Twitter: Des utilisateurs bloqués par Donald Trump attaquent le président américain en justice

trump twitter

Donald Trump est un utilisateur assidu de Twitter. Et même sur le réseau social, il ne se lasse pas de faire taire ses détracteurs. Des utilisateurs de Twitter ont annoncé mardi avoir intenté une action en justice contre le président américain.

La raison ? L’accès à son compte leur a été interdit, a annoncé Knight First Amendment Institute, une organisation basée à l’université Columbia de New-York.

« Un canal de communication clé »

Les internautes bloqués ne peuvent ni lire les tweets du président ni interagir avec lui. Pour l’organisation, ce blocage viole aussi les droits des autres utilisateurs du réseau social car l’espace de discussion a été purgé de voix discordantes.

S’il possède un compte officiel (@Potus), le président américain utilise surtout son compte personnel, « un canal de communication clé entre le président et le public », poursuit Knight First Amendment Institute dans un communiqué.

Ils « enfreignent le premier amendement »

Elle estime que Donald Trump et son service de communication « enfreignent le premier amendement » de la Constitution américaine « en bloquant l’accès d’utilisateurs au compte Twitter parce qu’ils ont critiqué le président ou sa politique ».

La Maison Blanche utilise ce compte personnel « pour faire des annonces officielles, défendre les décisions et les actions officielles du président, rendre compte des rencontres avec des dirigeants étrangers et promouvoir les positions du gouvernement ».

Source et article complet

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.