L’extrême gauche suisse très active dans les manif anti G-20

DETw4eVWsAIfRap

Plus de 200 extrémistes de gauche helvétiques se sont rendus à Hambourg.

De nombreux Suisses se sont rendus au sommet du G20, et ils n’ont de toute évidence pas fait partie des plus sages.

Les Jeunes Révolutionnaires de Zurich se sont affichés sur les réseaux sociaux en plein affrontement, à côté de voitures en feu. C’est le groupement d’extrême gauche «Revolutionäre Aufbau Schweiz» (RAS) qui a lancé il y a quelques semaines un appel national à «attaquer le sommet du G20.» Le RAS a organisé un train spécial reliant Bâle à Hambourg, dans lequel sont montées quelque 200 personnes. Les Allemands ont débarqué 33 d’entre eux à la frontière, fichés comme étant membres du groupe de casseurs «Black Block».

Source et article complet

5 commentaires

  1. Posté par Jiff le

    « Et le danger pour l’Europe c’est l’extrême droite… »

    Mouahaha, si c’était une vraie extrême-droite à l’ancienne, certainement, mais sûrement pas celles-ci, quelque soit le pays.
    C’est au contraire l’ensemble de la gauche, extrêmes inclus, qui est un immense danger pour la démocratie et la souveraineté des pays, car se sont eux qui ont créé la situation d’immigration actuelle et qui en redemandent (enfin, tant qu’ils ne sont pas directement confrontés à la réalité), c’est elle également qui veut restreindre vos libertés pour « votre bien », et vous rééduquer si vous ne pensez pas comme il le faut in fine.

    D’ailleurs, avez-vous compté le nombre d’arrestations au G20 ?
    Il n’y en a pas eu des masses, et pour quelle(s) raison(s) à votre avis ?
    Voilà, comme ça au moins vous vous poserez deux bonnes questions.

    Arrêtez lecture & visionnage au premier degré, prenez de l’altitude (beaucoup) pour avoir un panorama sensiblement plus large, pétez un p’tit coup (ça détend et ça évite d’être tout rouge ;-p), et regardez attentivement les choses sous toutes les coutures et sans passion; vous verrez que ce que l’on vous présente est très loin d’être conforme aux apparences.

  2. Posté par Claude le

    @Fanfouet
    Entièrement d’accord avec vous, il faut couper toutes les subventions, aides de quelque nature que se soit dont profitent tous ces casseurs  »Black Block ». Concernant ceux de la Reitschule, il faudra attendre un gouvernement de droite à la Ville de Berne … La gôche molachonne est COMPLICE et distribue largement NOS impôts.

  3. Posté par LeTaz le

    Et le danger pour l’Europe c’est l’extrême droite… Ces idiots utiles de l’extrême gauche qui ne comprennent même pas qu’ils sont manipulés par la mafia mondialiste sont un véritable fléau. Ce sont le même genre de dégénérés que Lénine, Trotski et Yagoda ont utilisés pour massacrer des millions de russes innocents.

  4. Posté par Stocco le

    « Freedom is slavery » peut-on lire sur une banderole de l’extrême gauche. Mais bien sûr. Le blanc est le noir. Le vrai est le faux. La débilité profonde de leur slogan signe leur pathologie mentale.

  5. Posté par Fanfouet le

    Comme par hasard, les casseurs suisses (ou du moins habitant en Suisse…) proviennent du RAS comme cité dans l’article, mais aussi de ces hauts lieux de la culture que sont l’Usine de Genève et la Reitschule. Tiens: si on coupait toute aide (AI, aide sociale, chômage, etc.) à tout ces petits cons une fois identifiés, contorsionnistes remarquables qui arrivent simultanément à quémander des aides officielles mais aussi à vomir sur l’Etat…

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.