(Vidéo) La Petite histoire des femmes au Moyen-Âge

Jeanne-d'ArcEntréeàOrléans

 

Notre époque nous présente souvent le Moyen Âge comme une période terrible pour la gente féminine. Les femmes auraient été soumises à leur mari, écartées de la sphère publique et économique, et on raconte même qu’on y considérait qu’elles n’avaient pas d’âme. Comme toujours à propos de cette période historique, les contre-vérités sont légions. Dans ce nouvel épisode de La Petit Histoire, Christopher Lannes s’intéresse à cette légende noire totalement injustifiée.

Voir aussi

Mythe — Le Moyen Âge n’a pas cru que la Terre était plate

Instruction au Moyen Age ou comment les écoles primaires étaient déjà légion en France

Idée reçue : « Au Moyen-Âge, les paysans sont accablés d’impôts »

Histoire — Le Moyen Âge, une imposture.

Histoire — Aux origines de la légende noire espagnole

La place des femmes au Moyen-Âge : elles votaient, elles ouvraient boutique sans autorisation maritale

Au Moyen-Âge tout chevalier était lettré, selon Martin Aurell (1 de 2) (écoutez l'audio)

Au Moyen-Âge tout chevalier était lettré et... « courtois », selon Martin Aurell (2 de 2) (écoutez l'audio)

La femme au temps des cathédrales (m-à-j vidéo Apostrophes avec Regine Pernoud)

Les gens travaillaient-ils tout le temps au Moyen Âge ?

 

 

 

Extrait de: Source et auteur

Suisse shared items on The Old Reader (RSS)

4 commentaires

  1. Posté par Jean-Pierre GOU le

    C’est surtout au 19° siècle que la femme a vu sa situation sociale se dégrader, avec Napoléon, de culture méditerranéenne.

  2. Posté par Peyhem Veys le

    Ah ah ah ! Merci à Derek Doppler pour sa froide – et tellement juste – analyse de notre civilisation tellement avancée ! Merci aussi à Vautrin pour la sienne, plus encyclopédique mais qui résume assez bien ce qu’on nous fait gober à longueur d’années scolaires. Il y a une série là-dessus qui éclaire (ô miracle) très bien cette période, du moins en France, c’est « Les Rois de France », de Charlemagne aux derniers Valois. Pas tous très éclairés et courageux mais dans leur grande majorité, soucieux et aimants envers leurs sujets. Un régal…

  3. Posté par Vautrin le

    QUI donc a parlé de « moyen-âge » et d’asservissement des femmes en cette période ? La révolution française et ses épigones admiratifs, qui croyaient que tout commençait avec eux ! Les prétendues « Lumières » ont été en fait une période fort sombre, avec le baquet de Mesmer et les Convulsionnaires, et j’en passe. Sans parler d’idées échevelées bientôt tournées en idéologie -même si le sanguinaire Robespierre haïssait les Encyclopédistes et préférait le paranoïaque Rousseau. Ensuite, cette idéologie portée par la franc-maçonnerie et les mâcheurs de nuages a donné ce que nous connaissons : les anti-« valeurs » de la république.
    Le vérité, nous la connaissions depuis longtemps, notamment ceux qui ont étudié avec Le Goff la « Civilisation de l’Occident Médiéval », lu les romans courtois et le « Le Roman de la Rose ». Nous savions que la Femme, par l’héritage de la vieille tradition celtique, avait autant d’importance que l’homme. Nous eûmes des héroïnes et des régentes de France. Ce n’est qu’au XVIe, siècle « humaniste », que paradoxalement les femmes furent reléguées au second rang et qu’un d’Aubigné évoquait contre Catherine de Médicis la vieille loi salique… jamais vraiment appliquée ! (Que l’on se souvienne de Mahaut d’Artois, pairesse de France !). Alors que l’on cesse de nous bassiner avec les couinements des féministes, qui ne savent rien de l’Histoire. Juste un rappel : les « républiques » et les « empires » n’ont pas donné le droit de vote aux femmes, droit qui ne leur a été accordé qu’en 1945.
    Conséquence : la « parité » ne résout rien, dans le gouvernement sage seule la compétence compte indépendamment du sexe. Preuve : l’incapacité imbécile de la clique chabada de Hollande.
    Bref (je me suis un peu égaré) : le Moyen-Age ne fut pas un âge moyen, et la femme du manant ne vivait pas de pire façon que son manant d’époux, ni la Dame que son noble époux.

  4. Posté par Derek Doppler le

    Ah ben faudrait surtout pas que les gueux globalisée et autres manants corporate ne comprennent qu’en fait il n’y a jamais eu autant d’esclaves, d’asservis, de serfs et de valets qu’aujourd’hui. De toute façon ils s’en foutent, y a le nouvel écran plat incurvé qui vient d’arriver et ce week-end il iront zieuter leur prochaine Audi en leasing au Salon de l’Auto.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.