7 commentaires

  1. Posté par LAMBERT le

    Je suis suissesse par mon père et française par ma mère. Mon père ne m’a transmis que quelques bribes à savoir quelques anecdotes qui lui ont échappé un jour ou l’autre. L’héritage suisse j’ai dû le chercher par moi-même et je l’ai trouvé seulement en partie avec la généalogie. Défaut de transmission de la part d’un mauvais père. J’ai étudié par moi-même l’histoire de la Suisse puisque mon sang est à moitié suisse. Aucune transmission non plus par ma mère qui faisait pourtant des recherches dans son coin sur sa famille mais ne communiquait pas sur ses trouvailles. Ce n’est pas l’école qui peut transmettre l’histoire familiale. Elle est et doit être chargée de transmettre l’Histoire avec un grand H mais moi je n’aimais pas l’Histoire à l’école ni la géographie d’ailleurs … Mais avec le temps force est de reconnaître que je m’y suis mise et hier, par exemple, j’étais en compagnie des Celtes pour mon plus grand bonheur. Merci dieu LUGH pour ton aide. Une habitante de LUGDUNUM = citadelle de LUGH ne te remerciera jamais assez. LUGANO (Tessin) devrait en faire autant ! LUGH est associé à MERCURE/HERMÈS . Son jour est le MERCREDI mais aujourd’hui nous sommes SAMEDI et c’est SATURNE qui préside. Lisez et lisez encore mais pas que des romans ou des BD ça c’est réservé au divertissement et ça doit passer après l’étude plaisir d’apprendre !

  2. Posté par Anne Lauwaert le

    Et pourtant il y a une réaction prouvée, par exemple, par le succès des livres de Zemmour ou par ces parents qui retirent leurs enfants de l’école publique http://resistancerepublicaine.eu/2017/05/22/nous-avons-retire-nos-3-enfants-de-lecole-publique-a-present-cest-lecole-a-la-maison/? Ou le renouveau des traditionalistes catholiques que je vois moins comme un retour de foi que comme manifestation identitaire ou la critique de l’UE qui n’est pas cette Union Européenne que nous avons voulue et en laquelle nous avons cru (nous_= ma génération dans les années 60…) Ce qui m’étonne c’est le peu de retentissement qu’a eu l’analyse du prof Segatori des « abus sexuels sur mineur » subis par Macron à 15 ans http://ripostelaique.com/attali-se-vante-davoir-fabrique-le-parfait-macron.html – Est-ce un élément qui va ressortir et peser d’ici quelque temps ? Sommes-nous à un moment de charnière, à un basculement qui quitte l’homme déraciné pour retourner aux racines ? Cela de la part des autochtones à l’écart des allochtones et probablement contre ces allochtones qui justement eux, sont un élément de déstabilisation des racines européennes et donc peuvent devenir un catalysateur du retour aux racines comme défense contre ces allochtones déstabilisateurs… Si c’est un besoin naturel ce sera un mouvement généralisé parmi les autochtones et les idéologies de quelques ministres n’y feront rien. En ce sens la génération Macron & Co, ( je pense au genre présentateurs télé qui arborent un sourire condescendant face à un Zemmour très concret ) est-elle l’apogée-point de bascule ?

  3. Posté par miranda le

    @ ANGE PUR
    Vous avez raison, elle n’a pas parlé de l’immigration et de la modification que cela entraîne dans la transmission .Oui, en effet, comment peut-ont présenter les gaulois à un jeune Africain ou un jeune Arabe?

    on peut certainement leur dire : vos parents ont décidé de vous faire naître sur cette terre de France. Ils ont donc la charge de vous parler de leur histoire, de leurs racines. Ainsi vous saurez qu’une part de vous vient de cette histoire. N’hésitez pas à solliciter vos parents, à les faire parler du pays, parce que d’une part ils en auront besoin, mais vous aussi aurez besoin de les savoir « bien dans leurs racines » et vous serez donc bien dans les vôtres.

    Et comme vous êtes censés rester sur le sol français, il est normal que vous ayez le droit de savoir comment s’est constitué ce pays et vous prendrez dans cette histoire ce qui est bon pour vous, ce qui vous donnera de l’enthousiasme, de la curiosité, un certain enrichissement.

    Ce que prendra de bon Mammadou sera sans doute différent de ce que prendra Rachid. Ce que prendra Claudine sera différent de ce que prendra Sonia. L’essentiel est de capitaliser ce qui vous fera avancer dans la vie. De vous constituer « votre roman historique à vous » sans trop trahir les réalités malgré tout.

    Si nous vous apprenons l’histoire des Gaulois, cela ne veut pas dire qu’on les revendique comme les ancêtres de tous les français, mais comment ils ont contribué à la construction de ce pays dans lequel vous vivez. Donc quel est leur apport civilisationnel.

    ON POURRAIT AINSI AIDER LES ENFANTS A COMPRENDRE LA CONSTRUCTION D’UNE NATION, D’HIER A AUJOURD’HUI, SANS EN FAIRE DES « EGARES DE L’IMMIGRATION ».

    De même que parler des rois de France, ne veut pas dire ROI DE TOUS LES FRANCAIS. Mais quel est le ROLE D’UN ROI, comment il contribue à faire avancer une nation, comment il la modernise, comment ils s’intéresse à ces sujets. Il fait ce qu’ont fait tous les rois du monde pour CONSTRUIRE UNE NATION. Les rois du monde présentent dans leur rôle énormément de similitudes. Et c’est en cela que le jeune immigrant pourra comprendre .l’importance d’un ROI, mais de tous les rois dans la construction d’une nation.

