4 commentaires

  1. Posté par Philippe Boehler le

    On joue avec les termes… Je propose simplement de remplacer les mots  » EXTRÊME-DROITE » par « EXTRÊME-LUCIDE »… et tout sera dit.

  2. Posté par Toriello le

    J’apprécie beaucoup les analyses de M. Windisch, dommage qu’elle soient si rares.

  3. Posté par Cenator le

    Voici l’article du Matin Dimanche sur Yvan Perrin :
    Rubrique « Potins Politiciens, politiciennes ».
    Photo d’Yvan Perrin, lèvres pincées.
    Titre : Balle dans le pied
    « Le président de l’UDC neuchâteloise YVAN PERRIN a signé en début de semaine un texte s’en prenant aux femmes socialistes. C’est sur le site internet d’extrême droite lesObservateurs.ch que le politicien s’est livré à une périlleuse et fastidieuse démonstration, mêlant les viols de Cologne à l’affaire de la non-poignée de main dans une école suisse alémanique. Titré « Les Femmes Socialistes Suisses ou l’impossible équation », le texte dépeint les femmes socialistes comme des défenseuses de l’infréquentable, qui, au final, se taisent et attendent que ça passe. Un raccourci un peu osé, surtout que, lorsqu’il avait appelé à censurer des dessins de presse dans une école de Val-de-Travers, c’est Monika Maire-Hefti qui avait volé à son secours. Une conseillère d’Etat, femme et socialiste. »

  4. Posté par C. Donal le

    Monsieur Windisch, merci infiniment d’aller à la racine du problème. Nous avons plus que jamais besoin de ce site pour simplement percer l’abcès du politiquement correct dans lequel les médias locaux sont malheureusement engoncés. L’usage du terme « extrême droite » devra être revisité par ces médias, au plus tard lorsque des mouvements de citoyens européens véritablement exaspérés et à bout verront le jour.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.