L’Italie ferme ses portes du Sud … et ouvre celles d’Hannibal

you-shall-not-pass-petit

Alors que nous pensions qu’enfin le gouvernement italien avait compris que le sauvetage industriel des bateaux de migrants était mortel pour l’Europe… il nous faut déchanter, il s’agissait d’un faux espoir.

En effet, il n’en est rien, l’invasion de l’Europe par les migrants arrivant en Italie va continuer. La nouvelle folie consiste juste à acheminer les bateaux de sauvetage des migrants vers les ports du Nord, de préférence vers Trieste, ainsi l’invasion migratoire n’aura plus à traverser toute l’Italie. Les envahisseurs africains seront plus proches de leurs destinations finales, c’est à-dire la Suisse, l’Allemagne, la Belgique... Renzi demande également à l’Espagne et à la France d’ouvrir leurs ports.

C’est une nouvelle qui devrait secouer les Européens, mais les autochtones sont dans un tel état de torpeur qu’ils ne réagiraient même pas si l’Etat islamique débarquait, tous drapeaux déployés. La Ligue du Nord, l’Autriche, la Slovénie sont très, très énervées par ce projet, vu la proximité de leurs frontières et ce que cela  signifie du point de vue sécuritaire, sanitaire, etc.

L’Autriche qui n’a accepté qu’une cinquantaine de migrants depuis 2 ans, elle a envoyé 750 soldats et des blindés aux frontières concernées. Nous devinons ce qui pend au nez de la Suisse, avec Simonetta aux commandes...
Les journalistes n’arrêtent pas de dire à la population que les demandes d’asile n’ont jamais été aussi basses depuis des années ! Qui peut croire à ces balivernes ? 
Est-ce que les migrants ne s’enregistrent même plus dans les centres ad hoc ? 
De toute manière, ils détruisent leurs papiers d’identité avant de s’enregistrer. Non enregistrés, ils sont juste doublement illégaux.

À l’heure actuelle, la seule question importante qui peut encore se poser est la suivante : est-ce que la civilisation européenne est capable de s’organiser pour stopper cette invasion puis la repousser ?
 Si la réponse est négative, nous, les Européens, allons tous couler à plus ou moins brève échéance.

Cenator

*************

Face à l'afflux de migrants, l'Italie menace de fermer ses ports  

Par Jean-Jacques Mevel, publié le 02/07/2017

Rome réclame l'aide urgente de ses voisins européens et les appelle à ouvrir leurs ports aux bateaux secourant les migrants. Les ministres de l'Intérieur français, allemand et italien se sont réunis dimanche soir à Paris pour discuter d'une «approche coordonnée».

L'Italie a vu déferler une vague de 10.000 migrants africains en 48 heures la semaine dernière et elle en a assez d'attendre un partage du fardeau. La France, l'Espagne et aussi l'Allemagne vont devoir calmer sa colère après un vrai coup de semonce: Rome pourrait interdire les côtes italiennes à une partie des irréguliers, obligeant les voisins méditerranéens à les accueillir directement pour la première fois.

La menace, formulée en coulisse mais pas confirmée par le gouvernement Gentiloni, suffit à déclencher un branle-bas diplomatique. Il débute dimanche à Paris, avec un rendez-vous d'urgence des trois ministres de l'Intérieur français, allemand et italien. Jeudi, les mêmes tenteront une fois encore de trouver avec leurs 25  collègues de l'UE une issue au dilemme qui hante la crise migratoire: comment aider les pays de première ligne, comme l'Italie et la Grèce, sans les soulager d'au moins une partie des irréguliers ? La discussion se prolongera sans doute au sommet du G20, vendredi à Hambourg.

Les Africains débarqués au sud de l'Italie sont avant tout des migrants «économiques». Ils sont voués à l'expulsion à terme, à la différence des bénéficiaires du droit d'asile comme les réfugiés de guerre syriens. Mais ni Marseille ni Barcelone ne seraient enthousiastes à les recevoir même provisoirement, comme le font aujourd'hui les ports de Sicile et de Calabre. D'autant que les chiffres explosent: l'Italie en a déjà accueilli plus de 80.000 cette année, un tiers de plus qu'au premier semestre 2016.

Marseille sollicitée?

