Directive UE sur les armes : mise en œuvre pragmatique ou capitulation ?

Jean-Luc Addor
Avocat, député, vice-président de l’UDCVR
Armes_MonopolePourLesCriminelsAffiche

Communiqué de presse

Berne, le 16 juin 2017

 

Directive UE sur les armes : mise en œuvre pragmatique ou capitulation ?

 

Mise en œuvre pragmatique, usage de la marge de manœuvre existante… C’est par ces mots que le Conseil fédéral a communiqué aujourd’hui, dans le même sens qu’il l’a fait récemment en réponse à diverses interventions parlementaires, sa position face à la nouvelle directive de l’UE sur les armes. Nous avons ainsi la confirmation formelle qu’en dépit des réactions de multiples organisations qui défendent nos droits et nos libertés (proTELL, FST, ASIN, etc.), le Conseil fédéral a capitulé devant l’UE. Rappelons que sous prétexte de lutter contre l’acquisition d’armes à des fins terroristes et criminelles, celle-ci prétend nous imposer des restrictions qui, sans aucun effet ni dans la lutte contre les abus ni en termes de sécurité publique, vont frapper uniquement des dizaines de milliers de citoyens honnêtes détenteurs d’armes déclarées.

Armes_Jeune_fille_Stand

 

Avec l’interdiction de certains types d’armes, la limitation des capacités des magasins, l’enregistrement de toutes les armes,  la limitation des acquisitions, le renforcement des contrôles, la restriction de la dévolution successorale et le marquage des armes ou encore l’obligation de faire partie de sociétés de tir, la directive de l’UE constitue clairement une atteinte à la liberté et à la souveraineté de la Suisse. Cette directive, élaborée par une Union européenne en proie à une vague d’attentats terroristes commis pour la plupart avec des armes blanches, des explosifs ou encore des véhicules-béliers ainsi que des armes acquises sur le marché noir, est une insulte à la tradition du tir, de la chasse, de la collection ou encore de la détention légale d’armes en Suisse. C’est aussi un coup supplémentaire contre notre tradition du citoyen-soldat et contre notre Armée de milice ; car la pseudo-exception suisse négociée par Mme Sommaruga pour les armes d’ordonnance n’est qu’une forme d’enfumage. En pénalisant les détenteurs d’armes légales en Suisse, cette directive manque clairement sa cible, à savoir le terrorisme islamiste en Europe.

Armes_Femme_Armurier

Le souci de sécurité de l’UE est légitime, mais nous rappelons que la  Suisse a déjà durci le droit sur les armes en 2008 et en 2015, en application de l’accord de Schengen. Nous l’avons fait d’une manière considérable et en tout cas suffisante pour garantir la sécurité publique sans sacrifier les droits et les libertés des citoyens honnêtes.

 

Avec proTELL et toutes les organisations concernées, j’entends m’engager dès aujourd’hui, puis dans la procédure de consultation, ainsi qu’au Parlement et enfin devant le peuple en dernier ressort, contre ce nouveau durcissement inefficace et liberticide de notre droit sur les armes et surtout, d’une manière générale, pour nos droits et nos libertés.

Jean-Luc Addor

Conseiller national

Vice-président de proTELL

9 commentaires

  1. Posté par leone le

    Il faut être le dernier des naïfs ou des idiots pour croire que les 1-2 millions d’armes clandestines possédées par des privés de ce pays vont tout-à-coup être enregistrées. Et 1-2 millions est certainement en-dessous de la réalité.

  2. Posté par blum le

    Monsieur, plus d’une fois, jai eu l’occasion de dire, sur le site des observateurs, combien j’enviais
    votre coutume helvète de service militaire pour tous les citoyens, avec permission d’emporter chez soi, son arme.
    Vous évoquez ici, une directive stupide (une de plus) de l’UE, concernant la limitation du port d’armes, en vue de lutter contre le terrorisme.
    En quoi la Suisse, qui n’est pas dans l’UE, est-elle concernée par cette extravagante
    décision?
    Je ne sais à combien de reprises j’ai suggéré, fermement, aux hommes politiques que j’ai interrogés, lors des bistros politiques ( et aussi sur les marchés, lors des Présidentielles, suivies des législatives) d’aller prendre les armes là où elles se trouvaient: dans les cités; puis d’en armer nos policiers dont l’équipement disparate fait peine à voir.
    Vous ne recueillez que demi-sourires, moues mméprisantes: pas question de s’en prendre aux djihadistes que l’on héberge!
    La terreur de paraître RACISTE, vu que la plupart des terroristes sont maghrébins ou africains
    sub-sahariens, fait prendre aux décideurs, les résolutions les plus idiotes , absurdes qui choquent les personnes encore saines d’esprit.

  3. Posté par Palador le

    Une chose que l’on a pas abordé, mais qui pourrait très bien arrivé: Le scénario d’une attaque terroriste armés en pleine nuit dans un village n’est plus à exclure.
    Bien sûr, certains diront que dans les campagnes tout le monde est armé vu qu’ils pratiquent tous la chasse,donc peu de risques de ce coté là. J’ai comme un doute. Face à des kalachnikovs dernier cri et leurs chargeurs à 30 cartouches, j’ai du mal à imaginer une grande résistance avec des fusils de chasse, ou des vieux mousquetons, bientôt tous équipés de chargeurs (selon la nouvelle loi) de seulement 10 à 12 cartouches, et il va sans dire que les assaillants disposeraient aussi de grenades comme au Bataclan. Bien entendu ces armes même si elles ne font pas le poids, permettraient de ralentir les terroristes en attendant les secours et les forces armées. Mais combien de temps prendrait un escadron militaire pour arriver rapidement sur les lieux ? Grande question…

  4. Posté par LAMBERT le

    Addor j’adore ! Allez au combat avec vos arguments qui sont vos armes. ProTell à la charge !

  5. Posté par Peter K le

    Ne vous faites pas d’illusions, l’oligarchie agit partout en Europe afin de desarmer
    les « de souche » , afin qu’ils ne puissent se revolter contre eux, contre les collabos et les envahisseurs qui vont deferler de plus en plus nombreux! Armez vous, stockez des munitions, et bien sur resistez! Envoyer les au diable avec leurs directives, et sortez les fas lors des manifs, la peur doit changer de camp!

  6. Posté par Jean-Marc le

    Constitution fédérale Art. 23 Liberté d’association
    3 Nul ne peut être contraint d’adhérer à une association ou d’y appartenir.
    Il n’y a pas violation de la constitution, si on m’oblige d’appartenir à une société de tir ?!?

  7. Posté par UnOurs le

    Si la junte fédérale commence à établir des lois rétroactives, alors il sera difficile à l’oligarchie fédérale de continuer à nous faire croire que nous sommes toujours en démocratie.

  8. Posté par matt le

    est-ce que la loi s’appliquera sur les armes déjà acquise? Ou faut-il s’attendre à un stockage massif de la population avant le passage de la loi

  9. Posté par UnOurs le

    Merci de votre vigilance, Monsieur Addor.
    Peut-être maintenant un petit « coup de pression » sur Monsieur Parmelin ?

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.