    ON PEUT UNIVERSALISER L’HISTOIRE DE FRANCE, ON PEUT L’HUMANISER.

    Mais il y a des limites à cette immigration. Si on l’intensifie, elle ne sera plus bénéfique pour l’immigré et le français d’origine ou le français d’adoption ou de coeur. NOUS SERONS TOUS DES EGARES.

  4. Posté par JOUFFLU le

    C’est exactement la thèse qu’a exposé François Xavier Bellamy dans son ouvrage : « Les Déshérités ou l’urgence de transmettre » publié en 2014.

  5. Posté par AngePur le

    J’adorerais que cette femme ait raison ! Malheureusement, elle est complètement à côté de la plaque. Elle ne parle pas une seconde du phénomène numéro 1 de ces 70 dernières années d’après-guerre qu’est l’immigration/invasion et/ou le Grand Remplacement. Il en découle que son constat est sans objet, voire faux, et ses prédictions (retour en arrière, notamment en matière de matières enseignées – Nos ancêtres les gaulois à des classes d’Africains lol) grotesquement optimistes. Pour conclure, copié-collé d’un commentaire sous la vidéo youtube : Il n’y a pas de « résistance des peuples  » : dans tout l’Occident, il y a un clivage 50/50-dans le meilleur des cas, en France c’est 65/35- entre progressistes et identitaires  (pour faire court). Au mieux, il y aura une guerre civile, au pire, le « syndrome de la grenouille-ou du homard- dans l’eau portée à ébullition « , scénario le plus probable.

  6. Posté par Bussy le

    Brillante et tellement pleine de bon sens…. et à mille lieux des vielles badernes du politiquement correct couvertes de toiles d’araignées et puant la putréfaction !

  7. Posté par miranda le

    QUAND JE PENSE QUE DES PSYCHANALYSTES ONT OSE DEMANDE AUX FRANCAIS DE VOTER MR MACRON qui lui est un pur produit de ce système PROGRESSISTE.

    Alors que les psychanalystes savent qu’un individu ne peut pas être « une armoire vide ».Et Ils n’arrêtent pourtant pas d’en « restaurer des armoires vides ».

    La république a su nous dépouiller, car elle ne nous a pas enseigné notre histoire de façon à ce que nous soyons conscients de ce qu’elle représente :
    .
    Par exemple, que veut dire « une forteresse de VAUBAN ». On nous en parlait comme d’un amas solide de matériaux, un bâti massif d’une géométrie défensive « presque parfaite »entourant une ville pour sa protection. Mais dans l’idée du ROI et de MR VAUBAN c’était préserver quoi :
    UN TERRITOIRE et dans ce territoire UN PEUPLE d’une région avec des traditions, des richesses matérielles et culturelles,

    LA FORTERESSE DE VAUBAN PRESERVAIT DONC LE PEUPLE :
    1) de la souffrance, car à cette époque cela voulait dire « être maltraîtée par l’ennemi.
    2) être envahi par l’ennemi c’était éventuellement être tué ou chassé
    3) ou en restant vivant, c’était perdre tous ses repères, ses attachements à des lieux et des êtres
    4) c’était le risque de perdre son identité régionale et linguistique
    5) c’était le risque que l’âme du lieu que chacun porte en soi disparaisse à jamais

    Nous gardons presque dans notre tête qu’une forteresse de VAUBAN est un lieu ARCHITECTURAL MASSIF DE DEFENSE, sans approfondir le pourquoi de cette défense.Sans imaginer ce qu’il a fallu d’ACHARNEMENT pour que l’identité et les richesses d’une région soient sauvées et qu’elle perdurent.

    ON NE M’A PAS ENSEIGNE L’HISTOIRE DE MON PAYS COMME CELA.

    Cet enseignement sans profondeur a fait de nous des handicapés de la transmission.
    Alors quand il s’agit aussi de l’histoire d’une famille, que de dégats. Car beaucoup de familles n’ont pas su transmettre aussi leur histoire. Bien sûr pour des raisons que l’on ne doit pas juger, car l’être humain dans sa fragilité et parfois à cause de souffrances subies dans son histoire n’est plus « apte psychologiquement » à la faire vivre.

    ET LES PAYS ARABES QUI ONT ETE INFLUENCES PAR LE PROGRESSISME?

    Les Egyptiens pourraient dire qu’ils souffrent aussi d’un vide. Quand l’Egypte se réunissait autour de la posésie chantée d’OUM KALSOUM, ce pays montrait son âme. Aujourd’hui qu’est devenue l’Egypte ? Et pourquoi, ce progressisme quand il s’est éteint a-t-il laissé lentement mais sûrement la place à un ISLAM associé à des dictatures?

    Et pourquoi au retour de missions de travail en Arabie Saoudite, les travailleurs égyptiens ont imposé à leur famille l’ISLAM SALAFISTE/WAHABITE
    Parce que cela était rendu possible. L’âme égyptienne était-elle devenue à ce point vide et sans défenses?
    LA NATURE A HORREUR DU VIDE. Parfois, elle remplit dangereusement ce vide, au risque de faire disparaître l’AME DES NATIONS.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (100'457 commentaires retenus sur 3'464'976, chiffres au 2 novembre 2016) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.