La majorité des nouveaux arrivants sont recueillis en mer, non loin des côtes libyennes, par les bâtiments militaires et civils de deux opérations de sauvetage de l'UE, «Sophia» et «Triton». Le mandat est clair et Rome ne le conteste pas: ces migrants continueront d'être débarqués sur le sol italien. Le cas des bateaux affrétés par les ONG françaises, espagnoles ou allemandes est plus ambigu. De plus en plus nombreux, ils peuvent recueillir jusqu'à la moitié des irréguliers. Ils sont aussi plus difficiles à contrôler. La diplomatie italienne soutient que le pays de pavillon devrait être le pays de débarquement des migrants. Comprendre: la France, l'Espagne voire la République fédérale…

«On ne peut pas prendre toute la misère du monde, mais chacun doit prendre sa part. C'est bien de cela qu'il s'agit»

Emmanuel Macron, la semaine dernière à Berlin

Le sujet sera discuté cette semaine par Paolo Gentiloni et Jean-Claude Juncker, le patron de la Commission. À ses yeux, l'Italie et la Grèce «ne peuvent plus être laissées seules en première ligne». Bruxelles légitime l'inquiétude de l'Italie, mobilise de nouveaux financements et se prépare, le cas échéant, à modifier les règles de débarquement pour les ONG. La France et l'Espagne font la moue. Le président Macron, pourtant, fait une ouverture: «On ne peut pas prendre toute la misère du monde, mais chacun doit prendre sa part. C'est bien de cela qu'il s'agit», disait-il la semaine dernière à Berlin, empruntant une formule chère à Michel Rocard.

Pression politique

En cas d'échec, il y a peu de risques que l'Italie interdise finalement l'entrée des pavillons étrangers dans ses ports, veut croire Bruxelles. Rome force l'admiration pour la tâche accomplie depuis trois ans, avec l'accueil de 500.000  migrants et réfugiés. Un geste de mauvaise humeur pourrait tout gâcher, déchirer profondément l'UE et infliger un spectacle encore plus désolant en Méditerranée.

Dans la Botte pourtant, la pression politique n'est pas près de se relâcher, avec en vue des élections générales au plus tard au printemps 2018. Le Parti démocratique de Matteo Renzi, au pouvoir, se sent chaque jour plus vulnérable sur le dossier brûlant de l'immigration. Silvio Berlusconi et l'inclassable Beppe Grillo multiplient les attaques. Alors que les offensives électorales du populisme et de l'extrême droite viennent de se briser en Autriche, aux Pays-Bas et en France, l'Italie craint au contraire d'être deux fois perdante. Elle attend un geste politique de ses voisins. «Macron, au secours! Les populistes reviennent…», titrait il y a quelques jours La Stampa, le grand quotidien du Nord.

Source : Le Figaro

Rappel : https://lesobservateurs.ch/2017/06/29/immigration-de-masse-litalie-menace-de-fermer-ses-ports/ (autre article)

13 commentaires

  1. Posté par flashlook le

    la stratégie non avouée «  » envahir toute l europe «  » » par des vagues de véritables  » tsunamis  » de migrants , dont le but est d’ arriver a l étouffer en déstabilisant tous les systèmes sociaux dans tous les pays de l’UE
    l europe est une terre d accueil et bien on va vous en envoyer des centaines de milliers de migrants des pays africains pour voir jusqu ‘ou ira le curseur du point critique d acceptation des pays accueillants les caisses des états de l UE vont être impactées trés sérieusement dans tous les domaines , et générateurs de conflits tres graves entre les pays c est une menace de déstabilisation de l ordre mondial mais a qui cela profitera t il ,?

  2. Posté par lucie le

    Y’a pas photo! Ces migrations font bien partie du calendrier du N.O.M. Kalergi approuve par la plupart des gouvernements europeens : le fait de faire entrer de nombreux étrangers sur le territoire européen permets ainsi de créer de nouveaux problèmes et de contribuer à la division des populations. En extrapolant légèrement on peut en déduire la volonte de créer une guerre civile. Pour ce faire on incite donc des gens à migrer en leur vendant du rêve et en les rémunérant seulement la réalité est bien loin de ce qu’on leur a vendu. Reste a attendre de voir si les populations europeennes seront protegees ou pas.

  3. Posté par Elsaesser le

    J aimerais trouver un pays qui m accueille sans papier, me donne un apprtement, de l argent de poche, un smartphone, me permette de voyager gratuiment dans les bus et les trains. Car avec l arrivee de millions de mahometans belliqueux, ma vie est menacee. Ou trouver un pays aussi con que l italie, la france et l allemagne ?

  4. Posté par miranda le

    Suite à mon propos, (coupé par ordinateur) les immigrations invasions qui nous attendent, l’inertie des populations endoctrinées par le politiquement correct, tout cela ne doit pas nous faire oublier que nous, personnes conscientes, devons travailler plus que jamais à faire passer de l’info autour de nous.

    Ce qui marche le mieux avec les INNOMBRABLES BOBOS qui nous entourent est de leur mettre sous le nez LE PLAN KALERGI. Et j’ai vu la panique, l’angoisse, la déprime sur leur visage. Et surtout la deception d’avoir été trahi par les dirigeants de leur pays.

