouveaux courants et les constructifs à la remorque de la République en Marche, le bureau politique de mardi a fait peine à voir. Il ne reste plus rien, pas même le courage de faire le ménage dans ses propres rangs.

3) Société / Affaire Grégory : le suicide du juge Lambert ?

Il était le premier juge à instruire l’Affaire du petit Grégory ; le juge Lambert a été retrouvé inanimé mardi soir à son domicile, un sac plastique sur la tête. Âgé de 32 ans au début de l’affaire -en 1984-, Jean-Michel Lambert avait été très critiqué sur la conduite des investigations. Sa première s’était transformée en véritable fardeau.

4) Santé / Les robots au secours des déserts médicaux

Un diagnostic en quelques clics ! C’est la nouvelle idée du gouvernement d’Emmanuel Macron. Face au casse-tête des déserts médicaux, le ministre de la Santé, Agnès Buzyn, souhaite développer la télémédecine… Patients et médecins se verront à travers un écran d’ordinateur… Une méthode aussi chaleureuse que sympathique.

5) L’actualité en bref

Jawad Bendaoud ne sera pas jugé pour terrorisme ! Le logeur des terroristes des attentats du 13 novembre va comparaître pour recel de malfaiteurs. Délinquant multirécidiviste et placé en isolation depuis son interpellation, l’individu persiste à clamer son innocence. En janvier, il était déjà passé devant les tribunaux pour trafic de cocaïne. D’autres procédures sont en cours pour des menaces de mort envers des agents de police.

***

Emmanuel Macron fait amende honorable ! Alors que 850 millions d’euros d’économies ont été demandées au ministère de la Défense, le président de la République a reconduit le général Pierre de Villiers d’un an, à son poste de chef d’état-major des armées. Deux missions lui ont été confiées : redonner de nouveaux moyens financiers aux armées pour les cinq années à venir et participer activement à la revue stratégique. Pierre de Villiers, qui avait pourtant atteint la limite d’âge, voit finalement son mandat prolongé jusqu’au 31 juillet 2018.

***

Les migrants mettent le feu en Grèce ! La situation sur l’île de Lesbos est hors de contrôle. Des clandestins se sont attaqués aux forces de l’ordre, provoquant une émeute dans le camp de réfugiés où ils sont près de 14 000 en attente de traitement de leur demande d’asile. Depuis le début de la vague migratoire, la Grèce est en première ligne. Athènes, qui connaît une crise économique sans précédent, n’arrive plus à gérer ces nouvelles arrivées.

***

Le fils de Donald Trump prend les devants. Donald Trump Junior a publié sur Twitter l’intégralité d’une conversation avec un avocat russe qui promettait des informations compromettantes sur Hillary Clinton au moment de la campagne présidentielle aux Etats-Unis. Le président américain a salué la transparence de son fils. Une déclaration qui relance les suspicions de collusion avec Moscou.

Cet article Journal du 12 juillet 2017 : Sécurité / Fresnes : la prison de la honte ? est apparu en premier sur TVLibertés - 1er media de Réinformation de France.

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.