Le salon de l’agriculture sous haute tension

Salon_de_l'agriculture_2011_-_Vache_montbéliarde_-_01

Ce samedi avait lieu l’ouverture du salon de l’agriculture porte de Versailles. Une fois n’est pas coutume le président de la République a été chahuté lors de cette sortie publique. Les paysans qui traversent une crise sans précédent ont hué et insulté François Hollande qui est pourtant venu à l’aube dans l’espoir d’éviter une foule mue par l’animosité. Un exposant a tenté d’atteindre le président avec une bouse vache tandis que d’autres criaient, je cite : « Fumier ! On n'est pas des migrants ! Bon à rien !».

Des stands détruits par les exposants

Au fur et à mesure de la progression du président dans les allées la tension montait et forcément elle s’est traduite physiquement. 130 exploitants de la branche francilienne du syndicat de la FNSEA ont réduit à néant le stand du ministère de l’Agriculture entraînant une intervention musclée des CRS. Un stand du groupe Bigard a aussi subi l’ire des éleveurs qui outre l’Etat accuse la grande distribution.

La grande distribution coupable mais pas seule

La grande distribution a justement été vivement critiquée par le président, qui veut revoir la loi de modernisation de l’économie qui avait déréglementé les négociations entre fournisseurs et distributeurs pour la fixation des prix agricoles. Le président a martelé, je cite : « Il y a des pressions qu'il faut exercer ici en France sur la grande distribution ». Fin de citation. Mais à quoi servirait il d’œuvrer dans ce sens tandis que l’Union européenne attaque ceux qui font des efforts même minimes. En effet dans le même temps, Intermarché a annoncé être sous le coup d’une enquête de la commission Européenne après s'être accordé avec son concurrent Leclerc pour acheter du porc à un prix plancher. L'Europe considère que cet accord est discriminant vis à vis des pays tiers.

Source

3 commentaires

  1. Posté par canari le

    insulté ou carrément ignoré …..

  2. Posté par laurent le

    L’actualité s’accélère en France. Valls a été insulté au salon de l’agriculture et serait, selon ses proches, sur le point de démissionner de Matignon avant que le bateau ne coule pour ne pas être jugé coresponsable de l’échec du gouvernement. Martine Aubry et 5 membres de sa clique ont annoncé leur démission de la tête du parti socialiste en raison de la loi remaniant le droit du travail….http://www.dailymotion.com/video/x3uwnpk_salon-de-l-agriculture-echange-tendu-entre-manuel-valls-et-un-agriculteur-video_tv

  3. Posté par Sergio Morosoli le

    « Une fois n’est pas coutume, le Président s’est fait chahuter… » Ils sont gentils parfois ces journalistes. Il n’y a plus beaucoup d’endroits où ce Président peut aller sans se faire insulter.

Et vous, qu'en pensez vous ?

Poster un commentaire

Votre commentaire est susceptible d'être modéré, nous vous prions d'être patients.

* Ces champs sont obligatoires

Avertissement! Seuls les commentaires signés par leurs auteurs sont admis, sauf exceptions demandées auprès des Observateurs.ch pour des raisons personnelles ou professionnelles. Les commentaires sont en principe modérés. Toutefois, étant donné le nombre très considérable et en progression fulgurante des commentaires (150'216 commentaires retenus sur 9'675'514, chiffres au 25 septembre 2017) un travail de modération complet et exhaustif est totalement impensable. Notre site invite, par conséquent, les commentateurs à ne pas transgresser les règles élémentaires en vigueur et à se conformer à la loi afin d’éviter tout recours en justice. Le site n’est pas responsable de propos condamnables par la loi et fournira, en cas de demande et dans la mesure du possible, les éléments nécessaires à l’identification des auteurs faisant l’objet d’une procédure judiciaire. Les commentaires n’engagent que leurs auteurs. Le site se réserve, par ailleurs, le droit de supprimer tout commentaire qu’il repérerait comme anonyme et invite plus généralement les commentateurs à s’en tenir à des propos acceptables et non condamnables.

Entrez les deux mots ci-dessous (séparés par un espace). Si vous n'arrivez pas à lire les mots vous pouvez afficher une nouvelle image.