    Donc, imprimez, imprimez, imprimez CE PLAN KALERGI et mettez le soit dans leur boite, soit dans les mains. Et leur dire d’aller voir une vidéo de Mr Pierre Hillard et Piero San Gorgio qui s’intitule  » comprendre le mondialisme et y survivre  » sur You Tube. Ca les réveille.
    Bon courage à tous

  5. Posté par miranda le

    L’Europe ne souhaite pas entendre la voix des citoyens conscients des drames qu’engendrera cette migration massive continuelle.

    Parce qu’elle a réussi à apprendre à l à ses peuples la soumission au discours du politiquement correct. Cela s’est fait sur plus d’une vingtaine d’années que ce programme « d’endoctrinement » a été mis en marche. Sa réussite est là, puisqu »une majorité de gens sont incapables de réaction.

    Ainsi les masses européennes bien éduquées au multiculturalisme et au politiquement correct sont prêtes « à accueillir ceux qui vont modifier considérablement leur vie, d’un point de vue économique et civilisationnel.
    Nous assisterons au multi-communautarisme. Les villes seront des patchworks communautaristes, le vivre ensemble sera une illusion, car chaque communauté cherchera à se regrouper et à vivre dans l’entre-soi.

  6. Posté par Mady le

    Oui, oui et encore une fois oui, il ne reste qu’une seule solution. L’armée Suisse aux frontières pour que cette invasion incessante arrête enfin et que nous retrouvions une vie normale sans se soucier tout le temps en voyant tout ce qui se passe. Politiciens de tout bord ouvrez enfin vos yeux et arrêtez de mettre la tête dans le sable. Protégez-nous et notre pays.

  7. Posté par colt seavers le

    j habite en Belgique l année passée mon pays dirigé par Charles Michel en a accueilli 57 000 milles des faux réfugiés , il y a plus d un millions de Marocains en Belgique …pourtant il n y a pas la guerre au Maroc…?

  8. Posté par LeTaz le

    Renzi, voilà un beau spécimen de mafieux mondialiste bilderberg et compagnie, le digne successeur de Monti!!! Cela démontre encore une fois que cette invasion est voulue, planifiée, organisée et que ceux qui font cela veulent nous nuire. Il y en a marre de cette mafia mondialiste, internationaliste, cosmopolite qui fout le bordel!!!

    Guy, il est grand temps d’agir, il faut mettre l’armée aux frontières de toute urgence et on s’en fout de la collégialité!

    Quant aux moutons, réveillez-vous!!!! Seule l’UDC protège l’indépendance de la Suisse, les PLR et les démocrates chrétiens sont infestés de mondialistes, votez pour eux c’est favoriser l’invasion barbare! On en est là!!!

  9. Posté par Jean-Francois Morf le

    Il n’y a pratiquement que des jeunes soldats d’Allah: il faut être fou pour ne pas voir qu’il s’agit d’une conquête déguisée…

  10. Posté par Claude le

    Faudra-t-il envoyer des canonnières en Méditerranée ? Tous les gouvernements européens de gôche sont des vendus ! M. Parmelin : Il serait grand temps de se réveiller au CF et faire des contrôles strictes à nos frontières ? Est-ce trop vous demander ? Ou le peuple suisse va se mobiliser pour créer des milices !

  11. Posté par S. Dumont le

    Même si les demandeurs d’asile ont baissé en 2016, le total de ses dernières années fait froid dans le dos, sans compter ceux qui ne font plus partie des statistiques parce qu’ils sont à l’AI et peut-être même à l’AVS!!!
    Effectivement, les partis populistes ont tous été chassés du pouvoir en Europe pour laisser la place à une gauche laxiste et généreuse!!
    Les mesures prises par l’UE pour contrôler les frontières extérieures sont à la hauteur des politiques, c’est-à-dire incompétents et inefficaces!!
    L’Italie est débordée…
    La Grèce et ses îles également!!
    Le Moyen-Orient se déverse sur l’Europe et maintenant c’est toute l’Afrique avec un nombre d’illégaux difficilement chiffrable amenant avec eux une plus grande insécurité, un trafic de drogue, un trafic d’êtres humains, de la prostitution de mineures, etc….
    En plus, les africains ont bien compris que notre générosité et notre laxisme feront qu’un jour ils deviendront des légaux et que toute leur progéniture pourra venir s’installer en Suisse comme en Europe….
    Schengen est une passoire…. et maintenant l’Afrique avec des Chefs d’état qui laissent partir leur population!!!
    Maintenant qu’ils sont là, ils resteront, c’est donc foutu pour nous!!!

  12. Posté par Son Altesse le

    « Gouverner c’est prévoir ! » : L’armée suisse devrait être déployée aux frontières, et ceci de manière massive ! Protéger les frontières et combattre une invasion est le rôle premier d’une armée nationale.

  13. Posté par JeanDa le

    sommaruga DEHORS !!! @#$@%#!!!!

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.